Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 462 : l'esprit de Noël (2)

noel2.jpg

INT. SOIR / MANOIR DES PEYTON – SALON + INT. JOUR / COLLEGE « LINCOLN » - LAUSANNE + INT. JOUR / BUREAU DE STEVEN CORD

 

Lisa Peyton est au téléphone avec son fils James qui se trouve à Lausanne, en Suisse.

 

LISA

James ! Enfin j’arrive à t’avoir. 

 

JAMES

Qu’est-ce que tu veux maman ?

 

LISA

Ce que je veux ? James, dans cinq jours, c’est Noël. Je voudrais que tu me donnes le jour et l’heure de ton arrivée pour que quelqu’un puisse venir te chercher. 

 

JAMES

Je ne rentre pas.

 

LISA

Quoi ? Mais il était prévu que tu viennes pour les fêtes.

 

JAMES

Je ne peux pas, Maman. J’ai pris beaucoup de retard dans mes révisions.

 

LISA

(Amère et déçue)

Tu peux réviser à Peyton Place.

 

JAMES

Le voyage risque d’être fatiguant.

 

LISA

Je t’en prie, James. Reviens pour Noël.

 

JAMES

Maman, tu dois comprendre…

 

LISA

Je comprends seulement que tu n’as pas envie de me voir. Tu m’en veux pour la mort de ton père et je ne sais pas pourquoi.

 

JAMES

Je ne crois pas que ce soit le bon moment pour parler de ça.

 

LISA

James, je n’y suis pour rien dans la mort de ton père. Nous pourrions en parler. Mais apparemment, tu préfères éviter le sujet. Si tu crois que c’est ainsi que tu vas régler le problème, tu te mets un doigt dans l’œil. 

 

JAMES

Le problème… C’est donc comme ça que tu résumes la mort de mon père.

 

LISA

Ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit… Je parlais du problème que tu as avec moi.

 

JAMES

(voulant écourter la conversation)

Ecoute, Maman. J’ai un cours qui va commencer. Je dois y aller. Je t’appelle le jour de Noël.

 

Jack Peyton entre dans le salon et aperçoit Lisa au téléphone.

 

LISA

James, attends ! 

 

Mais James a déjà raccroché. Lisa soupire et raccroche à son tour.

 

JACK

(Saisit le courrier sur la table et le parcourt distraitement)

Des problèmes ?

 

LISA

James ne rentre pas pour les vacances.

 

JACK

Je suis désolé, Lisa. J’aurais beaucoup aimé le voir pour l’occasion.

 

LISA

Il me tient responsable de la mort de Linden et il ne veut pas en parler avec moi. Je ne sais pas comment je vais pouvoir régler cette situation.

 

JACK

Laisse-lui le temps de faire son deuil. 

 

LISA

Noël ne sera pas pareil sans lui.

 

Le téléphone sonne à nouveau. Comme Lisa est près du combiné, elle répond.

 

LISA

Lisa Peyton.

 

Dans son bureau, Steven Cord est assis et regarde par la fenêtre.

 

STEVEN

Lisa ? Steven à l’appareil.

 

LISA

Ah, bonsoir Steven.

 

Le nom de Steven éveille de toute évidence la curiosité de Jack.

 

STEVEN

C’est justement à vous que je voulais parler.

 

LISA

Qu’y a-t-il ?

 

STEVEN

Linden était mon client. J’aimerais m’entretenir avec vous de sa succession.

 

LISA

(Sachant que Jack écoute)

Sa succession ? Vous plaisantez, Steven. Linden n’avait aucun bien.

 

STEVEN

Il faudrait que l’on se voie, Lisa.

 

LISA

Cela ne peut-il pas attendre après les fêtes ?

 

STEVEN

Bien sûr.

 

LISA

Je vous recontacterai dans ce cas. Au revoir Steven. 

 

Elle raccroche.

 

JACK

C’était Steven ? Que voulait-il ?

 

LISA

Me parler de la succession de Linden. Ce qui est insensé, puisque Linden n’avait pas de bien.

 

JACK

Justement, si.

 

LISA

Quoi ! 

 

JACK

Lisa, je voulais déjà t’en parler depuis un certain temps. Je crois qu’il est temps que nous ayons une petite conversation tous les deux.

 

INT. JOUR / MANOIR DES PEYTON – BIBLIOTHEQUE

 

Lisa suit Jack dans la pièce.

 

JACK

Je te sers quelque chose ?

 

LISA

Un brandy serait le bienvenu.

 

Jack sert deux brandies et tend un verre à Lisa.

 

LISA

Jack, tu m’intrigues. Vas-tu finir par me dire ce qui se passe ?

 

JACK

Tu sais que j’aimais Linden. Toute ma vie, j’ai cru qu’il était mon frère. Et quelque part, il le restera toujours.

 

LISA

Où veux-tu en venir ?

 

JACK

Linden s’était pris de passion pour son travail de rédacteur en chef du Clarion. Quelques semaines avant… avant son comportement bizarre à l’Eglise le jour de mon pseudo mariage, j’avais décidé de lui offrir le Clarion. 

 

LISA

Tu veux dire que Linden était devenu propriétaire du Clarion ? Une telle générosité de ta part m’étonne un peu. 

 

JACK

Ca ne devrait pas. Tu sais très bien que moi et Linden avons eu des rapports privilégiés. Je voulais qu’il ait quelque chose à lui… quelque chose qu’il serait heureux de posséder. Le Clarion était parfait pour lui.

 

Jack boit une gorgée de brandy comme pour se donner du courage.

 

JACK

Toujours est-il que Linden est mort et que maintenant, le Clarion est à toi.

 

LISA

Tu crois vraiment qu’il me l’a légué ? Il ne pouvait plus me supporter.

 

JACK

Il n’a pas fait de testament. Selon le contrat de mariage que vous avez signé, tout ce qui était à lui et maintenant à toi.

 

LISA

Tu veux dire que je suis la nouvelle propriétaire du journal ?

 

JACK

Oui. Mais j’aimerais le récupérer.

 

LISA

Nous y voilà ! Tu ne me crois pas capable de diriger un journal, c’est ça ?

 

JACK

Je n’ai pas dit ça. Simplement, je pense que ce n’est pas un travail qui est pour toi. Ne te méprends pas, Lisa. Je veux le récupérer à la loyale.

 

LISA

Loyale ? C’est un mot que tu viens d’apprendre, Jack ?

 

JACK

Je veux te racheter le Clarion.

 

LISA

C’est d’accord.

 

JACK

(surpris)

Quoi ? Tu acceptes ?

 

LISA

Du moment que tu me l’achètes, je ne vois pas où est le problème.

 

JACK

Je l’ai fait estimer par un expert. Je peux t’en offrir 2 millions et je suis généreux. 

 

LISA

Pas si vite ! Tu ne vas tout de même pas penser que je vais faire confiance à ton expert. J’en parlerai à Steven et il me trouvera un contre expert. Je suis sûre que je pourrai en obtenir au moins 3 millions. 

 

JACK

Le principal, c’est d’être d’accord sur la vente. Alors, affaire conclue ?

 

Il tend la main à Lisa. Elle la lui sert.

 

LISA

Affaire conclue !

 

JACK

Je suis surpris de voir que tout se passe aussi bien. Je pensais que tu allais me mettre des bâtons dans les roues.

 

LISA

Jack, tu as été tellement gentil avec moi ces derniers temps… Et puis, je crois que l’esprit de Noël m’influence beaucoup.

 

INT. SOIR / MANOIR DES PEYTON – CHAMBRE DE LISA

 

Lisa est au téléphone avec Betty.

 

LISA

Je viens de parler à Jack. Il s’est enfin décidé à me dire, pour le Clarion. Il m’en propose 2 millions. J’ai fait la fine bouche, pour le principe. De votre côté, avez-vous pris une décision avec Paula ?… Ne réfléchissez pas trop longtemps, Betty. Nous avons l’opportunité de couper l’herbe sous les pieds de Jack, c’est inespéré.

 


à suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 20/12/2012 10:54

Pourvu que Jack n'ait pas succombé à l'esprit de Noël, et qu'il réalise que Lisa est trop conciliante... ;-)

Mr. Peyton 20/12/2012 11:05



Oui, mais en même temps, il veut récupérer le Clarion. Imagine Lisa à la tête d'un journal, ça ne donnerait rien de bon.