Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 486 : Mystère à Lausanne (5/9)

INT. JOUR / COLLEGE LINCOLN – BATIMENT DES FILLES

 

Steven et Jack sont dans le couloir, devant la porte de Roxanne Brandt. La jeune fille ouvre la porte. 

 

JACK

Mlle Brandt ?

 

ROXANNE

Oui. 

 

JACK

Je m’appelle Jack Peyton. Je suis l’oncle de James.

 

ROXANNE

(Elle sert la main de Jack)

Oh, je suis ravie de vous connaître, Mr Peyton. James m’a beaucoup parlé de vous. 

 

JACK

(Indique de la tête Steven)

Et voici Steven Cord, l’avocat de James et aussi son cousin.

 

STEVEN

Charmé…

 

ROXANNE

Comment va James ? Vous avez pu le voir ?

 

JACK

Oui. Il va aussi bien que possible. 

 

ROXANNE

Ce n’est pas lui qui a tué Tony. Il ne serait pas capable de faire une pareille chose.

 

STEVEN

C’est bien ce que nous essayons de déterminer. Pour cela, nous aimerions vous poser quelques questions. Ça ne vous dérange pas ?

 

INT. JOUR / COLLEGE LINCOLN – CAFETERIA

 

La cafétéria est déserte en cette période de la journée. Steven, Jack et Roxanne sont assis à une table au coin de la pièce. Chacun a un gobelet de café dans la main. 

 

ROXANNE

(Elle fronce les sourcils)

T.G.C. ? Non… Je ne vois pas du tout.

 

JACK

Vous êtes sûre ? Réfléchissez bien.

 

ROXANNE

Je vous assure que je ne vois pas ce que ça peut être. Honnêtement.

 

STEVEN

Connaissiez-vous l’existence de ce calepin qu’on a retrouvé dans la chambre de Tony ?

 

ROXANNE

Honnêtement, Mr Cord, je ne connaissais rien de Tony. J’ai été sa petite amie pendant deux ans et je me suis aperçu en fin de compte qu’il m’était totalement étranger. 

 

STEVEN

C’est un constat amer.

 

ROXANNE

Que voulez-vous dire ? Que je lui en voulais au point de le tuer ? Oui je lui en voulais et non, je ne l’ai pas tué. 

 

JACK

Vous aviez rompu ?

 

ROXANNE

Oui.

 

STEVEN

Quand ?

 

ROXANNE

Deux jours avant sa mort. Mais ça faisait un bon bout de temps que ça n’allait plus entre nous.

 

JACK

Combien de temps ?

 

ROXANNE

Quelques semaines.

 

STEVEN

Pourquoi ? Quelle était la nature de votre rupture ?

 

ROXANNE

On ne se comprenait plus tous les deux.

 

JACK

Est-ce que ça a un rapport avec James ?

 

ROXANNE

(Piquée en vif)

Que voulez-vous dire ?

 

JACK

Roxanne, vous et James êtes tombés amoureux, n’est-ce pas ?

 

ROXANNE

James a déjà quelqu’un dans sa vie. 

 

JACK

Il a rompu avec Debbie Michels…

 

STEVEN

(Voulant recentrer le débat)

Ne nous égarons pas. Roxanne, notre but est d’innocenter James. Je suis sûr que vous le voulez aussi. Alors il va falloir coopérer.

 

ROXANNE

(Elle hausse les épaules)

C’est ce que je fais, non ?

 

STEVEN

Non, pas vraiment. Voyez-vous, j’ai l’impression que l’on tourne autour du pot depuis le début. Il y a un dénominateur commun entre vous, James et Tony. 

 

ROXANNE

Lequel, d’après vous ?

 

STEVEN

Aurélien Charpentier. 

 

ROXANNE

Aurélien ? Que vient-il faire là ?

 

STEVEN

Il y a un secret qui entoure Aurélien. Ce secret, Tony le connaissait et il le faisait chanter depuis des mois avec ça. Et quelque chose me dit que c’est pour ça que Tony est mort.

 

ROXANNE

Vous croyez que c’est Aurélien l’assassin ?

 

STEVEN

Je n’ai pas dit ça. Je dis simplement qu’Aurélien avait un secret, et vous connaissez son secret depuis quelques jours, je me trompe ?

 

ROXANNE

Complètement…

 

JACK

Roxanne, vous êtes une fille intelligente. Vous aimez James et vous voulez autant que nous le voir sortir de cette sale affaire. Alors il va falloir coopérer.

 

STEVEN

Une de vos amies vous a entendu vous disputer avec Tony à propos d’Aurélien Charpentier. Il faut nous dire ce que vous savez sur Aurélien.

 

ROXANNE

Ça ne vous mènera pas à l’assassin de Tony.

 

STEVEN

Peut-être pas. Mais je suis sûr que ça nous fera progresser dans l’enquête. 

 

ROXANNE

Je ne sais pas si je peux…

 

STEVEN

Ce secret est donc si terrible ?

 

ROXANNE

Peut-être pas en Amérique. Mais ici, en Suisse. Oui. Oui c’est terrible. 

 

STEVEN

Roxanne, s’il vous plaît. 

 

Roxanne soupire et passe aux aveux. 

 

ROXANNE

C’était pendant la période des vacances de Noël. Je suis restée ici. Ma mère n’est pas très maternelle et elle n’est pas vraiment habitée par l’esprit de Noël. Je l’ai appelée pour lui souhaiter un joyeux Noël et on m’a répondu qu’elle était partie Dieu sait où. Bref, j’étais un peu déprimée, et en colère contre ma mère. J’étouffais dans ma chambre et j’ai décidé d’aller faire un tour dans au parc Malley, à cinq cents mètre du collège.

 

FLASH-BACK / EXT.NUIT – PARC MALLEY A LAUSANNE

 

Roxanne se promène le long d’une allée bordée d’arbustes. Les mains dans les poches, elle avance doucement la tête baissée. Soudain, elle perçoit un bruissement de feuilles en provenance des arbustes qui se trouvent à quelques mètres de l’allée. D’abord, elle prend peur, puis elle entend des petits chuchotements discrets. Animée d’une curiosité sans limite, elle se dirige vers le bruit. Soudain, elle s’arrête et voit Aurélien adossé contre un arbre. Seule la lumière de la pleine lune éclaire son visage en feu. Ses yeux brillent. En face de lui se trouve un garçon qu’elle ne connaît pas, avec un visage doux. Il regarde Aurélien avec envie. Soudain, il porte la main en dessous de la ceinture d’Aurélien, s’approche de lui et l’embrasse sur la bouche. 

 

FIN DU FLASH-BACK / INT. JOUR – CAFETERIA DU COLLEGE

 

Roxanne boit une gorgée de café. 

 

STEVEN

(Étonné)

Aurélien est homosexuel… C’est ça son grand secret ! 

 

ROXANNE

Mr Cord, vous ne semblez pas vous en rendre compte, mais dans ce collège, ces pratiques sont plutôt mal vues. Je sais qu’aux Etats-Unis, on est plus libéral sur ce genre de chose, mais ici, c’est le renvoi assuré si jamais le recteur venait à l’apprendre. Vous comprenez bien pourquoi Aurélien voulait garder le secret. Ensuite, j’ai fait le rapprochement avec Tony. Il voyait beaucoup Aurélien et je savais qu’il l’ennuyait. James me l’avait dit. Et puis, je savais aussi que Tony avait beaucoup d’argent ces derniers temps. Il m’achetait beaucoup de cadeaux. J’en ai donc déduit qu’il connaissait le secret d’Aurélien et qu’il le faisait chanter. 

 

STEVEN

D’où votre dispute avec lui.

 

ROXANNE

Oui.

 

STEVEN

Avez-vous dit à James ce que vous avez vu ?

 

ROXANNE

Oui. Il n’arrêtait pas de me harceler pour que je lui donne une raison à l’hématome que j’avais sur la joue. J’ai été forcé de tout lui avouer. Ça nous a finalement beaucoup rapproché. Vous savez, je ne suis pas particulièrement choquée par le comportement d’Aurélien. Je pense que chacun a le droit de choisir ses partenaires. James pense la même chose. Il a simplement été déçu qu’Aurélien ne lui ait rien dit. 

 

STEVEN

Et à Aurélien, lui en avez-vous parlé ?

 

ROXANNE

Non, nous l’avons gardé pour nous. Il était hors de question d’embarrasser Aurélien.

 

STEVEN

Une dernière chose, Roxanne. Savez-vous pourquoi Tony vous a accompagné à Evian ce jour-là ?

 

ROXANNE

(Elle hausse les épaules)

Pour nous embêter, sans aucun doute. De toute façon, il n’était pas toujours avec nous. Nous ne l’avons pas vu une bonne partie de l’après-midi. 

 

STEVEN

Savez-vous où il est allé ?

 

ROXANNE

Non, nous nous sommes séparés pendant quelques temps et nous nous sommes donnés rendez-vous à dix-huit heures à l’embarquement. 

 


à suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 04/02/2013 10:54

On voudrait pas faire les mauvaises langues, mais la jeune fille paraît bien peu affectée par le décès de celui qui était son amoureux depuis 2 ans ! Même s'ils avaient rompu,il doit bien rester un
certain attachement... ou est-ce mon esprit romantique qui se réveille enfin ;-)

Pas sûre que l'Amérique ait été aussi ouverte d'esprit sur ce sujet là que semble le croire Roxane

Mr. Peyton 06/02/2013 11:13



Ben pour tout t'avouer, j'étais bien embêté car c'est un peu délicat d'écrire sur ce sujet par rapport aux années 70. Je ne sais pas comment c'était perçu à l'époque aux States. Et puis j'ai
pensé aux Chroniques de San Francisco d'Armistead Maupin avec des personnages qui assument bien leur homosexualité.