Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 57 : le témoignage de Rita

Rita tripote nerveusement les mailles de la manche de son tricot. Steven se trouve devant elle. "Mme Harrington, que pouvez-vous dire du Dr Rossi ?".

Le procureur, Jerry Carter, se lève. "Objection Votre Honneur ! Nous avons eu une foule de témoin clamant à quel point le Dr Rossi était un bon médecin, un homme sans reproche, altruiste etc. Je suis fatigué de l'entendre, et je pense que le jury aussi".

 

Le juge se tourne vers Steven. "Mr Carter n'a pas tout à fait tort, Mr Cord. Je pense que la preuve de la générosité de cœur du Dr Rossi a été prouvée à plusieurs reprises. Ne pourrions-nous pas passer à autre chose ?

- Votre Honneur, sauf votre respect, Rita Harrington connaît le Dr Rossi mieux que quiconque ici, et je pense que son témoignage nous sera très utile".

Le juge soupire. "Très bien, mais ce sera le dernier témoin de bonne foi, Mr Cord, je vous préviens. Objection rejetée.

- Merci, Votre Honneur. Mme Harrington, voulez-vous répondre à ma question ?

- Oui. Le Dr Rossi est un être exceptionnel. Il est bon, naturellement bon.

- Vous ne pensez donc pas qu'il puisse être l'auteur du crime qu'on lui reproche.

- Ce n'est pas que je ne le pense pas, je le sais. Je l'affirme. Le Dr Rossi n'a pas tué Fred Russell et j'en ai la preuve".

Le public dans la salle est en émoi. Steven est totalement décontenancé. Il ne s'attendait pas à cela. Il ne sait pas s'il doit continuer l'interrogatoire ou bien s'il doit demander une suspension. Il décide de poursuivre. "Je ne vous comprends pas".

Rita prend une profonde respiration avant de répondre. "C'est simple, le jour de la mort de Fred Russel, le Dr Rossi est venu me voir. Il semblait bouleversé et en colère.

- Continuez…

- Il cherchait Mr Russel. Je lui ai demandé pourquoi.

Le Dr Rossi se penche vers Eric Bullock, resté au banc des accusés. "Elle ment, je ne l'ai pas vu ce jour-là".

Dans le public, Norman commence à s'agiter. Il veut se lever pour prendre la parole, mais Betty, à ses côtés, lui prend le bras et le calme.

Steven sent qu'il peut continuer. "Et qu'a-t-il répondu ?

- Qu'il devait lui dire de laisser Marsha – Mme Russell – tranquille.

- Qu'a-t-il fait ensuite ?

- Il est allé au Colonial. J'avais peur qu'il ne fasse une bêtise et je suis allée avec lui. Lorsque nous sommes entrés dans la chambre, Fred était déjà mort. Il m'a demandé de partir et a dit qu'il allait appeler la police. Il ne voulait pas m’embarquer dans cette histoire".

Mike s'agite sur son siège. "Eric, elle est en train de se parjurer, il faut l'arrêter, s'il vous plaît".

Le juge se penche vers Rita. "Excusez-moi, Mme Harrington. Vous me surprenez beaucoup. Pourquoi n'avoir pas dit ceci lors de l'audience préliminaire ?"

Mike tient la manche d'Eric. "Eric, par pitié, intervenez !"

Eric se lève avant que Rita ne réponde par un autre mensonge. "Votre Honneur, je demande une suspension d'audience".

Jerry Carter se régale de la situation. Il songe déjà au contre interrogatoire qui sera, il se le promet, sanglant. Il se lève. "Pas d'objection".

Le juge frappe avec son marteau. "La séance est levée et reprendra demain à 9 heures".

Le public ne cesse de chuchoter. Steven regarde Rita en secouant la tête, voulant dire par là qu'elle a eu tort de faire cela et qu'elle risque de le payer cher.

Restés à leur place dans le public, Betty et Norman sont en état de choc. Norman regarde sa femme. "Oh Mon Dieu, mais qu'est-ce que tu as fait, Rita ?"

 

A suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article