Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 582 : Le déjeuner refroidit

EXT. JOUR / COLONIAL POST INN

 

Plan de situation. De nombreux gardes du corps protègent l’entrée.

 

INT. JOUR / COLONIAL POST INN – SALLE DE RESTAURANT

 

Comme souvent à midi, il y a peu de monde dans la salle. Jim Stanford et Hannah Cord occupent une table ronde dans le coin droit de la pièce. Plusieurs gardes sont postés non loin pour assurer la sécurité de l’homme. Stanford mange avec appétit son plat, tandis qu’Hannah le regarde comme si elle le voyait pour la première fois. Stanford se redresse.

 

STANFORD

Tu ne manges pas ? Le homard est délicieux, tu devrais y goûter.

 

HANNAH

Je n’ai pas faim. 

 

STANFORD

Je sais que tu n’es pas dans ton assiette, mais tu devrais prendre des forces.

 

HANNAH

Je n’y arrive pas. Le goût du homard me donne envie de vomir.

 

STANFORD

Je peux commander autre chose, si tu veux.

 

HANNAH

(Enervée)

Jim, je t’ai dit que je n’ai pas faim ! 

 

STANFORD

Comment va Steven ?

 

HANNAH

Toujours pareil. Je retourne à l’hôpital tout à l’heure.

 

STANFORD

Je viendrais t’y rejoindre.

 

HANNAH

(Taciturne)

Ne te sens pas obligé.

 

STANFORD

(D’un air surpris)

Je m’inquiète pour lui, Hannah. Après tout, il va bientôt devenir mon beau-fils. 

 

Hannah baisse les yeux vers son assiette.

 

STANFORD

J’ai l’impression que quelque chose d’autre te tracasse.

 

HANNAH

Rien ne me tracasse plus que l’état de santé de Steven. 

 

STANFORD

Tu me tiens responsable de ce qui est arrivé, c’est ça ?

 

Hannah n’a pas le temps de répondre. Le maître d’hôtel vient les rejoindre.

 

MAITRE D'HOTEL

Excusez-moi, Monsieur, mais une personne vous demande à la réception.

 

STANFORD

(Il s’essuie la bouche avec sa serviette)

A-t-il dit ce qu’il voulait ?

 

MAITRE D'HOTEL

Non Monsieur, il a simplement dit que c’était important. 

 

Stanford se lève.

 

STANFORD

Excuse-moi, Hannah, j’en ai pour une minute.

 

Il se dirige vers la réception et voit un des hommes en noir qui l’accompagne souvent.

 

INT. JOUR / COLONIAL – RECEPTION

 

Stanford fait mauvaise figure en voyant son employé. Il s’agit de l’homme qui a entendu la conversation entre Betty et KC.

 

STANFORD

J’espère que c’est important ! 

 

L’homme lui fait signe de venir près de la cheminée, à l’abri des regards discrets.

 

HOMME

Je viens de découvrir le complice de Jennifer Alström. J’ai suivi Betty Anderson, comme vous me l’avez demandé. Une femme est venue la rejoindre sur le parking de l’hôpital. 

 

STANFORD

Vous savez de qui il s’agit ?

 

HOMME

(Il fait oui de la tête)

De la secrétaire de Mme Cord.

 

STANFORD

(Il a un rire nerveux)

Vous n’êtes pas sérieux. Cette petite campagnarde ne peut aligner deux mots sans faire une faute de syntaxe. 

 

HOMME

Sur le parking, elle n’avait rien d’une campagnarde, je peux vous l’assurer. Elle cherche à vous couler. Elle a un dossier contre vous et s’apprête à le donner au journal local de cette ville. 

 

Depuis la salle de restaurant, Hannah observe les deux hommes et remarque l’inquiétude et la contrariété sur le visage de Stanford. 

 

STANFORD

Quoi ?

 

HOMME

C’est Betty Anderson qui l’y a poussée. Dès demain, votre histoire sera à la une de ce journal. 

 

STANFORD

(Il contient sa colère)

Il faut empêcher cette parution par tous les moyens. 

 

HOMME

Que dois-je faire ?

 

STANFORD

Cette maudite femme va certainement donner le dossier qu’elle possède contre moi au Clarion. Faites sauter le bâtiment ! Ainsi je me débarrasse et de l’article, et du dossier. 

 

HOMME

C’est comme si c’était fait, Monsieur. 

 

Contrarié, Jim retourne voir Hannah.

 

INT. JOUR / COLONIAL – RESTAURANT

 

Stanford arrive près d’Hannah mais ne s’assied pas. 

 

HANNAH

Qui était-ce ?

 

HOMME

Un de mes employés.

 

HANNAH

Il y a un problème ?

 

STANFORD

(Il se force à sourire)

Chérie, quand tu es candidat aux primaires, il y a toujours un problème. Et lorsque tu deviens candidat aux élections, il n’y a que des problèmes. Il faudra t’y faire. C’est le prix à payer pour devenir Première Dame de ce pays. Je suis malheureusement obligé de te laisser.

 

HANNAH

Où vas-tu ?

 

STANFORD

Un petit problème à régler. Ce n’est pas bien grave. Ça ne te dérange pas de rentrer en taxi ? 

 

HANNAH

J’ai ma voiture.

 

STANFORD

Parfait ! Le déjeuner est réglé. On se retrouve ce soir ?

 

Hannah fait oui de la tête. Stanford se penche pour l’embrasser délicatement sur la joue, lui fait un clin d’œil et s’en va, entouré de ses gardes de corps. 

Hannah attend quelques instants, puis saisit son sac à main, se lève et s’en va à son tour. 

 


à suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 03/07/2013 18:36

Rien que ça ! Heureusement que (je l'espère) il ne sera pas élu président...
Avec lui, c'est la bombe atomique qui mettra fin à l'occupation de Wounded Knee :-/

Mr. Peyton 04/07/2013 09:20



Non, il me semble que c'est Nixon qui sera élu Président à cette période. Bon, on sait comment ça s'est terminé...