Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 444 : Clarifier les choses

INT. JOUR / HOPITAL DE PEYTON PLACE

 

L’interne John tourne au coin d’un couloir lorsque soudain, une main l’attrape par le col de sa blouse. Cal Fullerton le plaque contre le mur. 

 

JOHN

(surpris)

Eh, ça va pas ?

 

CAL

(très en colère)

Ne t’avise plus jamais de me faire un coup pareil. 

 

JOHN

Mais de quoi parles-tu, enfin ?

 

Cal resserre son étreinte autour de cou de John. Celui-ci prend réellement peur.

 

CAL

Je parle de ce que tu racontes à tout le monde. Tout le personnel est au courant de notre conversation de la dernière fois à propos de Paula et Rossi. Tu recommences un truc pareil, et tu es un homme mort. Compris ?

 

EXT. JOUR / SQUARE DE PEYTON PLACE

 

Un orchestre composé de six personnes est assis dans le kiosque à musique et interprète un air jazzie. On reconnaît parmi les six Eli Carson. Paula Dixon et Steven Cord marchent ensemble un peu plus loin. Paula cueille une feuille presque morte qui s’apprêtait à tomber d’un arbre. 

 

STEVEN

Deux millions de dollars pour cette bâtisse ? 

 

PAULA

Oui. J’ai aussi eu beaucoup de mal à le croire.

 

STEVEN

Bon sang, Jack y a mis le paquet. Et vous avez refusé son offre ?

 

PAULA

Il m’a demandé d’y réfléchir. 

 

STEVEN

Et c’est la raison qui vous a conduite à me parler ?

 

PAULA

Je voulais un avis. 

 

STEVEN

Puisque ça concerne Jack, mon avis ne peut pas être objectif, vous le savez.

 

PAULA

Vous êtes avocat, Steven. Et un excellent avocat. Vous êtes à même de bien me conseiller.

 

STEVEN

Compte tenu de ce que veut faire Jack de cette ville, je vous déconseille son offre. Si vous lui vendez ce terrain, il va détruire cette maison et construire son quartier résidentiel qui va défigurer cette ville.

 

PAULA

Faites abstraction de Jack et dites moi ce que vous en pensez vraiment. 

 

STEVEN

En toute objectivité… Il vous offre quatre fois plus que le prix acheté. C’est une occasion en or, Paula.

 

PAULA

Une occasion à saisir, n’est-ce pas ?

 

STEVEN

Comme je vous l’ai dit, je ne suis pas objectif dans cette affaire. C’est à vous de prendre une décision. Je peux comprendre que vous êtes dans une situation délicate.

 

PAULA

J’ai déjà refusé et je pense que j’ai pris la bonne décision.

 

STEVEN

Vraiment, Paula ? Dans ce cas pourquoi m’en parler et me demander conseil ? Je pense que vous êtes venue m’en parler parce qu’au fond de vous, vous espériez que j’allais vous conseiller d’accepter.

 

PAULA

Je n’en sais rien, Steven. 

 

STEVEN

Je vais finalement vous donner un conseil. Réfléchissez encore. Peser le pour et le contre, parlez-en à Betty s’il le faut. Mais ne comptez pas sur moi pour vous dire si vous devez accepter ou non. Ne comptez sur personne d’autre que vous-même. D’accord ?

 

PAULA

(elle soupire)

D’accord.

 

Au loin, on aperçoit le Dr Cal Fullerton qui sort du drugstore avec un hot dog dans la main. Il en avale une bouchée et aperçoit Paula et Steven.

 

STEVEN

(regarde sa montre)

Il faut que je vous laisse. J’ai rendez-vous au tribunal. A bientôt.

 

Steven s’en va. Cal parvient près de Paula.

 

CAL

Paula.

 

PAULA

(exaspérée)

Docteur Fullerton, que voulez-vous ?

 

CAL

Je… je voulais vous parler.

 

PAULA

Je ne vois guère ce que l’on pourrait se dire.

 

CAL

Au contraire, je voulais clarifier les choses.

 

PAULA

Clarifier les choses ?

 

CAL

Je voulais vous présenter mes excuses. En ce qui concerne ce que j’ai dit à John. En fait… ce bougre d’imbécile a mal saisit mes paroles. 

 

PAULA

Vous lui avez clairement fait comprendre que moi et le Dr Rossi avons une aventure. Ce qui est faux. J’appelle cela de la calomnie.

 

CAL

Je n’ai jamais dit cela à John, vous pouvez me croire. Tout cela est un énorme malentendu. Je lui ai juste dit que vous et le Dr Rossi étiez très proches. Et je ne crois pas me tromper, n’est-ce pas ?

 

PAULA

Nous sommes amis, sans plus. 

 

CAL

Je vous prie de m’excuser si je vous ai fait du mal. Ce n’était pas intentionnel. 

 

PAULA

N’en parlons plus, tout cela n’a pas d’importance.

 

CAL

Ca en a pour moi. La seule chose au monde que je voudrais éviter, avant même la fin du monde, c’est de vous heurter.

 

PAULA

(amusée par la remarque)

Avant même la fin du monde, dites-vous ? 

 

CAL

Sérieusement, Paula. Nous travaillons ensemble et je voudrais que l’on puisse continuer à le faire en parfaite harmonie. Pour cela, il me faut impérativement votre pardon. Et nous ne parlerons plus de cette triste affaire. 

 

PAULA

C’est d’accord. N’en parlons plus et continuons à travailler en harmonie. 

 

CAL

Parfait. (il montre son hot dog). Vous en voulez un ?

 

PAULA

Non, merci. J’ai déjà déjeuné. 

 

CAL

Avec Steven Cord ? 

 

PAULA

Pardon ? 

 

CAL

Je vous ai vu avec lui tout à l’heure. J’ignorais que vous vous connaissiez

 

PAULA

Son ex femme, Betty, est ma meilleure amie. Excusez-moi, mais je dois retourner à l’hôpital. A tout à l’heure.

 

Paula s’empresse de tourner les talons et de partir, laissant Cal seul avec son sandwich.

 


à suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 22/11/2012 19:28

De plus en plus antipathique ce Cal... Heureusement que Paula ne s'en laisse pas compter ;-)

Mr. Peyton 23/11/2012 11:50



Oui, heureusement qu'elle a vu clair dans son jeu dès le départ, ça lui évitera de tomber de haut.