Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 92 : un dîner mouvementé

Dans le salon privé du Colonial de Peyton Place, Steven termine son deuxième verre de scotch. Il triture la nappe, visiblement nerveux. Il appréhende ce dîner avec Betty. Il ne sait pas comment aborder certains sujets. Tout va dépendre des réactions de son ex-femme. Et si elle ne venait pas ? Non, ce n'était pas son genre.

Soudain, elle apparaît, vêtue d’un magnifique tailleur noir et blanc. Steven se lève, émerveillé par sa beauté. Son cœur se sert. Il sait qu'il n'a pas droit au faux pas ce soir s'il veut reconquérir le cœur de Betty.

Tout en s'avançant vers la table de Steven, Betty prend conscience à quel point son visage est livide. Je suis sûre qu'il est malade. Elle aussi appréhende cette soirée. Mais elle masque son angoisse par un léger sourire en arrivant à la table.

Steven ne cesse de la regarder. "Betty, tu es magnifique.

- Tu n'es pas mal non plus".

Steven aide Betty à s'asseoir. Le Maître d'Hôtel arrive. "Mlle Anderson, désirez-vous un apéritif ?

- Un bloody Mary, merci Geoffrey".

Geoffrey s'incline et se rend au bar préparer le cocktail.

Steven croise les mains sur la table. "Nous n'avons pas eu beaucoup le temps de nous parler depuis…"

Il hésite. Betty reprend : "… la mort de Rodney.

- Betty, je voudrais que tu saches que j'ai beaucoup de peine. J'aimais beaucoup Rod.

- Je sais, Steven. Tu n'as pas besoin de m'expliquer. J'aimerais savoir comment tu vas. J'imagine que le procès du Dr Rossi t’a laissé un goût amer.

- C'est bien plus que ça, Betty. C'est un échec cuisant pour moi. Non seulement, j'ai très mal géré ce procès, mais en plus, j'ai bouleversé la vie de plusieurs personnes qui me sont proches.

- Ce procès a été éprouvant pour tout le monde".

Geoffrey arrive avec le Bloody Mary. "Vous avez fait votre choix ?"

Steven interroge Betty du regard. Celle-ci sourit. "Je vais prendre votre fameuse salade maison, Geoffrey. Je sais que je ne serai pas déçue.

- Bien, Madame. Mr Cord ?

- La même chose. Vous nous mettrez un vin californien avec ceci".

Geoffrey s'éloigne. Steven reprend : "J'ai rendez-vous avec le Juge demain. Il peut me faire rayer du barreau.

- A cause de l'affaire de Rita ?

- Oui. Tu sais, Betty, c'est vraiment très bizarre, mais je n'appréhende pas cet entrevu. Je me dis que si je ne peux plus exercer le métier d'avocat, cela me permettra sans doute de faire autre chose. Je ne sais pas, me lancer dans les affaires par exemple.

- Comptes-tu vendre le cabinet ?

- Non, sauf si j'y suis obligé. Si jamais je suis rayé du barreau, c'est Eric Bullock qui me remplacera au Cabinet.

- Je vois que tu as tout prévu.

- Je suis content qu'il se soit décidé à rester à Peyton Place après le procès de Mike. C'est un bon avocat. Il m'aide beaucoup en ce moment sur le testament".

Betty prend une profonde inspiration. "Nous y voilà !"

Steven fronce les sourcils. "Je ne comprends pas.

- Tu m'as invité encore une fois pour me parler du testament de Martin Peyton. J'aurais dû m'en douter.

- Betty, Martin Peyton est mon grand-père et il n'a cessé de m'humilier. Comme il t’a humiliée. Je te rappelle qu'il avait promis de te faire son héritière principale si jamais tu te mariais avec Rodney. Vous vous êtes mariés et il t'a trahie. Tu ne crois pas avoir le droit de réclamer cet héritage ?

- Steven, nous en avons déjà discuté. Si j'avais su que tu m'entraînerais dans un traquenard ce soir, je ne serais pas venue.

- Betty, s'il te plaît, écoute-moi. Il faut que tu te battes à mes côtés pour le testament.

- Martin Peyton a légué toute sa fortune à ses œuvres de charité.

- Martin Peyton était dérangé. Totalement fou, tu le sais bien.

- Steven…

- Tu as autant le droit que moi à l'héritage Peyton. Peut-être même plus. Je t'en prie, Betty, accepte de venir à Boston au cours de l'audience. Si tu ne le fais pas pour toi, fais-le au moins pour Rodney".

Betty sent la colère monter en elle. "Comment oses-tu mêler Rodney à cette histoire ? Tu ne recules vraiment devant rien pour arriver à tes fins.

- Betty, tu ne devrais pas t'en prendre à moi. La vengeance est un plat qui se mange froid.

- Que veux-tu dire par là ?

- Martin Peyton s'est joué de toi. Rodney aussi. Il t’a laissé tomber…

- … Arrête Steven !

- … Pour une autre fille. Et sans explications !"

Betty lui jette un verre d'eau en pleine figure et se lève. "Tu me dégoûtes !"

Elle s'apprête à partir, mais Steven, ruisselant d'eau, lui attrape le bras. "Attends ! Betty s'il te plaît. Il y a une autre raison pour laquelle je voulais te voir.

- Je ne veux plus t'entendre.

- Pourtant, il va bien falloir que tu m'écoutes. Parce que ce que j'ai à te dire ne concerne pas le testament de Peyton. C'est une chose très importante. Betty s'il te plaît assieds-toi et écoute-moi."

Betty observe Steven, pensant qu'il va lui dire qu'il est gravement malade.

Steven prend conscience que leur conversation a prit une tournure qu’il n’a jamais souhaité. "Je t'en prie, Betty, ce que j'ai à te dire est très important".

Doucement, Betty se rassied.

 

***

 

Jack s'engouffre dans la cabine téléphonique, sur le quai, et compose un numéro. Il attend un instant. "C'est moi".

A Denver, Bruce est à son bureau. "Jack. Quelque chose ne va pas ?

- Steven Cord, voilà ce qui ne va pas.

- Que se passe-t-il ?

- C'est un fouineur. Il essaie de renouer des liens avec Betty.

- Jack, je ne vois pas où est le problème. J'espère que tu ne t'es pas entiché de Betty".

Jack hésite. "Non, bien sûr que non. Mais Cord est quelqu'un de curieux et d'intelligent. Il risque d'apprendre la raison de ma présence à Peyton Place.

- Il ne doit pas, Jack. Il ne faut surtout pas qu'il sache. Pas encore.

Je sais. Steven Cord devient un véritable problème. Et je ne sais pas si on va pouvoir attendre le bon moment pour anéantir ce petit arriviste. S'il apprend pourquoi je suis ici, il risque de tout faire capoter".

 

A suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article