Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 408 : Pause café

EXT. JOUR / DEVANT LA FABRIQUE PEYTON

 

Betty s’apprête à entrer dans sa voiture lorsqu’elle voit Birgit sortir par une porte de service. Birgit pleure doucement. Elle s’essuie une larme. Betty s’approche d’elle.

 

BETTY

Birgit ? Est-ce que tout va bien ?

 

Birgit plonge son regard dans celui de Betty. Un regard lourd de reproche.

 

BIRGIT

Mme Cord vient de me renvoyer.

 

BETTY

Vous renvoyer ? Mais pour quelle raison ?

 

BIRGIT

A votre avis ? Tout cela, c’est à cause de vous. Vous m’aviez embauchée ici. J’avais confiance en vous. Vous m’aviez dit que tout ce passerait bien, que j’aurais un emploi stable. Je me suis attachée à cet emploi d’archiviste. C’était devenu ma seule raison de vivre. La seule chose qui me faisait me lever le matin. Maintenant, j’ai tout perdu. Vous êtes partie sans même vous être inquiétée de moi ou de n’importe lequel de vos employés.

 

BETTY

Birgit, je suis désolée. Mais Mme Cord n’a pas le droit de vous renvoyer.

 

BIRGIT

(hausse les épaules)

Qu’importe ! De toute façon, si je reste à la Fabrique, elle me fera mener la vie dure. Je ne l’aurais pas supporté.

 

BETTY

Que comptez-vous faire ?

 

BIRGIT

Je ne vois pas en quoi cela vous concerne. 

 

BETTY

Je suis concernée, croyez-le ou non.

 

BIRGIT

Si vous étiez si concernée, vous ne seriez pas partie. Je vous ai révélé les secrets de Mme Cord, je me suis impliquée dans cette histoire. Et grâce à moi, vous avez pu être disculpée. Et vous me remerciez de cette façon !

 

BETTY

Je ne pouvais pas savoir que Jack Peyton allait engager Hannah Cord comme directrice. 

 

BIRGIT

Ça ne serait pas arrivé si vous aviez gardé votre poste ici. Vous nous avez tous abandonnés.

 

BETTY

Je peux comprendre votre réaction, Birgit. Mais… je m’en veux beaucoup. Depuis que je suis revenue à Peyton Place, je me suis rendu compte qu’être partie pendant quatre mois a été la plus grosse erreur que j’ai jamais commise dans ma vie. Et Dieu sait si j’en ai commises, des erreurs.

 

BIRGIT

 (hausse à nouveau les épaules)

On fait tous des erreurs. N’en parlons plus. Je vais retourner dans ma famille. Ce n’est pas de gaieté de cœur, mais au moins, là-bas, j’aurais un toit.

 

BETTY

Ne partez pas, Birgit. Je vais trouver un moyen de renvoyer Hannah Cord en enfer. Elle ne s’en tirera pas comme ça. Je vais tout faire pour l’anéantir.

 

BIRGIT

Je ne vois pas comment vous allez faire, Mlle. Et j’ai des factures à payer. Si je n’ai plus d’emploi, comment vais-je faire ?

 

BETTY

Restez, Birgit, nous trouverons un moyen de s’arranger. Je vous dois bien cela.

 

EXT.JOUR / COLLEGE « LINCOLN » - LAUSANNE

 

Plan du collège, puis de la plaque indiquant le nom du collège.

 

INT.JOUR / CAFETARIA DU COLLEGE

 

Il y règne un brouhaha intense. Les élèves discutent entre eux. Un groupe de jeunes garçons chahutent. Un groupe de filles discutent en riant. James Peyton entre dans la pièce. Il se dirige vers la machine à café lorsqu’il aperçoit, en face, Roxanne Brandt penchée sur un des téléphones muraux. Il prend son café et s’approche d’elle, suffisamment pour entendre sa conversation.

 

ROXANNE

(ton excédé)

Non, Maman. Tout va bien, je t’assure ! Je ne sais pas si je pourrais me libérer pour Thanksgiving… Non Maman, ici nous sommes en Europe, on ne fête pas Thanksgiving…

(elle aperçoit James et lui sourit en lui faisant un signe de la main)

… Ça veut simplement dire que je n’aurais pas de congés et que la route est longue. Ecoute, je n’ai pas le temps de te parler davantage, j’ai un cours qui va commencer. Je te rappelle… Oui, moi aussi. 

 

Elle raccroche et soupire. Puis elle se dirige vers James, toujours debout.

 

ROXANNE

Les parents ! Même à plusieurs milliers de kilomètres, ils envahissent votre vie ! 

 

JAMES

Oui, je comprends ce que tu veux dire.

(il montre sa tasse de café)

Tu as le temps de prendre un café ?

 

ROXANNE

Volontiers.

 

Elle suit James jusqu’à la machine à café. Il lui sert un café.

 

ROXANNE

Merci. Les filles de ma classe ont raison, tu es un vrai gentleman. Ici, les garçons ne servent pas de café aux filles. Leur image de macho risquerait d’en prendre un coup.

 

JAMES

Tu exagères sans doute. Pas tous les garçons du collège sont comme ça.

 

ROXANNE

Ceux que je connais sont comme ça, en tout cas. 

(elle boit une gorgée de son café)

Tu fais figure d’extra-terrestre aux yeux des filles, ici. 

 

JAMES

Elles ne me connaissent pas. Je suis peut-être comme tous ces garçons que tu décries. 

 

ROXANNE

Il suffit de te regarder pour savoir que non. 

 

JAMES

Et qu’ai-je donc de si spécial ?

 

ROXANNE

Tes yeux, Jimmy. Les filles craquent sur ton regard.

 

JAMES

Et toi, tu craques ?...

 

ROXANNE

Joker ! 

(elle boit une nouvelle gorgée de café)

Pourquoi es-tu ici, Jimmy ?

 

JAMES

(ironique)

Je voulais prendre un café.

 

ROXANNE

Sérieusement ! Ceux qui sont ici ont tous des problèmes. Soit avec eux-mêmes, soit avec leurs parents.

 

JAMES

Tu fais partie de quelle catégorie ?

 

ROXANNE

Les parents ! S’ils t’envoient au bout du monde, c’est généralement pour se débarrasser de toi. 

 

JAMES

Ou bien c’est toi qui décide d’aller au bout de monde pour te débarrasser de tes parents.

 

ROXANNE

C’est ton cas ?

 

JAMES

C’est possible. En tout cas, je peux te certifier que pas tous les garçons sont des machos dans ce collège. Je suis peut-être nouveau ici, mais j’en connais au moins un. Aurélien Charpentier.

 

ROXANNE

Charpie ? Oui, mais lui, c’est quelqu’un de spécial.

 

Une fille arrive sur le pas de la porte. C’est la compagne de chambre de Roxanne. (Isobel Lunch)

 

ISOBEL

(elle l’interpelle depuis le pas de la porte par un signe)

Rox ! 

(elle pointe un doigt sur sa montre)

On va être en retard pour le cours de français.

 

ROXANNE

(elle pose sa tasse)

Il faut que j’y aille. J’ai un cours qui va commencer.

 

Sans ajouter un mot, elle rejoint sa camarade. James la regarde avec admiration.

 


A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 03/10/2012 09:55

Nooon Birgit, ne vous laissez pas de nouveau entraîner par Betty !
Tout ce qu'elle cherche, c'est se venger d'Hannah, et vous n'êtes qu'un prétexte pour lui donner bonne conscience ;-((
Betty n'a pas changé, elle ne pense qu'à elle et sa petite vie... Fuyez !

Mr. Peyton 03/10/2012 15:40



Sage conseil que voilà