Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 549 : Le vrai visage

 

ext. soir / chesnut street – maison de Lisa Peyton 

 

Plan de situation.

 

int. soir / maison de Lisa – cuisine

 

Cal Fullerton mitonne un petit plat lorsque les jumeaux entrent dans la pièce. Lisa, le visage grave, les suit.

 

CAL

(D’un ton joyeux)

Salut les garnements ! 

 

Ils ne répondent pas. Gary se précipite vers une armoire et sort une boite de cookies. Il en mange. Colleen se sert à son tour. 

 

CAL

(Il perd son sourire)

Non, les enfants. Je vous prépare un steak de thon. Ce n’est pas le moment de manger ces sucreries. 

 

LISA

Laisse-les. Ils n’ont pas touché à leur goûter. 

 

CAL

Je ne suis pas d’accord. Je me casse la tête à faire un dîner équilibré, ce n’est pas pour qu’ils s’empiffrent avec ces saloperies !

 

Mais les jumeaux ne l’écoutent pas. Gary prend un nouveau cookie, mais Cal l’en empêche en lui tapant sur les doigts. 

 

CAL

Laisse ça, je te dis !

 

Lisa sursaute. Elle va près de son fils, qui se met à pleurer. Cal ne cède pas. Il prend la boite de cookies et la remet à sa place. 

 

CAL

Ce n’est pas la peine d’aller pleurer dans les jupes de ta mère ! Tu n’arriveras à rien dans la vie en agissant comme ça. Et toi, Lisa, en tant que mère responsable, tu devrais faire en sorte qu’ils obéissent à un adulte. 

 

LISA

(Elle se penche vers les jumeaux qui sont en pleurs)

Allez jouer dans votre chambre, d’accord ? 

 

COLLEEN

Viens avec nous, Maman. 

 

LISA

Je monte dans un instant. 

 

Gary et Colleen obéissent à leur mère. Avant de partir en courant, Colleen adresse à Cal une grimace et lui tire la langue. Lisa, seule avec Cal, s’approche de ce dernier. 

 

LISA

Cal, que les choses soient bien claires. Tu n’es pas leur père, d’accord ?

 

CAL

Je voulais simplement leur éviter de manger des sucreries avant le dîner. Je n’ai pas commis de crime, que je sache.

 

LISA

Je te demande de ne plus parler ainsi à mes enfants. 

 

CAL

Comme tu veux ! Après tout ce sont tes enfants, tu as raison de le souligner. 

 

Un silence pendant lequel Cal continue de faire la cuisine. Lisa prend un verre d’eau. 

 

CAL

(Il reprend un ton moins agressif)

Comment s’est passée ta journée ?

 

LISA

La police est venue m’interroger.

 

Elle regarde Cal. Visiblement, elle cherche une réaction de sa part à ses paroles. Et Cal se raidit. 

 

CAL

Que voulait-elle ?

 

LISA

C’est au sujet du Docteur Elby. 

 

CAL

Ils enquêtent sur sa disparition ?

 

LISA

Oui. Personne ne sait où il se trouve. C’est comme s’il s’était évaporé dans la nature. 

 

CAL

Et qu’est-ce que tu leur as dit ?

 

LISA

Ce que je savais. C'est-à-dire pas grand-chose. 

 

Elle guette toujours sa réaction. Cal se brûle le doigt en mettant le steak de thon sur le feu. Il jure. 

 

CAL

(En passant son doigt à l’eau froide)

Tu leur as dit que j’avais parlé à Elby ?

 

LISA

Non… Est-ce que j’aurais dû le faire ?

 

CAL

Non. C’est aussi bien ainsi. Ils risquent encore de se faire des idées sur mon compte. Je n’ai pas très envie d’être interrogé.

 

LISA

(D’un air innocent)

Pourquoi ? Après tout, tu n’as rien à te reprocher, n’est-ce pas ?

 

CAL

(Après un silence)

Non, bien sûr que non. Seulement c’est toujours délicat de voir la police débarquer pour un interrogatoire. Les gens se font facilement des idées fausses ensuite. 

 

LISA

Tu pourrais peut-être aller voir la police de ton propre chef.

 

CAL

Pourquoi ?

 

LISA

Pour leur dire ce que tu sais. 

 

Cal s’approche de Lisa, jusqu’à la toucher. Son expression se fige. On sent la peur chez Lisa.

 

CAL

Qu’une chose soit bien claire entre nous. Je ne sais rien sur cette disparition. Je n’ai donc rien à dire à la police. 

(Il fait demi-tour et retourne à ses fourneaux)

Le dîner sera prêt dans cinq minutes. Tu devrais aller voir les jumeaux. 

 

Lisa le regarde un instant. Cal lui tourne le dos. Elle s’interroge sur lui. 

 

int. soir / Peyton professional – bureau de Steven Cord + int. soir / aéroport international d’Anchorage

 

Scène croisée. Jack et Steven se parlent au téléphone. Jack est dans une cabine publique de l’aéroport, et Steven assit à son bureau.

 

STEVEN

(En rage)

C’est pas vrai ! 

 

JACK

Je suis désolé, Steven. Ils parlent de crime sadique. Apparemment, Malcolm Hirsch a été battu à mort. 

 

STEVEN

Est-ce que tu as réussi à avoir plus de précisions ?

 

JACK

Apparemment, la police n’a rien trouvé sur lui. Pas de papiers, pas d’effet personnel. En un mot, ils ne savent pas qui il est. 

 

STEVEN

Tu vas voir la police et tu leur raconte ce que tu sais.

 

JACK

(Il proteste)

Steven, je suis à l’aéroport. Mon vol pour Boston est dans une demi-heure et…

 

STEVEN

Oublie ton vol. Tu retournes voir les flics. 

 

JACK

J’ai du boulot à Peyton Place.

 

STEVEN

(En colère)

Je me fiche bien de savoir que tu as du boulot ! C’est à cause de ton enquête que mon ami est mort ! A cause de ton ex-femme aussi !

 

JACK

C’est peut-être vraiment un crime sadique. Hirsch s’est peut-être trouvé au mauvais endroit, au mauvais moment.

 

STEVEN

Tu y crois ?

 

JACK

(Après un silence)

Non. 

 

STEVEN

Alors vas-voir la police et tiens-moi au courant. 

 

Steven raccroche. On lit de la rage sur son visage. Il se lève et attrape sa veste. 

 

 

 


 

à suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 16/05/2013 14:32

Et bien, il n'a pas mis long pour craqueler son masque, notre Cal ! Même si on parle de Lisa, on commence vraiment à se faire du souci pour elle... Qui sait ce qu'il peut lui faire ?
:-(

Mr. Peyton 16/05/2013 16:49



Eh bien, qui aurait pu prévoir qu'un jour Lisa serait considérée comme une victime