Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 531 : La confrontation

EXT. JOUR / PEYTON HILL

 

Plan de situation

 

INT. JOUR / PEYTON HILL – SECRETARIAT DU DR ELBY

 

La secrétaire du Dr Elby est assise à son bureau. En face d’elle se trouve une dame d’un certain âge et de forte corpulence.

 

SECRETAIRE

Je vous le répète, Mme Senlys, le Dr Elby a eu un empêchement.

 

MME SENLYS

(Elle s’énerve)

Ecoutez. Ca fait des mois que le Dr Elby me suit. Je ne comprends pas pourquoi il n’est pas là. Il ne m’a jamais fait faux bond. C’est incompréhensible. Je veux parler à un responsable !

 

INT. JOUR / PEYTON HILL – COULOIR

 

La porte du secrétariat du Dr Elby est ouverte. Si bien que le Dr Candell, qui passe dans le couloir, entend les éclats de voix de Mme Senlys. Il se rend au secrétariat. 

 

INT. JOUR / PEYTON HILL – SECRETARIAT DU DR ELBY

 

Le Dr Candell remarque que la secrétaire est très embêtée par les remontrances de la grosse femme. 

 

DR CANDELL

Y a-t-il un problème ?

 

La secrétaire est visiblement soulagée de voir arriver Candell. Elle se lève. 

 

SECRETAIRE

Dr Candell... Dr, voici Mme Senlys. Elle avait rendez-vous avec le Dr Elby…

 

Candell s’approche de Mme Senlys.

 

DR CANDELL

Mme Senlys. Je suis vraiment désolé. Mais le Dr Elby a eu quelques petits soucis d’ordre personnel. 

 

MME SENLYS

Mais il aurait dû m’avertir. Je ne peux pas me déplacer tous les jours pour rien. Vous pouvez comprendre, non ?

 

DR CANDELL

(D’une voix conciliante)

Je comprends très bien, Mme Senlys. Il se trouve que l’empêchement du Dr Elby a été soudain et nous n’avons pas eu le temps de prévenir ses patients. Mlle Perkins va vous donner un nouveau rendez-vous.

 

La secrétaire consulte l’agenda.

 

SECRETAIRE

Mardi prochain, à dix heures ? 

 

MME SENLYS

Oui. Mais laissez-moi vous dire que c’est la dernière fois que cela se produit. Sans quoi j’irais me faire soigner ailleurs. 

 

Candell raccompagne Mme Senlys jusqu’à la porte. 

 

DR CANDELL

Je vous comprends bien, Mme Senlys. Acceptez encore une fois toutes nos excuses. 

 

La grosse dame s’en va. Candell se retourne vers Mlle Perkins.

 

SECRETAIRE

Elle se fait soigner pour son obésité. Si elle se goinfrait moins, cette baudruche n’aurait pas besoin de consulter. 

 

CANDELL

Je vais faire un tour chez Elby. Peut-être que je pourrais en savoir plus.

 

EXT. JOUR / PEYTON PROFESSIONAL

 

Plan de situation.

 

INT. JOUR / BEPALISS – BUREAU DE BETTY

 

Betty est avec Steven. Celui-ci a un verre de whisky dans la main. Betty est assise à son bureau.

 

STEVEN

Jack m’a parlé de Malooga.

 

BETTY

Qu’est-ce qu’il sait ?

 

STEVEN

Pas grand-chose pour l’instant. Mais il sait qu’il y a quelque chose de louche là-dessous. Tu ne crois pas qu’on devrait lui en parler ?

 

BETTY

Steven, on a conclu un accord avec Hannah. Une sorte de pacte avec le Diable, je te l’accorde. Mais si nous disons à Jack ce que nous savons, Hannah remettra sur la sellette la grève illégale.

 

STEVEN

Jack va l’apprendre un jour où l’autre. Il a d’ailleurs rendez-vous chez Malooga demain.

 

BETTY

Et bien qu’il y aille. S’il découvre la supercherie, alors tant mieux. Mais je ne peux pas le lui dire. 

 

On frappe à la porte. Blanche ouvre la porte et passe la tête dans l’entrebâillement.

 

BLANCHE

Excusez-moi de vous déranger.

 

BETTY

(Vexée d’avoir été dérangée)

Qu’est-ce qu’il y a.

 

BLANCHE

Je cherche Lisa. 

 

BETTY

Eh bien, vous voyez qu’elle n’est pas là.

 

BLANCHE

C’est ennuyeux. J’ai l’institutrice des jumeaux au téléphone. Elle n’est pas venue les chercher à l’école.

 

BETTY

Cette femme a décidément un pois chiche en guise de cerveau. Dites à l’institutrice que je viens les chercher. 

 

INT. JOUR / MANOIR DES PEYTON – SALON

 

Dans le salon en désordre, le silence règne. Mary est prostrée dans un coin. Hannah et Lisa sont chacune à deux bouts de la pièce. James, perdu dans ses pensées, tient toujours le revolver en main. Personne ne bouge. Lisa regarde son fils avec insistance, comme si par la pensée, elle voulait lui dire de poser cette arme et de revenir à la raison. Mais James ne la regarde pas. 

La porte du salon s’ouvre et Jack entre dans la pièce. Il se fige en voyant les meubles cassés et le désordre. Il se tourne vers James et voit le revolver. 

 

JACK

(En colère)

Que se passe-t-il ici, bon sang ! James, qu’est-ce que tu fais avec cette arme ?

 

Personne ne répond. 

 

JACK

Nous avons été cambriolés ! Est-ce que tout le monde va bien. Quelqu’un a appelé la police ?

 

James se met à partir d’un rire fou. Son visage est rouge. Ses mèches sont collées sur son front par la transpiration. Jack s’approche de lui. Aussitôt, James se met sur ses gardes. Il cesse de rire et braque l’arme sur Jack. Celui-ci s’arrête. 

 

JACK

James. Mais enfin, qu’est-ce que c’est que ce cirque. 

 

LISA

Il sait tout, Jack. Cette sorcière qui te sert de mère lui a tout dit.

 

JACK

(Interloqué)

Quoi !

 

LISA

(Un regard de haine posé sur Hannah)

Dites-lui, Hannah. Dites-lui pourquoi nous sommes ici. Dites-lui pourquoi James nous menace d’une arme. Dites-lui que vous êtes responsable de tout ce désastre.

 

HANNAH

La ferme ! Vous voulez me culpabiliser pour une erreur que vous avez commise il y a dix-huit ans. Ne cherchez pas un coupable pour vos égarements passés. La coupable, c’est vous !

 

LISA

De quel droit vous…

 

James s’interpose en hurlant.

 

JAMES

La ferme ! Maintenant que Jack est ici, nous sommes au complet pour commencer notre petite réunion de famille.

(Il se tourne vers Mary qui est terrorisée)

Désolé de vous devoir infliger ce supplice, Mary. Mais dans votre malheur, vous avez beaucoup de chance : vous ne faites pas partie de cette famille. 

(Il balaye des yeux Hannah, Jack et Lisa)

Cette belle et grande famille que nous formons.

(Il s’approche de Jack)

N’est-ce pas une belle famille que nous formons… Papa. 

 

Jack sursaute lorsque James dit le mot « Papa ».

 

JAMES

Qu’est-ce qu’il y a, Papa ? Tu as perdu l’usage de la parole ?

 

JACK

James. Nous allons discuter, mais nous le ferons dans la calme et pas avec un revolver dans la main.

 

JAMES

C’est moi qui dicte les règles du jeu… Papa. C’est moi qui décide de comment va se dérouler cette réunion… Papa.

 

En parlant à Jack, James tourne le dos à Lisa et Hannah. 

 

JACK

Très bien. Comment veux-tu que se déroule la réunion ?

 

JAMES

Je te pose des questions… Et tu y réponds… Ça te va ?

 

Derrière James, Hannah cherche le regard de Lisa. 

 

JACK

Je t’écoute.

 

JAMES

Depuis quand sais-tu que je suis ton fils ?

 

JACK

Depuis toujours, je crois. Lisa ne m’a rien dit, mais je crois que j’ai toujours su au fond de moi que tu étais mon fils. 

 

Lisa trouve enfin le regard d’Hannah. Celle-ci attire son attention sur un point précis. Lisa pense dans un premier temps qu’elle se moque d’elle et lui fait une moue de dégoût. Hannah lève les yeux au ciel, excédée par le manque de discernement de Lisa. Elle fixe à nouveau avec détermination un objet qui se trouve près de Lisa et hausse les sourcils. Cette fois, Lisa suit le regard d’Hannah. Près d’elle se trouve un téléphone, épargné par la folie de James. Elle n’a que quelques pas à faire pour saisir le combiné. Elle se tourne vers Hannah. Celle-ci l’encourage par un regard. 

 

JAMES

Pourquoi ne m’avez-vous rien dit, tous les deux ? C’était un secret bien trop sale pour le dévoiler, c’est ça ?

 

JACK

Tu sais, j’ai bien souvent voulu te dire la vérité. Je t’ai toujours considéré comme mon fils. 

 

JAMES

Et elle ?

 

Il se tourne vers Hannah. Celle-ci se fige comme si elle était démasquée. Lisa, qui avait fait deux pas vers le téléphone, se fige également. Mais James ne remarque rien. Il poursuit en désignant Hannah du doigt : 

 

JAMES

Comment se fait-il qu’elle soit au courant ?

 

JACK

J’ignore comment elle l’a su. 

 

JAMES

(Il se tourne vers Jack)

Tu mens !

 

JACK

James, je te demande de me croire…

 

Lisa atteint enfin le téléphone. Doucement, elle soulève le combiné.

 

JAMES

(Il rit méchamment)

Tu me demandes de te croire ? Toi qui m’a menti sur quelque chose d’aussi important que… Tu me dégoûtes. Tu as couché avec ma mère. Tu as trahi ton propre frère. Tu as trahi Linden pour une partie de jambes en l’air avec …

 

Il se tourne vers Lisa qui, le téléphone dans la main, est prise la main dans le sac.

 

JAMES

(Il retourne l’arme contre lui et pointe le revolver sur sa tempe. Il hurle)

Lâche ce téléphone !!!

 

Lisa panique et sursaute. Elle lâche le combiné. James se précipite vers elle. Il est rouge de colère et hurle.

 

JAMES

Pourquoi tu fais ça ? ! Pourquoi ?! J’ai la conversation la plus importante de ma vie en ce moment ! Qu’est-ce que tu cherches à faire ?!

 

Choquée, Lisa ne peut répondre. Elle sanglote. Soudain, James pointe son arme en direction du téléphone. Il appuie sur la gâchette et dans un énorme fracas, le téléphone explose devant Lisa qui pousse un cri de terreur. Hannah sursaute aussi. 

 

JAMES

(Plus calme)

Comme ça, on ne sera plus dérangés.


 


à suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 22/04/2013 13:22

Quelle tension dans la pièce ! c'est presque insoutenable :-0

Par contre, le Dr Candell devrait quand même faire la leçon à la secrétaire du Dr Colby... Traiter une patiente de baudruche n'est pas très déontologique :-(

Mr. Peyton 22/04/2013 14:13



Pour James, c'est la définition même de "péter un cable". On espère juste que Mary sortira de cet enfer saine et sauve