Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 74 : les conseils d'Eric

guillemetCet endroit est vraiment superbe". Debout au milieu du salon du manoir Peyton, Paula Dixon s'extasie en regardant partout autour d'elle. Eric lui sourit. "Pas aussi superbe que vous".

 

Paula décide d'ignorer le compliment. "Eric, merci beaucoup de m'avoir fait visiter ce magnifique manoir. Je n'étais encore jamais venue ici. Pour tout vous dire, Martin Peyton m'a toujours fait peur. Depuis que je suis toute petite. Je devais avoir cinq ans lorsque je l'ai vu pour la première fois. Il sortait de sa limousine pour aller au Colonial. J'étais à la fois impressionnée et apeurée. Avec tout ce qu'on racontait sur lui, je pensais que c'était le Diable en personne que je voyais devant moi.

- On a dit beaucoup de choses sur Martin Peyton. Moi je ne l'ai connu qu'à travers la presse mais il était réputé pour ses extravagances et ses manigances.

- C'est juste. Toujours est-il que je n'avais jamais imaginé, même dans mes rêves les plus fous, me retrouver un jour dans cette maison.

- Je suis heureux de vous avoir fait ce petit plaisir, Paula. Je pense que c'est maintenant à votre tour de me faire plaisir".

Paula hausse les épaules. "Dites-moi juste comment.

- Rien de plus simple". Eric s'approche d'elle et l'embrasse sur les lèvres.

"Hum… Hum".

Interloqués, Paula et Eric sursautent et se tournent vers le pas de la porte du salon. Steven, toujours aussi pâle, tient encore sa mallette dans sa main. "Désolé de vous avoir dérangé".

Paula rougit. Eric prend la parole. "Steven, je ne vous attendez pas si tôt.

- Visiblement non", dit Steven sur le ton de la plaisanterie.

"Je me suis permis de venir faire visiter le manoir à Paula. Elle ne l'avait jamais vu. J'espère que ça ne vous dérange pas ?

- Bien sûr que non. Paula, vous êtes la bienvenue ici quand vous voulez.

- Merci Mr Cord.

- Appelez-moi Steven…

- Merci Steven. Bon, il faut que j'y aille. Je travaille tôt demain matin".

Eric lui prend le bras. "Je vous accompagne jusqu'à votre voiture".

Paula se tourne une dernière fois vers Steven. "Bonsoir, Steven.

- Bonsoir".

Une fois Eric et Paula dehors, Steven pose sa mallette sur la table, soupire et va se servir un verre de brandy. Puis il s'assoit sur le fauteuil, près de la cheminée, et déguste son verre.

"Je crois qu'une tisane serait plus appropriée en ce qui vous concerne".

Eric parvient à lui. "Steven, n'oubliez pas que demain, c'est la plaidoirie finale et qu'il faut être en forme.

- Un verre de brandy m'a toujours mis en forme.

- Vraiment ? Dois-je vous rappeler votre malaise de la dernière fois. Steven, vous n'avez plus de couleur sur le visage. Il est blanc comme un linge. Il faut vous reprendre. Il m'arrive d'avoir peur pour votre santé.

- Ma santé se porte à merveille. C'est peut-être la seule chose qui va bien dans ma vie en ce moment".

Eric s'assoit sur le fauteuil, à côté de Steven. "Vous êtes allé voir Betty ce soir, n'est-ce pas ?

- Oui, mais elle avait mieux à faire.

- Que voulez-vous dire ?

- Qu'elle était avec quelqu'un d'autre. Un certain Jack je-ne-sais-plus-quoi.

- Et ça vous embête parce que vous l'aimez encore et vous voulez la reconquérir ?

- Elle m'en veut. Elle m'en veut à cause de ce qui s'est passé avec Rita.

- Mais lorsque vous lui avez appris que c'était grâce à vous qu'elle ne sera pas poursuivie…

- … je ne lui ai rien dit.

- Quoi ? Mais pourquoi ? Steven, vous avez agit admirablement en vous mettant en danger pour sauver votre belle sœur. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi vous ne vous en servez pas pour reconquérir celle que vous aimez.

- Vous ne pouvez pas comprendre, Eric. Je veux qu'elle m'aime pour ce que je suis, pas pour que je fais. Et puis, il faut être logique, elle a des raisons de m'en vouloir. J'ai eu tort de ne pas interrompre le témoignage de Rita avant qu'il ne soit trop tard. Je l'ai pratiquement poussée à mentir".

Eric se lève. "Si vous voulez un conseil, Steven, dites à Betty ce qui s'est passé dans le bureau du juge. Il n'y a qu'à cette condition que vous pouvez la récupérer."

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article