Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 448 : Commérages

INT. JOUR / PEYTON HILL – BUREAU DU DR ELBY

 

Lisa Peyton toise le médecin. Elle secoue la tête.

 

LISA

Vous êtes fou, Elby. Totalement cinglé ! 

 

Le Dr Elby fait le tour du bureau et se plante devant Lisa.

 

ELBY

Ce n’est pas moi qui suis cinglé, Lisa. Ne confondez pas ! Le cinglé dans cette affaire, c’était Linden. Et vous-même n’êtes pas loin de prendre le même chemin.

 

LISA

Vous racontez n’importe quoi ! Linden était un légume. Pourquoi l’avoir tué ? 

 

ELBY

Parce que vous me l’avez demandé.

 

LISA

C’est faux, et vous le savez très bien. J’aimais Linden. Jamais je n’ai voulu sa mort.

 

A nouveau, Elby retourne à son bureau et ouvre un tiroir.

 

ELBY

Vraiment ? Ce n’est pas ce que dit cette cassette.

 

Il brandit une cassette audio devant Lisa. 

 

LISA

Qu’est-ce que c’est ?

 

Pour toute réponse, Elby introduit la cassette dans un magnétophone et appuie sur la touche « play ». On entend alors une conversation entre Lisa et Elby :

 

 

LISA

Depuis que Linden est ici, c’est un véritable enfer pour moi. Docteur, est-ce qu’il s’en sortira un jour ?

 

DR ELBY

J’aimerais pouvoir vous répondre oui.

 

LISA

Y a-t-il quelque chose à faire ?

 

DR ELBY

Attendre…

 

LISA

J’en ai par-dessus la tête d’attendre que la situation s’améliore. Il m’arrive parfois de souhaiter…

 

Elle s’interrompt.

 

DR ELBY

Oui…

 

LISA

Oubliez cela docteur. Je vais encore passer pour une hystérique qui n’arrête pas de se plaindre.

 

DR ELBY

Je comprends votre position, Mme Peyton. J’ai rencontré beaucoup de personnes dans votre cas, vous savez.

 

LISA

Vous êtes très compréhensif, docteur.

 

DR ELBY

Je m’efforce non seulement de soulager la peine de mes patients, mais aussi celle de leur proche. 

 

LISA

Si vous parvenez à soulager mes peines, je vous en serai reconnaissante à tout jamais…

 

DR ELBY

Ne vous inquiétez pas, Mme Peyton. Je vais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour cela.

 

LISA

Merci, docteur

 

 

Lisa se précipite vers le magnétophone et l’éteint.

 

LISA

Je ne vous ai jamais demandé de le tuer ! Je voulais qu’il vive. Je voulais qu’il guérisse ! 

 

ELBY

(il parle calmement)

Disons que chacun peut interpréter vos paroles à sa façon.

 

LISA

Pourquoi ? Pourquoi l’avoir tué et vouloir me faire porter le chapeau ?

 

Lentement, Elby retourne près de Lisa. 

 

ELBY

Depuis l’arrivée de Linden au Centre, ma vie est un véritable enfer. Vous n’avez été qu’une source d’ennuis pour moi. 

 

LISA

Pourquoi ? Parce que je vous demandais de mieux soigner mon mari ?

 

ELBY

(un rire sec)

Vous ne comprenez donc pas ? Votre mari n’était pas dans un état catatonique. Il simulait depuis le début.

 

LISA

Quoi ?

 

ELBY

Vous m’avez bien entendu. Tout était faux dans cette histoire. Linden a toujours été en pleine possession de ses moyens. 

 

LISA

Je n’arrive pas à le croire. Qui était au courant de cette mystification ?

 

ELBY

Uniquement lui et moi. Linden tenait absolument à ce que tout le monde croit qu’il n’avait plus ses moyens intellectuels.

 

LISA

Mais pourquoi ?

 

ELBY

Au début, je l’ignorais. Tout ce que je savais, c’est que son cousin Jack était l’administrateur de ce Centre et que j’avais plutôt intérêt à marcher au côté de Linden. Mais ensuite, j’ai appris pourquoi il faisait cela, et je n’ai pas été d’accord.

 

LISA

Dites-moi pourquoi ?

 

ELBY

Il voulait vous tuer.

 

Le scepticisme se lit clairement sur le visage de Lisa. 

 

LISA

Je ne vous crois pas. Linden n’aurait jamais fomenté un coup pareil. C’est tout simplement impossible.

 

ELBY

Apparemment, il avait une dent contre vous. J’ignore quoi, mais ce devait être très grave. Il n’a jamais voulu me le dire. Mais ce que je peux vous dire, c’est qu’il vous haïssez d’une manière très violente. Il voulait vous tuer. Et il s’est servi de moi pour mettre son plan à exécution. En un mot, il m’a fait chanter. Il a découvert des choses pas très légales dans mes transactions et il s’en est servi pour me faire du chantage. Son plan était simple : il voulait que je vous fasse venir et que je mette une dose mortelle de strychnine dans votre café.

 

LISA

(affolée par cette confession)

Linden… Ce n’est pas possible !

 

ELBY

Vous pouvez me remercier. J’ai décidé de faire le contraire. J’ai récupéré les documents compromettants que Linden avait contre moi.

 

LISA

Quels documents ?

 

ELBY

Ça, vous n’avez pas besoin de le savoir. J’ai récupéré ces documents et j’ai décidé de le tuer lui plutôt que vous. Cet homme était dangereux. Je voulais qu’il soit hors d’état de me nuire. Comme je devais tuer quelqu’un, autant que ce soit lui, non ? 

(Elby secoue la tête et rit)

Ce type n’était pas aussi intelligent qu’il voulait le faire croire. 

 

LISA

Si votre histoire est vraie, vous auriez dû appeler la police. Personne n’aurait été tué ! 

 

ELBY

(il secoue la tête)

Pour qu’elle mette son nez dans mes affaires ? Non, je ne pouvais pas prendre ce risque.

 

LISA

Pourtant, vous avez pris un risque. Et si quelqu’un demande une autopsie. Le poison sera détecté.

 

ELBY

Si quelqu’un peut demander une autopsie, c’est vous ! Vous ne le ferez pas. Et débrouillez-vous pour qu’aucun membre de votre famille n’en demande une. 

 

Le téléphone sonne. Elby répond. Lisa est en état de choc. 

 

ELBY

Oui… oui elle est ici. Bien, je vais le lui dire.

 

Il raccroche.

 

ELBY

C’était Jack Peyton.

 

Lisa sursaute. La peur se lit sur son visage.

 

LISA

Mon Dieu, Jack…

 

ELBY

Il veut vous voir immédiatement au manoir.

 

LISA

(elle panique)

Il va tout découvrir… Il va me poser un tas de questions… Je ne peux pas le voir…

 

ELBY

Allons, calmez-vous. Il ne va rien découvrir du tout. Ne soyez pas aussi fébrile. 

 

LISA

Je ne vais pas être fébrile, parce que je vais tout lui dire.

 

ELBY

Je ne vous le conseille pas. N’oubliez pas la cassette. Ça peut vous coûter cher. 

 

LISA

Je n’ai pas commandité ce meurtre.

 

ELBY

Ce sera ma parole contre la vôtre. Vous oubliez peut-être qu’aux yeux des autorités, je n’avais aucune raison d’attenter à la vie de Linden. Alors que vous, c’est différent. Maintenant qu’il est mort, vous avez accès à son compte en banque. 

 

LISA

Vous êtes une belle ordure, Elby.

 

ELBY

Allez voir Jack et jouer à la veuve éplorée. Ensuite, repassez-me voir. Nous n’avons pas terminé cette conversation. 

 

Gros plan sur Elby

 

Fondu enchaîné.

 

 

EXT. JOUR / SQUARE DE PEYTON PLACE

 

La nouvelle de la mort de Linden commence à se répandre. Près du kiosque à musique, deux femmes d’un âge certain discutent entre elle.

 

FEMME 1

Pauvre homme. J’aimais beaucoup la façon dont il dirigeait le Clarion. Pas aussi bien qu’Elliot Carson, je vous l’accorde…

 

FEMME 2

Je pense aux jumeaux. Les pauvres enfants. Perdre leur père si tôt. 

 

FEMME 1

Et le grand ! Il est en Suisse, paraît-il. En cure de désintoxication.

 

FEMME 2

Vous en êtes sûre ? 

 

FEMME 1

Oui. C’est Mme Doolsey qui me l’a dit. Elle l’a entendu dire par Mme Stearns. 

 

FEMME 2

J’ai toujours cru qu’il était parti dans un collège pour gens riches.

 

FEMME 1

C’est ce que les Peyton font croire, mais le jeune Peyton n’aurait pas supporté le fait que son père lui a tiré dessus accidentellement. Il se serait mis à la boisson. 

 

FEMME 2

(heureuse d’avoir un scoop)

Non ! Quand je vais dire ça à Mme Payner !...

 

Plus loin, près de la librairie qui jadis avait appartenue à Constance Carson, deux autres femmes parlent entre elles.

 

FEMME 3

J’étais persuadée qu’un malheur arriverait un jour. Voyez-vous, cette famille ne m’inspire que du mépris. Enfin, ne cassons pas du sucre sur le dos de ces pauvres gens dans le malheur.

 

FEMME 4

Vous avez raison. Quoique je n’ai jamais aimé cette Lisa Peyton.

 

Plus loin, trois femmes sortent de la boutique « Les Femmes » et semblent avoir le même sujet de conversation que celles postées devant la librairie.

 

FEMME 5

Pourquoi donc ?

 

FEMME 6

Je la trouve arrogante et hautaine. Une femme du grand monde qui ne s’est jamais plu ici. Elle ferait mieux de retourner dans son Colorado. 

 

FEMME 7

Moi j’aimais bien Linden Peyton. Il avait toujours le sourire.

 

FEMME 5

Comme quoi, ce ne sont jamais les meilleurs qui restent.

 

Tout en marchant, elles arrivent au magasin général.

 

FEMME 6

Eli Carson peut en témoigner … Cette Lisa Peyton lui a donné du fil à retordre. 

 

Elles pénètrent dans le magasin. Eli finit de servir une cliente. 

 

FEMME 6

Bonjour Eli. Nous parlions de Lisa Peyton. N’est-ce pas qu’elle vous a causé des ennuis à vous et au magasin ?

 

ELI

(masquant mal son agacement devant ces langues de vipère)

Allons Mesdames, cessez donc de commérer. Regardez plutôt les bons kiwis que je viens de recevoir… Vous en avez deux pour le prix d’un. 

 

FEMME 7

Vous avez raison Eli. Ils sont superbes ces kiwis.

 

FEMME 6

Il n’empêche, cette Lisa Peyton… elle est bizarre. 

 

EXT. JOUR / MANOIR DES PEYTON

 

Lisa est devant la grande porte d’entrée. Elle est très nerveuse. Elle hésite, effleure la sonnette du bout des doigts, mais n’appuie pas. Elle tourne les talons et s’en va. Puis elle s’arrête brusquement.

 

LISA

(pour elle-même)

Lisa, tu es ridicule. Un peu de courage…

 

Elle prend une profonde inspiration, puis retourne vers l’entrée. Au moment où elle veut appuyer sur la sonnette, la porte s’ouvre sur Jack. Un long silence s’ensuit pendant lequel Lisa et Jack se regardent dans les yeux. Puis Jack prend la parole.

 

JACK

Lisa, je t’attendais. Entre. 

 

LISA

Je ne veux pas te déranger. 

 

JACK

Entre. 

 

Lisa hésite encore un peu, puis entre. On la sent mal à l’aise. Jack lui montre la salle à manger.

 

JACK

Je suppose que tu n’as pas mangé aujourd’hui.

 

LISA

Je n’ai pas faim.

 

Ils arrivent dans la salle à manger. Hannah est assise à la table dressée pour trois. 

 

JACK

Je sais, mais tu as besoin de reprendre des forces.

 

Lisa se fige en voyant Hannah, puis décide de l’ignorer et s’installe à la table. Jack fait de même. 

 

JACK

J’ai beaucoup de chagrin, tu sais. J’aimais énormément Linden.

 

LISA

Je sais. Moi aussi je l’aimais, quoique tu puisses en penser. Et moi aussi j’ai du chagrin.

 

JACK

Lisa, que s’est-il passé ? De quoi est-il mort ?

 

LISA

D’après le Dr Elby, ce serait une crise cardiaque.

 

JACK

Pourquoi d’après le Dr Elby ?

 

LISA

(elle s’empourpre)

C’est lui qui a déclaré le décès, voilà tout.

 

JACK

Pourtant, tu m’avais dit qu’il semblait aller mieux.

 

LISA

Il allait mieux. Mais qui peut prévoir une crise cardiaque ?

 

JACK

On  en saura plus avec l’autopsie.

 

LISA

(elle se redresse)

Une autopsie ?

 

Hannah remarque le malaise de Lisa.

 

JACK

Oui, une autopsie. Tu vas en réclamer une, n’est-ce pas ?

 

LISA

Non, je ne vois pas pourquoi.

 

JACK

Lisa, il y a quelques jours, tu faisais des pieds et des mains afin que je trouve le Dr Fulbert pour qu’il soigne Linden. Et aujourd’hui…

 

LISA

(hausse la voix)

Et aujourd’hui, Linden est mort ! Jack, nous n’y pouvons plus rien. Je ne veux pas que Linden soit charcuté pour rien… Cette idée m’est insupportable ! 

 

JACK

(lève le bras pour apaiser Lisa)

D’accord, d’accord. Je voudrai te parler d’autre chose.

 

LISA

(sur la défensive)

Quoi ?

 

JACK

Je pense que toi et les enfants devriez revenir vivre au manoir.

 

Lisa et Hannah sont toutes deux surprises par cette déclaration.

 

LISA ET HANNAH

(ensemble)

Quoi ? !

 

JACK

Après l’épreuve que tu as subit, je ne veux pas te laisser seule.

 

HANNAH

Lisa n’est pas seule. Elle est avec les jumeaux, Paula Dixon et Betty Anderson. Elle est bien entourée.

 

LISA

Ta mère a raison Jack. Je serai mieux chez Paula. Après tout ce que nous avons vécus…

 

JACK

Justement, c’est du passé. Tu seras beaucoup mieux ici, entourée de ta vraie famille.

 

LISA

Je ne sais pas… Pourquoi fais-tu cela, Jack ?

 

JACK

En partie pour Linden, mais aussi pour me faire pardonner de t’avoir mise à la rue. Je… je suis tellement désolé. A cause de moi, tu as subit les pires épreuves de ta vie… Et maintenant… Linden… Tu aimes cet endroit, n’est-ce pas ? Alors reviens ! Les enfants seront ravis. 

 

LISA

Je… Très bien, puisque tu insistes…

 

JACK

Parfait. Est-ce que Linden est toujours au centre ?

 

LISA

Non, ils l’ont emmené à la morgue. Son corps sera exposé dès cet après-midi dans une des salles. 

 

JACK

Nous irons ensemble tous les trois, si vous voulez.

 

LISA

Il faut que je retourne en ville. J’ai des choses à régler. 

 

JACK

Steven peut s’en occuper…

 

LISA

Non, je veux aller remercier le personnel du centre pour son dévouement.

 

Lisa se lève. 

 

LISA

Excusez-moi, mais je n’ai vraiment pas faim.

 

JACK

Veux-tu que je t’accompagne ?

 

LISA

Non, ce n’est pas la peine. J’ai ma voiture.

 

Elle tourne les talons et s’en va. Hannah regarde Jack l’air interrogateur.

 

HANNAH

Est-ce que tu es tombé sur la tête ?!

 

JACK

De quoi parles-tu ?

 

HANNAH

Tu sais très bien de quoi je parle. Pourquoi accueilles-tu de nouveau Lisa ici ? Tu la détestes encore plus que moi ! 

 

JACK

Je l’ai dit tout à l’heure. Je le fais en mémoire de Linden.

 

HANNAH

Il y a quelque chose de louche dans la mort de ton cousin.

 

JACK

Quoi ?

 

HANNAH

Tu as vu sa réaction lorsque tu lui as parlé d’autopsie ? On aurait dit que tu avais mis le doigt sur un point sensible.

 


à suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 28/11/2012 16:26

Hannah est peut-être une vipère, mais elle a quand même l'oeil vif ;-) (surtout quand c'est pour trouver de quoi enfoncer ses ennemies)

Mr. Peyton 28/11/2012 16:33



Surtout Hannah n'a pas du tout envie que Lisa vienne vivre au manoir. Elle veut insinuer un doute dans l'esprit de Jack, d'où ses suspcions. Enfin... ce n'est que mon avis. Va savoir ce qu'il se
passe vraiment dans sa tête !