Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 569 : Le contre coup

HOPITAL DE PEYTON PLACE – SALLE D'ATTENTE

 

Plan panoramique de la salle d’attente. Betty Anderson se trouve assise au fond, à côté de Paula Dixon. En face d’elles, Hannah Cord, également assise, regarde droit devant elle. La caméra fait un plan de Betty, les yeux rougis par le manque de sommeil, puis d’Hannah Cord, marquée par la peine. Chacune des femmes a les bras croisés. Il règne dans la pièce un silence de mort. Betty fixe du regard Hannah. Celle-ci ne baisse pas les yeux. On sent que le regard pesant de Betty est lourd de reproches. Paula, quant à elle, baisse la tête. Le fait que personne ne parle donne à la scène une impression de pesanteur. Soudain, Hannah se lève et sort de la salle. Betty la suit.

 

INT.JOUR - HOPITAL DE PEYTON PLACE / CAFETERIA

 

Hannah glisse fébrilement une pièce de monnaie dans le distributeur de boisson. Un gobelet sort et le liquide coule. Une main saisit le gobelet avant qu’Hannah le prenne. C’est Betty. 

 

BETTY

Je crois que j’ai droit à une explication, vous ne pensez pas ?

 

HANNAH

Je ne vous dois rien. Fichez-moi la paix ! 

 

BETTY

Non, je ne vous ficherais pas la paix tant que je ne saurais pas ce qui se trame. 

 

HANNAH

Mon fils est sur la table d’opération, entre la vie et la mort. C’est tout ce qui m’importe. 

 

BETTY

J’ai vu Steven hier. Il était ivre. Il m’a parlé de vous.

 

HANNAH

Que vous a-t-il dit ?

 

BETTY

Que vous avez conclu un pacte avec le diable. Et quelque chose me dit qu’il est sur la table d’opération pour cette raison.

 

HANNAH

Vous dites n’importe quoi. Vous feriez mieux de retourner chez vous. Je vous appellerais… ou pas. 

 

BETTY

Il n’est pas question que je sorte d’ici avant d’avoir une explication. 

 

HANNAH

Je n’ai rien à vous dire. Maintenant, laissez-moi passer.

 

Hannah veut passer devant Betty pour rejoindre la porte, mais celle-ci lui barre le passage en lui agrippant l’avant-bras.

 

BETTY

Vous n’irez nulle part avant d’avoir répondu à mes questions.

 

HANNAH

Je vous conseille de me lâcher. Vous ne me faites pas peur. 

 

BETTY

Sur ce point, nous sommes à égalité. Maintenant, dites-moi ce que vous savez sinon, j’irais parler à la police.

 

HANNAH

Pour leur dire quoi ? Que j’ai conclu un pacte avec le diable ? On vous rira en pleine figure, ma pauvre fille. Vous savez quoi ? Je crois que vous devenez complètement parano. Et à votre place, je me méfierais. La paranoïa est le début de la folie. 

 

BETTY

Quelqu’un a tiré sur Steven et je suis sûre que vous êtes responsable de ça.

 

HANNAH

Vous m’accusez d’avoir voulu tuer mon fils ? Vous êtes vraiment folle ! 

 

BETTY

Vous devez savoir qui a tiré sur lui. Et vous ne sortirez pas d’ici avant de m’avoir donné un nom. 

 

Betty et Hannah se regardent droit dans les yeux. On lit la même haine chez les deux femmes. La porte s’ouvre et Paula entre. Elle se dirige vers les deux femmes. 

 

PAULA

Vous voilà ! Je vous ai cherché partout. Le médecin veut vous parler.

 

INT.JOUR - HOPITAL / RECEPTION

 

Le docteur Cramble se trouve devant les trois femmes. 

 

HANNAH

Est-ce qu’il va s’en sortir ?

 

CRAMBLE

Nous avons fait tout ce que nous pouvons…

 

HANNAH

Ce ne sont pas des paroles encourageantes, docteur.

 

CRAMBLE

L’opération s’est bien passée et on a pu extraire la balle. Il est en soins intensifs. Pour ne rien vous cacher, les prochaines heures seront critiques.

 

BETTY

Est-ce qu’on peut le voir ?

 

CRAMBLE

Pas encore. Il faut attendre qu’il descende. Demain, sans doute. Vous devriez rentrer chez vous…

 

 BETTY

Pas question ! Je reste ici.

 

PAULA

Betty, tu devrais peut-être…

 

BETTY

(Déterminée)

Je reste ici !

 

PAULA

D’accord, je vais commander une soupe. Ça nous fera du bien.

 

Hannah regarde les deux femmes. Elle n’a pas la force de réagir.

 

EXT.JOUR - COLONIAL POST INN

 

Plan de situation.

INT.JOUR - COLONIAL / CHAMBRE DE JIM STANFORD

 

Stanford est avec deux hommes vêtus d’élégants costumes noirs. Son visage exprime une colère forte.

 

STANFORD

(Il crie)

Des incapables, voilà ce que vous êtes. Des incapables et des imbéciles ! 

 

HOMME

Nous avons suivi vos ordres, Monsieur. Nous devions nous occuper de Steven Cord.

 

STANFORD

Mais je ne vous ai pas demandé de le tuer le jour de la parade ! Avec toute cette foule ! C’est de l’inconscience. Rick, vous m’avez habitué à plus d’intelligence.

 

RICK

J’ai jugé la situation urgente. Richard Nixon grappille des points et…

 

STANFORD

En ce moment, je me fiche de Nixon. De toute façon, il n’aura pas l’investiture. C’est à moi qu’elle revient. Sauf que vous avez failli tout foutre en l’air par votre imprudence. 

 

RICK

Nous avons été pris de cours. 

 

STANFORD

Priez pour que Cord ne s’en sorte pas. 

 

RICK

Il ne s’en sortira pas, Monsieur. 

 

STANFORD

Comment pouvez-vous en être si sûr ?

 

RICK

Il peut se sortir de ses blessures. Si tel est le cas, il ne s’en sortira pas la deuxième fois. S’il n’y avait pas eu cette femme qui a voulu vous tuer… Steven Cord va mourir parce qu’il a voulu vous sauver la vie. Quelle ironie du sort. 

 

STANFORD

Rick, je ne vous paie pas pour dire de telles subtilités. Où est-elle ?

 

RICK

Qui donc, Monsieur ?

 

STANFORD

(Il s’énerve)

La femme qui a voulu me tuer, triple imbécile ! Où l’avez-vous emmenée ?

 


à suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 13/06/2013 09:10

T'inquiète pas, Stanford, Jack va bientôt arriver, et là tu feras moins le malin :-) !

Mr. Peyton 13/06/2013 11:49



Il ferait mieux de débarquer vite Jack, sans quoi on risque d'avoir une saison 4 avec Stanford comme Président des Etats-Unis