Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 516 : les falaises de Woodstand

OUVERTURE : EXT. NUIT / FALAISES WOODSTAND PLACE

 

Plan de situation avec une vue plongeante de la place où se trouvent deux voitures. Une qui appartient au Dr Elby et qui se trouve être accidenté et l’autre appartement à Cal Fullerton et qui se situe de l’autre côté de la place. 

 

INT. NUIT / WOODSTAND PLACE – VOITURE DE CAL FULLERTON

 

Gros plan sur l’autoradio. Une main (celle de Cal) insert une cassette dans la fente prévue à cet effet. Un morceau de musique classique démarre. Cal tourne le bouton afin d’augmenter le volume. 

A noter : le morceau de musique classique accompagne les scènes suivantes. 

Suite : Gros plan sur Cal Fullerton. Il soupire, puis démarre la voiture. 

 

EXT. NUIT / WOODSTAND PLACE

 

Plan aérien. La voiture de Cal suit une route sinueuse qui le mène au pied des falaises, tout près de l’Océan. 

La voiture s’arrête au pied d’un rocher. Cal descend. Seule la lune éclaire le visage du médecin. Il s’approche d’un corps sans vie, celui du Dr Elby, gisant comme un pantin désarticulé sur un rocher. Muni de gants, Cal cherche dans la poche du cadavre et en sort des clés. Puis il saisit le cadavre et le dépose dans le coffre de sa voiture. Il reprend sa place de conducteur et démarre la voiture. 

 

Fondu enchaîné

 

EXT. NUIT / ENDROIT INCONNU PRES D’UN ARBRE

 

La musique classique ne s’interrompt pas pendant que Cal jette le corps d’Elby dans une fosse creusée spécialement par lui, près d’un arbre.

 

Fondu enchaîné

 

Cal enterre le cadavre d’Elby dans la terre, à l’aide d’une pelle. La pleine lune éclaire son visage de manière à le rendre effrayant. 

 

Fondu enchaîné

 

Cal dépose la pelle dans le coffre de la voiture, coffre recouvert d’un plastique blanc. Il ferme le coffre.

 

Fondu enchaîne

 

EXT. NUIT – DEVANT LA MAISON DU DR ELBY

 

Cal prend dans sa poche la clé de la maison qu’il a dérobée à Elby. Il entre. 

 

INT. NUIT / MAISON DE ELBY

 

Dans la pénombre, Cal fouille en prenant soin de ne rien déplacer. Il ouvre des armoires, puis des tiroirs. Enfin il trouve dans une petite armoire la tasse à café qu’il cherchait. Il la regarde longuement. La tasse n’est pas nettoyée et on voit des traces de café au fond. 

 

Fondu enchaîné.

 

EXT. NUIT / CHESNUT STREET

 

Cal est dans sa voiture, garée juste en face de la maison de Lisa Peyton. Il arrête le moteur. C’est à ce même moment que la musique classique, présente depuis le début, s’arrête. Un silence pesant s’installe. L’aube commence à pointer son nez. Cal, visiblement épuisé, pose son front sur le volant de la voiture. 

 

INT. JOUR / MAISON DE LISA PEYTON

 

En robe de chambre vert pâle et avec les cheveux en bataille, Lisa Peyton descend les escaliers pour se rendre à la cuisine. A mi-chemin des escaliers, elle s’arrête un instant pour sentir une odeur. Intriguée, elle reprend son trajet. Elle s’arrête sur le pas de la porte de la cuisine. 

 

A sa grande surprise, Cal Fullerton est occupé à préparer le petit déjeuner. Il fait frire du bacon tandis que les jumeaux, Colleen et Gary, sont assis à table avec un grand verre de jus d’orange fraîchement pressé. 

 

GARY

Salut, Maman. 

 

Cal se retourne vers Lisa. 

 

CAL

Bonjour. 

 

LISA

(Encore sous le coup de la surprise)

Qu’est-ce que tu fais ici ?

 

CAL

Je suis venu préparer le petit déjeuner.

 

LISA

Comment es-tu entré ?

 

GARY

C’est moi qui lui ai ouvert, maman. 

 

LISA

(Elle s’approche de Gary)

Gary, il m’avait semblé t’avoir déjà dit de ne pas ouvrir la porte à un inconnu.

 

CAL

Ne le gronde pas. J’ai sonné à la porte. 

 

GARY

Et comme tu étais encore au lit, j’ai ouvert.

 

LISA

Gary, la prochaine fois, tu m’appelles, d’accord ?

 

Gary se renfrogne. Cal dépose le bacon et les œufs sur les assiettes. 

 

CAL

Ta maman a raison, Gary. Vous ne devez pas ouvrir la porte sans savoir qui est derrière. On ne sait jamais. 

 

COLLEEN 

Tu veux dire que c’est peut-être un méchant qu’il y a derrière la porte ?

 

CAL

Exactement.

 

GARY

Mais toi, t’es pas méchant.

 

CAL

Non, mais ça aurait pu être…

(Il s’approche de Gary)

… le grand méchant loup qui serait venu pour… vous chatouiller…

 

Cal se met à chahuter avec Gary qui adore ça. Il rit de toutes ses forces. 

 

LISA

Eh ! Vous deux ! 

 

Cal va chercher les assiettes et les dispose sur la table. 

 

LISA

Vous avez bien compris, vous deux ? Ne pas ouvrir à des inconnus.

 

GARY

D’accord, mais tu pourrais te lever un peu plus tôt le matin, maman. 

 

COLLEEN

Est-ce qu’on peut aller voir les dessin animés dans le salon ?

 

GARY

On a mangé toutes nos céréales. 

 

LISA

D’accord. Allez-y.

 

Gary et Lisa courent au salon, laissant les deux adultes seuls. 

 

CAL

Ca ne t’ennuie pas trop, j’espère.

 

LISA

Quoi ?

 

CAL

Que je sois venu ce matin. 

 

LISA

(Elle hausse les épaules)

Disons que j’ai été surprise de te voir dans la cuisine. Soit-dit en passant, tu as une mine affreuse. 

 

CAL

J’étais de garde cette nuit. C’est un peu normal. 

(Il avale un morceau de toast)

Tes gamins sont formidables, tu sais.

 

LISA

Je sais. Ce sont les miens. Ils ne peuvent être que formidables. 

 

CAL

Ca ne te dérange pas qu’on ait fait connaissance, tous les trois ?

 

LISA

Disons que j’aurais préféré leur parler de toi avant. 

 

CAL

Je suis désolé. Mais si je suis venu si tôt ce matin, c’était surtout pour t’annoncer une bonne nouvelle. 

 

LISA

Il y a le téléphone, tu sais…

 

CAL

Oui. Mais je voulais voir ta tête…

 

LISA

Quelle est donc cette fantastique nouvelle ?

 

CAL

Je suis allé voir le Dr Elby hier soir. Chez lui.

 

LISA

Et ?...

 

CAL

Et il ne t’embêtera plus. 

 

LISA

C’est ce qu’il t’a dit ?

 

CAL

Oui. 

 

LISA

Et tu l’as cru ?

 

CAL

Je lui ai fait peur. Il sait maintenant que tu n’es plus seule. 

 

LISA

J’aimerais tellement en être sûre. 

 

CAL

Tu peux en être sûre, ma chérie. C’est bien fini. Le Dr Elby ne t’embêtera plus. Il m’a même dit qu’il avait l’intention de repartir dans son Texas natal. Et avant de partir, il m’a laissé ceci.

 

Il se retourne et saisit la tasse à café qui devait incriminer Lisa. 

 

LISA

C’est…

 

CAL

La tasse de café qui contient des traces de strychnine et tes empreintes. Elby n’a plus aucune fausse preuve contre toi. Te voilà libre. 

 

N’osant y croire, Lisa regarde la tasse à café. Puis elle regarde Cal. Elle sourit et se jette à son cou en le couvrant de baiser. 

 

LISA

Tu es formidable. Cal. Merci, oh merci. Tu es formidable ! Tu es génial ! Tu es formidable ! Je l’ai déjà dit, mais tu es formidable ! 

 

CAL

Et bien ! Tant de compliments pour une simple tasse à café. Au fait, je l’ai lavé. Qu’est-ce que tu veux en faire ?

 

Lisa prend la tasse et la jette dans le vide ordure. Puis elle embrasse à nouveau Cal. 

 

LISA

Je te suis redevable de…

 

CAL

(Lui coupant la parole)

… De rien du tout. Je l’ai fait parce que… parce que…

 

Il baisse les yeux.

 

LISA

(L’encourageant)

Parce que… ?

 

CAL

… Parce que je crois… je crois que je suis tombé amoureux…

 

Il embrasse Lisa tendrement, tandis que la sonnette de la porte d’entrée retentit. 

 

Dans le salon, Gary court ouvrir. 

 

COLLEEN

(Le réprimandant)

Gary ! Qu’est-ce que maman a dit tout à l’heure ?

 

Mais Gary n’écoute pas et ouvre la porte. 

 

Dans la cuisine, Lisa et Cal continuent de s’embrasser lorsque Jack Peyton parvient sur le pas de la porte. Il toussote, faisant alors sursauter Lisa. 

 

JACK

Désolé d’interrompre ce tendre moment, mais il faut que je te parles, Lisa. 

 

LISA

Jack ! Qu’est-ce que tu viens faire ici ?

 

JACK

Tu es sourde ou quoi ! Je viens de te le dire. Je dois te parler.

 

LISA

Prends rendez-vous avec ma secrétaire au bureau et…

 

Jack s’avance.

 

JACK

Lisa, je n’ai pas le temps d’échanger des amabilités avec toi. C’est très grave. 

 


à suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 18/03/2013 09:53

Magique ! Même pas besoin de l'image pour vivre la scène en live ;-)

(Ce qui amène la question : à quand le grand roman ?)

Mr. Peyton 18/03/2013 10:17



Merci tout plein 


Quant au grand roman... bonne question. Pas sûr d'avoir la réponse