Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 420 : La maison de tous les désirs (2)

INT. JOUR / SALON DE LA MAISON DE MME HEWITT

 

Mme Hewitt est assise sur le canapé de son salon. En face d’elle, sur un fauteuil, Steven. Une petite table basse les sépare. Mme Hewitt tend une tasse de thé à Steven.

 

MME HEWITT

Pourquoi devrais-je attendre, Mr Cord ?

 

STEVEN

Mr Peyton veut détruire votre maison. C’est une raison suffisante, vous ne trouvez pas ?

 

MME HEWITT

Mr Peyton a été très clair lorsqu’il m’a fait cette proposition. Je suis donc au courant de ses projets et je ne vois pas en quoi cela me concerne.

 

STEVEN

Voyons Mme Hewitt, vous avez vécu toute votre vie à Peyton Place. Vous ne voulez pas voir cette maison détruite au profit de bâtiments neufs et sans âme.

 

MME HEWITT

Mr Cord. Je suis une vieille femme qui n’attend qu’une chose, retrouver sa fille à Oakland. C’est tout ce qui m’intéresse.

 

STEVEN

Et si je vous fais une proposition supérieure à celle de Jack Peyton ?

 

MME HEWITT

Combien ?

 

STEVEN

10 % de plus.

 

MME HEWITT

Je pourrais gâter encore plus mes petits-enfants. 

 

STEVEN

Et surtout, votre maison restera sur pied. 

 

MME HEWITT

Très bien, Mr Cord. Je vous laisse une semaine.

 

STEVEN

Ça risque d’être un peu court. Il me faudrait un mois ou deux.

 

MME HEWITT

(souriante, mais ferme)

Un mois, pas plus ! Passé ce délai, la maison reviendra à Jack Peyton.

 

EXT. SOIR / MAISON PAULA

 

Plan de situation.

INT. SOIR / SALLE A MANGER APPARTEMENT PAULA

 

Paula, Betty et Lisa sont en train de manger. Lisa est maussade. Elle regarde son assiette et joue avec sa fourchette à attraper un petit pois.

 

LISA

J’ai sans aucun doute passé la journée la plus horrible de ma vie.

 

BETTY

C’est ce qui arrive la première fois qu’on travaille. Rassurez-vous, ça ira mieux demain.

 

LISA

Vous n’êtes pas drôle, Betty. Cet Eli Carson est un vrai bourreau de travail. Je n’ai pas eu le droit à une seule pose de tout l’après-midi.

 

BETTY

Vous n’avez travaillé que deux heures. 

 

LISA

Vous ne savez pas ce que je peux endurer. Mes enfants sont loin de moi, mon mari est devenu un légume et je n’ai plus un sou pour subvenir à mes besoins !

 

BETTY

(elle soupire, blasée par ce discours)

Et c’est reparti !

 

LISA

Paula, j’ai cru comprendre qu’un troisième appartement est libre à l’étage supérieur. Vous serait-il possible de voir avec la propriétaire si je ne peux pas m’y installer ? Je recevrai mon premier salaire d’ici à la fin de la semaine. L’appartement possède trois chambres, cela me permettra d’avoir mes enfants avec moi. 

 

Paula regarde Betty qui, en douce, fait non de la tête avec de gros yeux.

 

PAULA

De toute façon, Mme Hewitt va vendre la maison. Je suis allée la voir ce matin.

 

BETTY

Pourquoi vend-elle ?

 

PAULA

Pour aller vivre avec sa fille à Oakland. Mais le problème, c’est : à qui vend-elle ?

 

LISA

Et à qui vend-elle ?

 

PAULA

Vous n’allez pas le croire.

 

BETTY

Je crois que j’ai ma petite idée. Jack Peyton, n’est-ce pas ?

 

PAULA

Dans le mille.

 

LISA

Pourquoi achète-t-il la propriété ? Posséder les trois quarts de la ville ne lui suffit plus ?

 

Le téléphone sonne. Paula se lève et va décrocher.

 

PAULA

Oui ?

 

STEVEN (off)

Paula, c’est Steven.

 

PAULA

Du nouveau ?

 

STEVEN (off)

Oui, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle.

 

PAULA

Commencez par la bonne.

 

STEVEN

J’ai fait vérifier les comptes des raffineries. Les dividendes vous laissent très largement de quoi acheter la maison et battre à plate couture Jack.

 

PAULA

Et la mauvaise ?

 

STEVEN (off)

Les actionnaires des raffineries ont tenu une séance extraordinaire aujourd’hui. Ils contestent le testament des Bullock.

 

PAULA

Ce qui veut dire ?

 

STEVEN (off)

Ce qui veut dire : tribunal et tout le toutim. 

 

PAULA

Est-ce que j’ai des chances de gagner ?

 

STEVEN (off)

Oui, mais ça risque d’être long.

 

PAULA

(elle soupire)

Merci. Je passe à votre bureau demain après mon service. Bonne nuit.

 

Elle raccroche et reste un moment debout à réfléchir. Lisa se lève et va allumer la télévision. Elle s’installe dans le canapé. Paula revient près de Betty.

 

BETTY

Des problèmes ?

 

PAULA

Je ne sais pas encore. En parlant de problème…

(elle indique Lisa d’un mouvement de tête)

… Combien de temps crois-tu qu’elle va rester ici ?

 

BETTY

Je ne sais pas. Si cela te dérange, je lui dis de s’en aller.

 

PAULA

Ça ne me dérange pas, seulement je ne voudrais pas que la situation s’éternise, tu comprends ?

 

BETTY

Non seulement je comprends, mais je pense comme toi.

 

PAULA

On n’a pas eu beaucoup l’occasion de parler toutes les deux ces derniers temps. Où en es-tu avec Rodney ?

 

BETTY

Je lui ai fait comprendre que je ne voulais pas d’homme dans ma vie en ce moment. Il n’a pas voulu comprendre.

 

PAULA

Il est encore en ville ?

 

BETTY 

Oui, et j’ai l’impression qu’il veut s’y réinstaller.

 

PAULA

Tu ne crois pas que tu devrais lui laisser une chance ?

 

BETTY

Non, Paula. Et il y a une bonne raison à cela.

 

PAULA

Laquelle ?

 

BETTY

Je ne l’aime plus.

 


à suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 19/10/2012 19:05

Petite remarque perfide de fin de semaine :
- Mais sait-elle ce que "aimer" veut dire ?

Allez bon week end, et merci ;-D

Mr. Peyton 22/10/2012 08:31



Oui. Elle a simplement sa propre conception de l'amour