Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 443 : Une nouvelle proposition

INT. JOUR / COLLEGE LINCOLN – LAUSANNE

 

James Peyton emprunte le long couloir du collège. En face de lui, il voit Roxanne Brandt. Tandis qu’elle le fixe avec insistance, lui entreprend de l’ignorer. Il passe devant elle sans un regard tandis qu’elle le suit du regard jusqu’à ce qu’il tourne à droite, au bout du couloir. Il parvient alors aux casiers réservés aux élèves de la classe de Debbie Michels. Il l’aperçoit en train de fermer son casier et s’approche d’ elle. 

 

JAMES

(d’un ton enjôleur)

Salut Debbie la bavarde.

 

DEBBIE

(se tourne vers lui, surprise)

Tiens, mais c’est Mr « Peyton-du-même-nom-que-la-ville-de-mes-ancêtres » !

 

JAMES

Je suis venu m’excuser pour la dernière fois.

 

DEBBIE

Pas de mal. J’ai l’habitude d’être remballée, tu sais. Tout le monde pense que je parle de trop et que je ne suis pas diplomate. Moi je pense personnellement qu’il faut toujours dire ce qu’on pense et…

 

JAMES

(il pose son index sur sa bouche)

… Debbie, je suis venu m’excuser, c’est tout ! 

 

DEBBIE

Je suis désolée. Il faudrait que j’apprenne à parler moins… et moins vite. En fait, quand je parle vite et beaucoup, c’est que… je suis… impressionnée.

 

JAMES

J’avais pensé qu’on pourrait redémarrer sur de nouvelles bases en allant boire un verre, ce soir par exemple.

 

DEBBIE

Un verre ! Oui… oui pourquoi pas. Chez Marroon ? J’adore l’ambiance de ce club. Tout particulièrement les lumières qui sont…

 

JAMES

(l’interrompant)

Euh… J’ai un cours de biologie qui va commencer. On se retrouve devant Marroon à 8 heures, ça te va.

 

DEBBIE

Oui, c’est l’heure parfaite pour…

 

JAMES

A ce soir.

 

James tourne les talons en souriant, tandis que Debbie frappe dans ses mains et sautille sur place tant elle est heureuse.

 

INT. JOUR / MAISON DIXON – APPARTEMENT DE PAULA

 

Paula entre dans son appartement en soupirant. Elle semble fatiguée. Elle pose sa coiffe d’infirmière sur la table et va mettre de l’eau à bouillir pour du thé. Quelqu’un sonne à la porte. Elle va ouvrir et constate, non sans surprise, qu’il s’agit de Jack Peyton.

 

PAULA

Que faites-vous ici ?

 

JACK

(ironique)

Je vais bien, merci. Et vous ?

 

PAULA

(d’un ton impatient)

Que faites-vous ici ?

 

JACK

Puis-je entrer ?

 

Après une brève hésitation, Paula laisse le passage à Jack. Dans le salon, il enlève son chapeau et regarde autour de lui.

 

JACK

C’est une bien belle demeure. Je comprends pourquoi vous ne voulez pas vous en débarrasser.

 

PAULA

Je ne veux pas que vous dénaturiez Peyton Place avec vos grands complexes, c’est la raison pour laquelle j’ai acheté cette maison.

 

JACK

Elle ne représente donc rien d’autre que votre haine à mon égard ? 

 

PAULA

Je n’ai aucune haine à votre égard, Jack. La haine est un sentiment. Or, je n’ai aucun sentiment quelconque pour vous. 

 

JACK

Aucun lien sentimental ne vous raccroche à cette maison, n’est-ce pas ?

 

PAULA

(elle soupire)

Ecoutez, je ne sais pas où vous voulez en venir, ni même si vous voulez en venir à quelque chose, mais s’il vous plaît, faites vite parce que je suis fatiguée et je n’aspire qu’à une chose : déguster le thé que je me prépare. 

 

JACK

Du thé, quelle bonne idée. J’en prendrais bien une tasse.

 

Paula lève les yeux en signe d’exaspération et se rend à la cuisine. Jack la suit. Elle saisit deux tasses dans l’armoire.

 

JACK

Vous avez payé cette maison 400.000 dollars, n’est-ce pas ?

 

PAULA

Pourquoi me poser la question ? Vous vous êtes renseigné et vous connaissez la réponse.

 

JACK

Je suis venu vous faire une proposition.

 

PAULA

(elle dispose les sachets de thé)

Quelque soit votre proposition, elle est d’ores et déjà rejetée.

 

JACK

Je veux vous racheter la maison. 

 

PAULA

(malgré elle, elle se met à rire)

Vous plaisantez ! 

 

JACK

Je vous en offre 2 millions de dollars.

 

PAULA

Vous êtes fou…

 

JACK

Réfléchissez, Paula. Je vous offre 4 fois le prix que vous l’avez acheté. C’est une offre que vous ne pouvez pas rejetée. Songez à ce que vous pourrez faire avec cet argent. Vous pourrez vous payer un domaine trois fois plus grand et plus confortable que cette vieille bâtisse. 

 

PAULA

Vous devez beaucoup tenir à votre projet de quartier résidentiel, n’est-ce pas ?

 

JACK

Non seulement j’y tiens, mais j’y crois. Je crois en ce projet, je crois au fait qu’il puisse aider la ville à prospérer, à grandir, à devenir un haut lieu touristique et commercial. Peyton Place possède tous les critères pour ça. Il faut simplement me donner les moyens de concrétiser ce rêve.

 

PAULA

C’est votre rêve, Mr Peyton. Pas celui des habitants de Peyton Place. Nous n’avons jamais voulu devenir grands, nous voulons retrouver le calme d’avant. Avant que vous ne veniez fourrer votre nez ici. 

 

JACK

Je suis l’héritier de Martin Peyton. Et par la même de cette ville. Et je veux ce qu’il y a de mieux pour elle.

 

PAULA

Si vous voulez ce qu’il y a de mieux pour Peyton Place, alors quittez là. Partez loin d’elle avec votre folie des grandeurs. 

 

Paula fait signe à Jack de partir. Celui-ci la suit dans le salon, puis vers la porte d’entrée.

 

JACK

Paula, soyez raisonnable. 2 millions de dollars, ça ne se refuse pas d’un claquement de doigts.

 

En signe de défi, Paula sourit et claque ses doigts

 

PAULA

Au revoir, Mr Peyton.

 

Elle ouvre la porte et tous deux ont la surprise de voir Betty dans l’encadrement, la main en l’air, prête à frapper à la porte. 

 

PAULA

Betty ! 

 

JACK

(il s’avance)

Bonjour, Betty.

 

BETTY

Jack.

 

JACK

Tu as l’air en forme.

 

BETTY

Je suis en forme, merci. 

 

Tous deux se regardent longuement. Puis finalement, Jack se tourne vers Paula. 

 

JACK

Réfléchissez une nouvelle fois. Je vous appelle bientôt.

 

Paula ne dit rien. Jack se tourne alors vers Betty.

 

JACK

Ca m’a fait plaisir de te revoir.

 

Betty ne répond pas. Jack s’en va. 

 

PAULA

(à Betty)

Ne reste pas là. Entre.

 

Betty entre. 

 

PAULA

Je fais du thé. Tu en veux une tasse ?

 

Betty suit Paula jusqu’à la cuisine. Paula verse l’eau dans les deux tasses.

 

BETTY

Qu’est-ce qu’il voulait ?

 

PAULA

Il est venu me proposer de racheter la maison.

 

BETTY

Il ne manque pas de culot.

 

PAULA

Il m’en propose 2 millions.

 

BETTY

Et qu’as-tu dit ?

 

PAULA

J’ai refusé.

 

BETTY

C’est une somme ! 

 

PAULA

Oui, mais j’ai des principes et mes principes ne sont pas à vendre. 

 

Betty prend la tasse brûlante que lui tend Paula.

 

BETTY

Je suis venue te parler de Lisa.

 

PAULA

(soupire)

Qu’est-ce qu’elle a encore fait ?

 

BETTY

Eli Carson l’a renvoyée.

 

PAULA

Je suppose que ça devait arriver un jour. 

 

BETTY

Ce qui fait qu’elle n’aura sans doute pas les moyens de payer le prochain loyer.

 

PAULA

Que dois-je faire, à ton avis ?

 

BETTY

Elle a les jumeaux, tu sais. Si elle se retrouve à la rue, eux aussi le seront.

 

PAULA

(lève les bras au ciel)

Formidable ! D’un côté, on me propose 2 millions de dollars, et de l’autre côté, on me demande de subvenir aux besoins d’une femme et de ses deux enfants ! La vie est vraiment mal faite.

 


à suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 21/11/2012 22:37

Vraiment bien sympathique cette jeune Debbie !

Par contre, pour un Peyton, Jack sait bien mal compter... en tous cas chez nous, 4X4 = 16... pas à Peyton Place ? ;-))

Mr. Peyton 22/11/2012 10:01



hahaha... Et en plus l'auteur de ce blog a une formation de comptable, c'est le comble !!