Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 63 : le statagème

L'horloge suspendue sur le mur de la salle d'audience du tribunal de Peyton Place affiche bientôt 10 heures. Tout le monde prend place dans la salle. Betty est déjà assise. Jack entre, l'aperçoit et s'assoit à ses côtés. Betty est surprise de le voir. Il lui sourit. "J'ai pensé qu'un peu de soutien vous ferait plaisir".

 

Betty sourit en guise d'assentiment. Norman entre et les aperçoit. Il s'assoit à côté de Jack. Betty se penche vers lui. "Norman, je te présente Jack Malone. Il est de passage à Peyton Place".

Jack lui tend la main. "Ravi de faire votre connaissance, jeune homme". Norman lui sert la main sans conviction, son esprit est visiblement ailleurs.

D'autres habitants de la ville entrent. Parmi lesquelles Susan Winter, Eli et Maggie Carson, Mme Hewitt et Marsha Russell.

Le Dr Michael Rossi s'assoit à la table de l'accusation, à côté de Steven et Eric. Il tire la manche de Steven. "Steven, j'ai demandé à vous voir hier soir et vous n'êtes pas venu. Qu'est-ce qui se passe ?"

Steven, le visage d'une pâleur à faire peur, se tourne avec irritation vers Mike. "Mike, je n'ai pas eu le temps de venir vous voir. Faites-moi simplement confiance et tout ira bien".

Mike regarde autour de lui. "Où est Rita ?"

Steven n'a pas le temps de lui répondre. L'huissier annonce l'entrée du Juge et demande au public de se lever. Le juge pénètre dans la pièce et s'assoit. L'assistance fait de même. Les membres du jury sont installés sur la droite.

Le juge tousse avant de prendre la parole. "Très bien. Mr Cord, nous en étions restés au témoignage de Mme Rita Harrington. J'aimerai qu'elle soit à la barre. J'attends la réponse à la question que je lui ai posé hier".

Steven se lève. "Votre Honneur, je crains que Mme Harrington ne puisse venir à la barre".

Jerry Carter, l'adjoint du District Attorney, se lève, en colère. "Qu'est-ce que c'est que cette histoire ?".

Steven s'empresse d'aller au devant du juge, muni d'un document dans la main. Bien évidemment, Jerry Carter le rejoint.

Steven s'éclaircit la voix. "Votre Honneur, l'état de santé précaire de Mme Harrington la contraint à ne pas se présenter à la barre".

Carter ricane. "Foutaises".

Le juge le reprend. "Mr Carter, s'il vous plaît".

Steven poursuit. "Rita Harrington a été admise d'urgence à l'hôpital hier soir. Les médecins craignent pour la vie du bébé qu'elle attend. Voici le rapport du médecin qui l'a examiné".

Le juge prend le document que Steven lui tend, ajuste ses lunettes et le lit, puis il le donne à Jerry Carter. Celui-ci ne se donne pas la peine de lire le contenu de la lettre. Il la rend sans délicatesse à Steven et déclare, en ricanant : "Bien joué, Steven. Vraiment bien joué".

Steven retourne à sa place. Le juge donne la parole à Jerry Carter.

Carter se tourne vers Steven. "J'appelle le Dr Michael Rossi à la barre".

Exclamations dans la salle. On lit la panique dans les yeux du Dr Rossi. Norman se redresse sur sa chaise, Betty ferme les yeux. Carter, lui, affiche un sourire satisfait. Steven n'en peut plus. C'est trop de pression pour lui. Il est plus pâle que jamais, et de grosses gouttes de sueur perlent sur son front. Il se lève, mais il est pris d'un vertige et doit se rasseoir. Eric s'en aperçoit et se lève. "Votre Honneur, je demande une suspension d'audience".

Carter se tourne vers le juge. "Objection, Votre Honneur. On ne peut pas demander une suspension d'audience toutes les cinq minutes, à ce rythme, ce procès s'achèvera après l'an 2000".

Mais Eric insiste. "Votre Honneur, Mr Cord ne se sent pas bien". Puis il se tourne vers Carter. "Vous voyez bien qu'il est malade".

Le juge tape avec son marteau. "Vos coups d'éclats commencent à me fatiguer. Je vous donne une heure. Si Mr Cord n'est pas rétablie, vous le remplacerez, Mr Bullock. Rendez-vous ici à 11 heures 15".

 

***

 

Dans la salle attenante à la salle d'audience, Steven reprend ses esprits. Assis sur une chaise, le Dr Michael Rossi interroge Eric. "Comment va Rita ? Je veux savoir.

- Elle va bien, rassurez-vous. C'est le seul moyen qu’on a trouvé pour qu'elle ne témoigne pas aujourd'hui. Grâce à Paula Dixon, Esther Choate et au Dr Miles qui a signé son entrée à l'hôpital. Mais elle et le bébé vont bien… pour l'instant".

Steven, toujours aussi blanc, se lève de sa chaise et se rend auprès de Mike. Il s'approche de lui et dit doucement. "Mike, l'instant est grave. Dans moins d'une heure, vous allez devoir témoigner sous serment. Carter va vous demander si ce qu’a dit Rita est vrai. Vous avez deux possibilités : soit vous dites la vérité et vous risquez d'envoyer Rita tout droit en prison pour parjure ; soit vous mentez et dans ce cas vous faites à votre tour un parjure, ce qui pourrait vous coûter cher".

Steven s'approche encore plus près du médecin. "Mike, c'est à vous de décider. Vous avez la vie de Rita Harrington dans vos mains. Et vous allez la jouer au poker dans moins d'une heure".

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article