Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 87 : Spécial

Noël. Une joyeuse fête en famille. Mais aujourd'hui, personne n'est d'humeur à fêter Noël à Peyton Place. Une succession de malheur s'est abattue sur la ville comme un ouragan, détruisant tout sur son passage. Les drames s'enchaînent. Le Dr Michael Rossi vient d'être condamné à vingt ans de réclusion criminelle. A la prison d’Etat,  Il remet ses effets personnels à la réception, puis il est introduit dans sa cellule. Et au même moment, les habitants de la ville de Peyton Place assistent à des funérailles déchirantes.

 

Au cimetière, Norman Harrington, Ada Jacks, Betty Harrington et Steven Cord reçoivent les condoléances des habitants de Peyton Place. Le Dr Harry Miles s'avance vers Norman. "Toutes mes condoléances. Norman, vous devez être fort. Vous devez tenir le coup. N'hésitez pas à venir me voir à l'hôpital si vous en ressentez le besoin.

 

- Merci, Docteur". Norman parle d'une voix monocorde, comme s'il était indifférent à tout ce qui se trouve en dehors du cercueil qui vient d'être mis en terre.

A son côté, Ada Jacks se tient droite et digne, un voile noir lui masque le visage. Les gens se succèdent auprès de la famille. Paula Dixon s'approche de Norman. "Norman, je suis vraiment désolée. Je sais que vous avez énormément de peine. J'aimerais pouvoir l'alléger.

- Merci Paula".

 

 

CINQ JOURS PLUS TÔT

Hôpital de Peyton Place

 

Les deux battants de l'entrée principale de l'hôpital de Peyton Place s'ouvrent violemment, laissant passer un brancard sur lequel est allongée Rita Harrington. Elle est inconsciente. Derrière le brancard suivent Norman, son mari, et Ada, la mère de Rita. Le Dr Miles arrive près du brancard. "Que se passe-t-il ?"

L'un des deux ambulanciers prend la parole. "Femme de 25 ans, enceinte de 7 mois. Elle fait une hémorragie".

Le Dr Miles regarde de plus près. "Rita. Emmenez-là au bloc immédiatement".

Il se tourne vers Norman et Ada. "Attendez ici. Mlle Dixon va s'occuper de vous".

Paula arrive déjà près de Norman et Ada. Norman est dans tous ces états. "Ils ne veulent pas me dire ce qui se passe. Mon Dieu, que se passe-t-il avec Rita. Est-ce qu'elle va perdre le bébé ?"

Paula pose une main sur son bras. "Norman, essayez de vous calmer. Rita est entre de bonnes mains.

- Mais si elle perd le bébé, elle ne s'en remettra jamais… jamais".

Le battant de la porte d'entrée s'ouvre à nouveau et un autre brancard arrive. Paula s'adresse à Norman et Ada. "Allez dans la salle d'attente, je vous préviens dès que j'ai des nouvelles".

Elle se dirige vers l'autre brancard et voit qu'il s'agit de Marsha Russell, qui s'agite. "Non… Mike, non…" Carolyn suit le brancard. Paula s'adresse à elle. "Que s'est-il passé ?

- Maman s'est effondrée à l'annonce du verdict. J'ai peur… j'ai très peur pour elle.

- Allons, tout va bien se passer. On va s'occuper d'elle". Paula fait signe à Mlle Choate de venir. Elle lui dit à l'oreille. "Marsha Russell, je pense qu'elle a juste besoin d'un sédatif. Aucun médecin n'est disponible en ce moment.

- Je m'en occupe", dit Choate.

 

 

CIMETIERE DE PEYTON PLACE

 

C'est au tour d'Eric Bullock de venir présenter ses condoléances à la famille. Il serre la main de Norman. "Je suis de tout cœur avec vous. Soyez courageux, Norman".

 

 

CINQ JOURS PLUS TÔT

Hôpital de Peyton Place

 

Steven Cord et Eric Bullock arrivent dans la salle d'attente. Eric voit Paula au bureau des renseignements. Il se dirige vers elle. "Paula, des nouvelles de Rita ?"

Paula secoue la tête. "Pas encore. Elle est au bloc.

- Vous voulez dire qu'elle se fait opérer ?

- Je n'en sais rien, Eric. Je n'ai aucune nouvelle. Il faut attendre".

Dans la salle d'attente, Norman se lève en voyant Steven arriver. "Qu'est-ce que tu fais ici ?

- Je viens prendre des nouvelles de Rita. Comment va-t-elle ?

- Qu'est-ce que ça peut te faire, hein ? Tu ne t'es jamais soucié de personne d'autre que toi".

Ada se lève et croit bon de mettre fin à la bagarre. "Ca suffit ! Ce n'est vraiment pas le moment de se quereller. Rita est au bloc opératoire, c'est à elle et à elle seule qu'il faut penser maintenant. Alors arrêtez de vous comporter comme des gamins".

C'est à ce moment que le Dr Miles sort du bloc opératoire. Il est trempé de sueur. Ses traits sont tirés. Il se dirige vers Norman, Ada, Eric et Steven.

Norman affiche une mine déconfite. "Dr Miles. Comment va Rita ?

- Elle a fait une hémorragie interne. Nous avons dû l'opérer. Ce n'était pas facile à cause des son problème cardiaque.

- Comment va-t-elle ?", demande Ada.

Miles soupire. "Je vais être honnête avec vous. Les prochaines heures vont être critiques.

- Comment ça, critique ?" demande Norman.

- Rita n'est pas sortie d'affaire".

Norman se met à pleurer. "Oh, Mon Dieu…"

Ada se jette sur une chaise, choquée.

Miles poursuit : "Norman, nous avons été obligé de provoquer l'accouchement.

- Et le bébé ?

- Rita était enceinte de sept mois seulement.

- Vous voulez dire que le bébé est mort, c’est ça ?

- Non, il est en couveuse. C'est un garçon. Nous allons faire notre possible pour la garder en vie. Mais ça ne sera pas facile. Excusez-moi Norman, mais je dois retourner voir Rita.

- Docteur, puis-je la voir ?

- Nous verrons cela plus tard".

Miles retourne au bloc. Ada est toujours choquée. Norman se retourne vers Steven. "Tout ça c'est ta faute. Si tu n'avais pas laissé Rita faire ce témoignage stupide, rien de cela ne serait arrivé. Espèce de salaud".

Norman fonce vers Steven et le frappe en plein visage. Steven réplique en le frappant à son tour. S'ensuit une bagarre en plein dans la salle d'attente de l'hôpital. Steven et Norman se battent comme des chiffonniers. C'est finalement un interne qui vient les séparer.

 

 

CIMETIERE DE PEYTON PLACE

 

Jack Malone vient présenter ses condoléances. Il serre la main de Norman. "Je suis vraiment désolé. On ne se connaît pas, mais si vous avez besoin de parler, ou bien de quoi que ce soit d'autre, n'hésitez pas à venir me voir à l'hôtel".

 

 

TROIS JOURS PLUS TÔT

Hôpital de Peyton Place.

 

Norman regarde son petit garçon à travers une grande vitre. Le bébé est sous respiratoire, dans une couveuse. Betty s'approche de Norman et pose la main sur son épaule. Norman fixe toujours son bébé. "Il est si petit. Si fragile.

- C'est un Harrington. C'est un battant. Il va s'en tirer.

- Que Dieu t'entende.

- Comment va Rita ?

- Toujours dans le coma. Le Dr Miles n'a guère d'espoir.

- Norm…

- Betty, je n'arrête pas de prier, de prier encore, mais je n'arrive plus à avoir d'espoir. J'ai l'impression que chaque minutes qui passent m'éloigne de ceux que j'aime".

Betty pose une main sur l'épaule de Norman, puis tourne la tête en direction de la porte à deux battants qui vient de s'ouvrir sur le médecin chargé de Rita. Norman se tourne également vers lui. Le médecin arrive doucement près de Betty et Norman, le visage grave.

Une sourde appréhension saisit Norman, qui se redresse. Sa bouche est sèche, mais il parvient cependant à prononcer quelques mots : "Docteur ? Comment va-t-elle ? Comment va Rita ?"

 

 

CIMETIERE DE PEYTON PLACE

 

Tout le monde s'en va. Norman reste un instant devant la tombe fraîche. Des larmes lui coulent sur les joues. "Tu vas me manquer… terriblement me manquer. Je t'aime tellement et j'ai l'impression de ne pas te l'avoir dit assez souvent".

Betty arrive doucement près de lui et le prend par le bras. "Allez, viens Norm. Ne restons pas là".

A contrecoeur, Norman suit Betty. Ils laissent derrière eux la pierre tombale où est inscrit le nom de Rodney Harrington. Betty et Norman sortent du cimetière et se dirigent vers la voiture garée dans l'allée. Betty saisit le bras de Norman. "Il faut que tu sois fort Norman, Rita et le bébé ont besoin de toi".

 

A suivre...

 

L'équipe des Plaisirs de l'enfer se permet de prendre une petite semaine de repos et vous retrouve le mercredi 5 janvier dès 08h00 pour la suite des aventures et l'épisode 88

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

marIe 28/12/2010 20:54


Eh ben... quel suspense !
Bonnes vacances et au 5 janvier !