Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 566 : Un petit paquet

ext. soir / Chesnut Street – maison de Paula

 

Plan de situation. Les lumières sont allumées dans la maison et une douce musique nous parvient de l’intérieur. 

 

int. soir / Maison de Paula – salon

 

Il y a pas mal de monde autour d’un buffet. Les gens, un verre à la main pour la plupart, discutent et rient de bon cœur. A l’entrée, Paula Dixon accueille Blanche Devaux et Mlle Nolan. 

 

PAULA

(Elle leur sourit)

Merci d’être venues ?

 

BLANCHE

C’est un plaisir. De mes trois patronnes, vous êtes celle que j’apprécie le plus. 

(Elle fait une pause, puis se reprend)

Je rectifie : vous êtes la seule que j’apprécie. 

 

Paula rit de bon cœur et fait entrer les deux femmes qui vont au buffet. Paula s’approche alors de Betty, qui reste à l’écart du petit monde.

 

BETTY

Cette soirée est très réussit, Paula. Reste à savoir si tu as pris la bonne décision.

 

PAULA

Quitter mon poste d’infirmière ? Je n’avais pas le choix. Et puis, tu as besoin de quelqu’un avec toi pour contrer les magouilles de Lisa à Bepaliss.

 

Betty ne retient pas la remarque et regarde autour d’elle.

 

BETTY

C’est curieux. Steven n’est pas ici. Il devrait déjà être là. 

 

Machinalement, Betty regarde par la fenêtre qui donne sur la maison de Prisca.

 

PAULA

Au moins, tu sais qu’il n’est pas avec « elle ». 

 

BETTY

(Elle hausse les épaules)

Ça ne veut rien dire. Elle peut être avec lui, mais ailleurs. 

 

PAULA

Betty, est-ce que tu crois vraiment que ces deux-là ont une aventure ?

 

BETTY

Je n’en sais rien, Paula. Mais une chose est sûre, Steven agit bizarrement ces derniers temps. Il ne me parle plus comme avant et il est distant. 

 

Betty regarde Mlle Nolan qui discute avec Blanche et une autre femme. 

 

BETTY

(A Paula)

Excuse-moi. 

 

Betty va voir Mlle Nolan et discute un instant avec elle, puis revient vers Paula.

 

BETTY

Apparemment, Steven est encore à son bureau. Il avait une affaire urgente à régler. 

 

Betty se rend dans le vestibule et saisit son manteau. Paula la suit.

 

PAULA

Qu’est-ce que tu fais ?

 

BETTY

Je vais aller le voir. Je veux qu’il s’explique. 

 

ext. soir / Sous le porche de la maison de Paula

 

Betty descend les escaliers et se retourne vers Paula.

 

BETTY

Je n’en ai pas pour longtemps.

 

PAULA

Prends le temps qu’il te faut pour régler cette histoire.

 

Betty fait un signe de la main et disparaît dans la nuit. Paula reste encore un instant devant le perron. Soudain, elle sursaute en voyant une ombre se profiler devant elle. L’ombre grandit et elle découvre Cal Fullerton qui s’approche. Il parvient à elle avec un sourire.

 

CAL

Lisa n’a pas pu venir. Elle ne se sentait pas bien.

 

PAULA

Lisa n’était pas invitée. Et vous non plus. 

 

CAL

Quand allez-vous finir par comprendre que nous sommes faits l’un pour l’autre ?

 

PAULA

Le jour où les poules auront des dents.

 

CAL

(Il tend à Paula un petit paquet)

C’est trois fois rien, mais j’ai tenu à marquer le coup avec un petit cadeau.

 

PAULA

Je ne veux pas de votre cadeau, ni de vous ici. Partez immédiatement où j’appelle la police.

 

CAL

Je pensais que vous alliez plutôt faire appel au beau Mike Rossi. C’est bien lui que vous appelez toujours à la rescousse. Il n’est pas ici ?

 

PAULA

Ça ne vous regarde pas.

 

CAL

Il n’est pas ici, c’est évident. Sinon, il aurait déjà rappliqué comme un toutou. 

 

PAULA

Fichez le camp !

 

CAL

Réfléchissez, Paula. Moi je suis ici. Je serai toujours présent pour vous. Et Rossi, où est-il ? 

 

PAULA

Je veux que vous partiez, s’il vous plaît.

 

CAL

Un jour, Paula… Un jour, vous me supplierez de rester. 

 

Cal dépose le petit paquet sur la première marche du porche, puis fait demi-tour et s’en va. 

 


à suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 10/06/2013 10:54

Pourquoi on a l'impression que ce petit cadeau n'est pas anodin ?
Ah oui, c'est vrai, on ne prête qu'aux riches... :-)

Mr. Peyton 12/06/2013 11:43



C'est pas cool... j'avais répondu à ton commentaire et ma réponse a été effacée. C'est pas la première fois que ça arrive, d'ailleurs. Encore un bug