Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 562 : Une bénédiction

int. jour / Garden Hill – chambre de James Peyton

 

Assis dans un fauteuil, James boit un café en regardant par la fenêtre. Le Dr Candrell entre en premier, suivit de Lisa et Roxanne. 

 

DR CANDRELL

Bonjour, James. Comment vous sentez-vous aujourd’hui ?

 

JAMES

Comme un puzzle impossible à reconstituer. 

 

DR CANDRELL

Je sais ce que vous pouvez ressentir.

 

LISA

(Timide sourire)

Bonjour, chéri. 

 

James regarde longuement Roxanne. Un silence gêné s’installe. Roxanne ne sait pas quoi dire. Le Dr Candrell vole à son secours. 

 

DR CANDRELL

James, vous souvenez-vous de cette jeune fille ?

 

JAMES

(Il sourit)

Je ne l’ai jamais rencontré. Sans quoi je m’en souviendrais. 

 

ROXANNE

(Elle se détend)

Tu es toujours aussi charmeur.

 

DR CANDRELL

James, il s’agit de Roxanne Brandt. Ce nom vous dit quelque chose ?

 

JAMES

Non. 

 

DE CANDRELL

Roxanne est votre cousine. 

 

JAMES

(Il secoue la tête)

Vous devez faire erreur, Docteur. Je n’ai pas de cousine.

 

LISA

Docteur, ce n’est peut-être pas une bonne idée de…

 

ROXANNE

(Interrompant Lisa, elle s’avance vers James)

C’est une longue histoire, James. On ne se connaissait pas avant septembre dernier. Tu es parti à Lausanne pour y étudier. C’est là que j’ai fait ta connaissance. On ne savait rien l’un de l’autre. Et puis un jour, je suis venue à Peyton Place et j’y ai vu ma mère. Elle m’a dit qu’elle avait été mariée à Jack Peyton. Je suis la fille biologique de Jack. Donc, par conséquent, ta cousine. 

 

JAMES

(Il rit)

C’est une histoire de fou. 

 

LISA

James, tu as l’air fatigué. Si tu veux te reposer, nous pouvons partir et revenir plus tard. 

 

JAMES

Je suis vraiment ravie d’avoir une aussi jolie cousine. Et non, maman, je ne suis pas fatigué. 

(A Roxanne)

C’est toi qui as été le plus souvent avec moi pendant cette année, j’aimerais que tu me racontes tout ce qu’on a fait.

 

LISA

Je ne crois pas que c’est le moment de…

 

DR CANDRELL

Madame Peyton… Vous n’avez pas quelque chose à dire à votre fils ?

 

Lisa ne peut plus reculer.

 

LISA

James. Le Dr Candrell et moi pensons qu’il est temps pour toi de connaître la vérité. 

 

JAMES

La vérité ? A propos de quoi ?

 

LISA

(Après un temps d’hésitation)

A propos de ton père. 

 

ROXANNE

(Elle fait un pas en arrière)

Je vais vous laisser. Je reviendrais.

 

JAMES

Non. Reste, s’il te plaît. 

 

LISA

James. Linden est…

 

JAMES

Papa est mort, c’est ça ?

 

LISA

(Elle se met à pleurer)

Je suis désolée, mon cœur.

 

JAMES

Il tenait le revolver, à l’Eglise. Je… Je me suis précipité sur lui pour l’empêcher de commettre l’irréparable. C’est moi qui a été touché… pas lui ! 

 

LISA

Ton père a fait une grave dépression qui l’a conduit à Garden Hill. Il… il ne parlait plus, ne pouvait plus s’alimenter normalement. Il restait prostré dans son fauteuil, à regarder par la fenêtre. 

 

DR CANDRELL

Il est décédé quelques mois plus tard d’une crise cardiaque. 

 

JAMES

(Il se met à pleurer)

Pourquoi je ne m’en souviens pas ? Pourquoi ?... Papa ! 

 

Roxanne s’approche de James et lui prend la main. A son contact, James a un flash-back. Il se revoit à l’école de Lausanne. Il revoit les portraits de ses anciens camarades.

 

JAMES

Je me souviens… MacAllister… Tout est embrouillé, mais je me rappelle de ce nom. Et… Aurélien ! 

 

ROXANNE

C’était ton meilleur ami là-bas.

 

int. jour / garden hill – couloir

 

Le Dr Candrell et Lisa marchent dans le couloir. 

 

LISA

Il se souvient de Lausanne. Est-ce que ça veut dire qu’il va se rappeler de tout le reste ?

 

DR CANDRELL

C’est un bon début, en tout cas. Mais son esprit reste embrouillé. Il arrive à mettre des noms sur des visages, mais c’est tout. 

 

LISA

Peut-être qu’il faudrait qu’il reste seul. Roxanne peut l’embrouiller davantage…

 

DR CANDRELL

Oh, non. Croyez-moi Madame Peyton, cette fille est une véritable bénédiction. Plus souvent elle verra James et plus vite il retrouvera tout ou partie de sa mémoire. 

 

Lisa est atterrée par cette nouvelle. 

 

ext. jour / hôtel de Jack à Anchorage

 

Plan de situation

int. jour / hall de l’hôtel

 

Visiblement exténué, Jack Peyton entre dans l’hôtel en soupirant. Ses cheveux sont en bataille et sa cravate est défaite. Il se rend à la réception. Le réceptionniste (le même que celui de ce matin) le regarde avec amusement. 

 

RECEPTIONNISTE

Il y a beaucoup de choses à visiter à Anchorage, Monsieur Peyton. Mais vous n’étiez pas obligé de tout faire en une seule journée. Vous semblez totalement exténué. 

 

JACK

Je suis sur les rotules, vous voulez dire. J’ai parcouru toute la ville à la recherche de quelque chose que je n’ai pas trouvé. Il y a de quoi être frustré. 

 

RECEPTIONNISTE

Vous auriez dû profiter un peu plus de votre séjour. Anchorage est une ville magnifique.

 

JACK

Je sais. Je connais les rues par cœur. Y a-t-il des messages pour moi ?

 

RECEPTIONNISTE

Non, Monsieur. Puis-je vous être utile à autre chose ?

 

Jack hausse les épaules, sort la clé de sa poche et la montre au réceptionniste. 

 

JACK

Non. Sauf si vous savez ce qu’ouvre cette clé. 

 

Le réceptionniste prend la clé dans la main.

 

RECEPTIONNISTE

C’est à nous. 

 

Jack se redresse.

 

JACK

Quoi ?

 

Le réceptionniste fait un signe de tête vers la droite. Jack suit son regard. Des boites aux lettres encastrées occupent tout un pan de mur. Jack, dont la fatigue s’ajoute à l’énervement, est pris d’un rire nerveux. 

 


à suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 04/06/2013 21:02

Son rire est nerveux, mais le nôtre sort du coeur !
Après toute cette tension, ce danger qui rôde autour de nos héros, ce petit dénouement est une *bénédiction* :-)

Mr. Peyton 05/06/2013 15:29



Oui, et une bénédiction pour les pieds de Jack qui vont enfin pouvoir se reposer :)