Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 535 : Turbulence

EXT. JOUR / PEYTON PLACE – CHESNUT STREET

 

Plan de situation.

 

INT. JOUR / MAISON DE BETTY ANDERSON – CUISINE

 

Betty Anderson est assise à la table de la cuisine. Steven Cord est debout à côté d’elle. Sur la table se trouvent des papiers. Steven lui montre avec l’index un endroit en bas de page. 

 

STEVEN

Ici. 

 

Betty signe. Steven enlève la feuille et montre une autre page.

 

STEVEN

Et ici.

 

BETTY

(En signant)

Ces papiers auraient pu attendre dans la journée. Ce n’était pas la peine de te déplacer jusqu’ici. 

 

STEVEN

(Il hausse les épaules)

Que veux-tu, je suis accroc à ton café. Je ne peux plus m’en passer.

 

BETTY

(Elle rit)

Arrête. Mon café s’apparente à un liquide brunâtre qui a le goût de tout, sauf du café.

 

STEVEN

Il faut que tu acceptes les compliments lorsqu’ils sont sincères.

 

BETTY

Et toi, il faut que tu cesses de mentir, même si tu le fais très bien.

 

STEVEN

Bon, dans ce cas, je te donne la vraie raison. J’ai une tonne de travail à faire et je ne suis pas certain d’être souvent au bureau aujourd’hui. 

 

BETTY

Cette explication me paraît plus plausible. 

 

STEVEN

Je te dépose en ville ?

 

BETTY

Non, je passe à l’hôpital d’abord.

 

STEVEN

(Il fronce les sourcils)

Des problèmes ?

 

BETTY

James… Tu n’es pas au courant ?

 

STEVEN

Non. Quel est le problème avec James ?

 

BETTY

Il a fait une chute dans l’escalier, au manoir. Il a été admis à l’hôpital. Je vais voir comment il va.

 

STEVEN

C’est grave ?

 

BETTY

Ils n’ont rien voulu me dire au téléphone. C’est pourquoi j’y vais. 

 

Steven remet les papiers dans son attache case et saisit sa mallette.

 

STEVEN

Tiens-moi au courant, veux-tu ?

 

Betty fait oui de la tête et regarde Steven sortir de la maison. 

 

EXT. JOUR / CHESNUT STREET

 

Steven sort de chez Betty et aperçoit Prisca Wyatt dans son jardin, occupée à nettoyer le porche d’entrée. Doucement, il sort de la propriété de Betty, traverse la petite route déserte et parvient au portail blanc de la propriété de Prisca. Il toussote. Prisca se retourne. 

 

STEVEN

Bonjour ! 

 

Prisca fronce les sourcils et ne répond pas à son bonjour. Steven insiste. Il passe le portillon blanc et se dirige vers Prisca. 

 

STEVEN

Excusez-moi…

 

PRISCA

(Sur la défensive)

Que puis-je pour vous ?

 

STEVEN

Vous ne vous souvenez peut-être pas du moi. Nous nous sommes vus récemment. Je suis Steven Cord, le cousin de Jack.

 

PRISCA

Oh… Eh bien, que puis-je pour vous, Mr Cord ?

 

STEVEN

Je vous en prie, appelez-moi Steven. En fait, je sortais de chez Betty et…

 

PRISCA

Vous connaissez Betty ?

 

STEVEN

Plutôt, oui. Nous étions mariés. 

 

PRISCA

Je l’ignorais. 

 

STEVEN

Je vous ai vu et je voulais prendre de vos nouvelles.

 

PRISCA

C’est gentil à vous. 

 

STEVEN

Je… enfin je connais votre histoire. Avec Roxanne et…

 

PRISCA

(Elle se redresse et l’interrompt)

… Et quoi, Mr Cord ?

 

STEVEN

Je voulais simplement vous dire que je suis avocat et que…

 

PRISCA

(L’interrompt à nouveau)

… vous êtes le cousin de Jack. Et de ce fait, vous ne pouvez pas intervenir dans nos problèmes. C’est une question de - comment dit-on déjà ? – déontologie. Maintenant, excusez-moi, Mr Cord, mais j’ai beaucoup de travail. Cette maison demande beaucoup d’entretien. 

 

Elle saisit son sceau et son balai, puis regarde Steven d’un air de défi.

 

PRISCA

Bonne journée ! 

 

Puis elle rentre chez elle. Steven est bluffé par le tempérament de cette femme. 

 

INT. JOUR / HOPITAL DE PEYTON PLACE – UN COULOIR

 

Paula Dixon longe le couloir tout en lisant un rapport médical. Cal Fullerton apparaît devant elle. Il voit qu’ils sont seuls. Il profite du fait que Paula passe près une porte pour l’attraper par le bras, ouvrir la porte et s’engouffrer avec elle dans une pièce exiguë et sombre. Le tout en quelques secondes à peine. Paula est tellement surprise qu’elle ne peut rien dire, ni faire. Cal plaque Paula contre la porte et la regarde droit dans les yeux.

 

PAULA

Lâchez-moi ou je crie ! 

 

CAL

Pourquoi Paula ? Rossi m’a dit que vous allez quitter Peyton Place. Pourquoi ?

 

PAULA

Vous savez très bien pourquoi, Dr Fullerton. Vous faites de ma vie un enfer. Je ne veux plus continuer ainsi.

 

CAL

Vous ne pouvez pas partir… Ce n’est pas possible.

 

PAULA

S’il vous plaît, laissez-moi sortir d’ici.

 

CAL

Vous ne pouvez pas me quitter. Nous avons tellement de choses à vivre, vous et moi. Vous ne comprenez donc pas ? 

 

PAULA

Je comprends juste que vous êtes dérangé. Il faut vous faire soigner.

 

CAL

Vous ne comprenez pas que nous sommes faits pour être ensemble. N’ayez pas peur de vos sentiments à mon égard, Paula.

 

PAULA

Le seul sentiment que j’ai envers vous, c’est du dégoût. 

 

CAL

Vous fuyez parce que vous avez peur de vous avouer que vous m’aimez.

 

PAULA

Vous n’avez pas entendu ce que je viens de vous dire ? Vous me dégoûtez. Le fait de vous voir, de vous parler, me répugne.

 

Elle se dégage de lui, le regarde afin de bien voir s’il a compris ce qu’elle vient de dire, puis ouvre la porte et sort en courant dans le couloir. 

Cal s’éponge le front couvert de sueur d’un revers de main, puis sort à son tour et marche tranquillement dans le couloir.


 


à suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 26/04/2013 10:16

Ah oui Priska ! Avec toute cette histoire, on avait presque oublié qu'elle avait une mission...

Pour l'instant elle ne se montre pas des plus sympathiques... dommage, pour un habitant de Peyton Place qui est honnête et généreux ;-)

Mr. Peyton 26/04/2013 10:56



Il est tout à fait possible que derrière son côté pas sympathique se cache une femme qui a très peur et qui est constamment sur la défensive...