Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 477 : Mamzelle Anderson

EXT. JOUR / GRAVE STREET – PEYTON PLACE

 

Grave Street est le quartier le plus pauvre de Peyton Place. Situé à la sortie de la ville, il s’agit de maisons en carton goudronné  qui bordent la route. Ce « quartier » n’est pas reconnu par la ville. Il est misérable, on se croirait dans une favela.

Betty Anderson longe les maisons dans la brume matinale. La scène a un aspect lugubre. Les pas de Betty sont incertains et son visage exprime à la fois l’inquiétude et la surprise de découvrir pour la première fois Grave Street. 

Elle parvient à la maison où le chiffre 25 est inscrit maladroitement au feutre au-dessus de la porte. Elle s’approche de la maison toujours à pas lents, puis frappe à la porte dont  l’épaisseur est ridiculement  mince. Au bout d’un temps qu’elle a considéré comme une éternité, quelqu’un vient ouvrir la porte à Betty. Il s’agit d’une femme d’environ cinquante ans, à la chevelure longue et poisseuse et aux dents gâtées. D’abord surprise, elle offre à Betty un vilain sourire.

 

LA FEMME

Qu’est-ce que tu fous ici, Princesse ? Tu t’es égaré ? Parce que je te préviens, c’est pas le prince charmant qu’habites ici.

 

BETTY

Je viens de la part de votre voisine, Nellie Cross. Mon nom est Betty Anderson.

 

LA FEMME

Tu crois qu’on te connaît pas ? C’est pas parce qu’on est des rebuts de cette ville qu’on n’est pas au courant des potins. T’as voulu te marier avec le Peyton l’année dernière. 

 

UN HOMME (voix off derrière la femme)

Gina ! Qui c’est ?

 

BETTY

Je voudrais parler à Brett Morval. 

 

GINA

C’est pour toi ! 

 

Brett apparaît derrière Gina. Il est un peu plus jeune qu’elle, une quarantaine d’années et son aspect est plus soigneux, bien que loin d’être impeccable.

 

BRETT

Qu’est-ce que c’est ?

 

BETTY

Je voudrais vous parler, Mr Morval. C’est au sujet de la Fabrique.

 

INT. JOUR / MAISON DES MORVAL

 

La maison des Morval n’a qu’une seule pièce. Un rideau sépare le coin chambre. Il n’y a pas de salon, mais uniquement une cuisine et une grande table au milieu de la pièce. Betty est assise à la table. Brett est en face de lui, tandis que Gina est occupée à récurer le sol.

 

BRETT

Elle est bien gentille, la Nellie Cross, mais je veux pas d’ennuis. J’ai besoin de ce job, Mamzelle. 

 

BETTY

Brett, réfléchissez, je vous donne l’opportunité de vous débarrasser de ce tyran d’Hannah Cord.

 

BRETT

Je sais bien tout ça, mais... C’est un gros risque.

 

BETTY

Vous voulez continuer à remplir 20 cartons par jour ? C’est un risque pour votre santé.

 

BRETT

J’ai besoin de ce job, Mamzelle Anderson.

 

Betty soupire et sort de sa poche une liasse de billets entourée d’un élastique. 

 

BRETT

(Il sourit)

Mamzelle Anderson, vous savez parler aux gens, vous. Z’avez trouvé votre homme.

 

INT. JOUR / MAISON DE MIKE ROSSI – SALON

 

Paula Dixon ouvre lentement les yeux. Elle est couchée sur le canapé du salon, une couverture orange remontée sur elle. Le feu crépite doucement dans la cheminée. Elle est surprise de se trouver ici et regarde autour d’elle. 

Le Dr Michael Rossi arrive chargé d’un plateau sur lequel se trouvent tous les ingrédients pour un bon petit déjeuner. Il pose le plateau sur la petite table et sourit à Paula.

 

PAULA

Dr Rossi… J’ai dormi ici ?

 

MIKE

Vous étiez épuisée hier soir, vous vous êtes assoupie sur le canapé. 

 

PAULA

Je suis confuse. 

 

MIKE

Vous n’avez pas à l’être. J’étais rassuré de vous savoir ici et non toute seule dans votre appartement. 

 

PAULA

Quelle heure est-il ?

 

MIKE

9 heures. 

 

PAULA

Mon Dieu, je commence à huit heures ce matin, je suis en retard.

 

MIKE

Pas de panique, voyons. J’ai appelé Mlle Choate et je lui ai dit que vous ne prendriez votre service que plus tard dans la journée. 

 

PAULA

Elle n’a pas dû être contente.

 

MIKE

Elle doit composer avec. Etre chef du personnel comporte des avantages, vous savez. 

 

Mike sert une tasse de café à Paula et lui présente des toasts sur une assiette. 

 

PAULA

Vous n’auriez pas dû…

 

MIKE

Ça me fait plaisir. 

 

Il s’assoit à côté de Paula, une tasse à la main. Il boit une gorgée et tourne la tête vers la  jeune femme.

 

MIKE

Vous n’avez plus rien à craindre de Fullerton. Je crois qu’il va vous laisser tranquille, maintenant.

 

PAULA

J’aimerais en être aussi sûre.

 

MIKE

Je suis allé le voir chez lui, hier soir, après que vous vous soyez endormi.

 

PAULA

Dr Rossi, vous n’auriez pas dû faire ça.

 

MIKE

Je le devais, Paula. En tout cas, je lui ai fait très peur. Et je l’ai viré. En ce moment, il doit être en train de faire ses bagages. Il va quitter Peyton Place et…

 

Quelqu’un frappe à la porte. Mike se lève. 

 

MIKE

Excusez-moi, je reviens…

 

Il se dirige vers la porte d’entrée. Il ouvre la porte et sa surprise est totale en voyant le Sergent Walker surgir devant lui.

 

WALKER

Dr Rossi…

 

MIKE

Sergent, Walker, que se passe-t-il ?

 

WALKER

Dr Rossi, je vais devoir vous demander de me suivre au poste de police. 

 

MIKE

Au poste ? Pourquoi ? Que se passe-t-il ?

 

Paula arrive derrière Mike et ne cache pas sa surprise de voir Walker.

 

WALKER

Cal Fullerton a porté plainte contre vous, Dr Rossi. Pour coups et blessures, intimidation et harcèlement moral. 

 


à suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 22/01/2013 22:04

C'est un aller-retour dans les favellas de Rio qu'on s'est offert là ! Ca change du manoir Peyton ;-))

Mr. Peyton 23/01/2013 15:12



Un petit changement d'air ça fait pas de mal, mamzelle Marie