Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 396 : une visite surprise

EXT.NUIT /  MAISON DE JULIE ANDERSON

 

Il fait nuit. Betty et Julie Anderson passent la porte de la petite clôture de la maison. Elles rient de bon cœur. 

 

JULIE

La tête qu’a faite Mme Stulwitz lorsque tu lui as demandé en quelle matière étaient faites les boites !

 

BETTY 

(Imitant la voix stridente de Mme Stulwitz)

Voyons, Betty… vous ne le savez pas… Je pensais que tout le monde était au courant.

 

JULIE

Tu n’aurais jamais dû lui dire qu’il y avait beaucoup plus important au monde que de savoir en quoi étaient faites les boîtes.

 

BETTY

Crois-tu qu’elle est vexée, maintenant !

 

JULIE

Elle n’en dormira pas de la nuit.

 

BETTY

 (Riant)

Je ne me suis pas autant amusée depuis très longtemps.

 

JULIE

Ça fait plaisir de te voir ainsi. Ta mère n’a-t-elle pas toujours de bonnes idées ?

 

BETTY

Une mère est faite pour avoir de bonnes idées.

 

Elles rient à nouveau tout en marchant dans l’allée menant à la porte d’entrée de la maison. Soudain, Julie s’arrête et cesse de rire. Elle aperçoit une ombre et reconnaît Steven Cord.

 

JULIE 

Je crois qu’il y a quelqu’un pour toi, chérie.

 

Betty voit enfin Steven. Elle reprend son sérieux. Elles arrivent près de lui.

 

JULIE

Bonjour Steven.

 

STEVEN

Madame Anderson… Bonsoir, Betty.

 

JULIE

Je vais aller préparer une tisane. En voulez-vous Steven ?

 

STEVEN

Volontiers.

 

Julie entre dans la maison, laissant Steven et Betty sur la terrasse.

 

BETTY

Tu as fait un long voyage…

 

STEVEN

J’avais besoin de te parler.

 

Betty frissonne. 

 

STEVEN

Il fait frais, ici. Tu ne préfères pas rentrer.

 

Betty fait non de la tête. Steven enlève sa veste et la lui met sur les épaules.

 

STEVEN

De Peyton Place, tu dois au moins regretter l’été de la Saint-Martin.

 

BETTY

Je regrette beaucoup plus de choses. Dis-moi plutôt ce que tu viens faire ici.

 

STEVEN

Cela fait deux mois qu’on ne s’est pas vus. Je voulais prendre de tes nouvelles.

 

BETTY

Il y avait le téléphone pour ça.

 

STEVEN

Betty, quand cesseras-tu de te cacher ?

 

BETTY

J’aurais dû m’en douter… Tu es venue pour me demander de revenir à Peyton Place…

 

STEVEN

Je voudrais que tu considères cette solution.

 

BETTY

Je suis bien ici…

 

STEVEN

Oui, tu es bien ici. Tu es avec ta mère, et c’est formidable. Mais ce n’est pas ta vie, Betty. Tu as vécu toute ton existence à Peyton Place. Tu appartiens à cette ville. Tu as tout laissé tomber du jour au lendemain parce que Rodney est réapparu ! Tu laisses une chose comme ça détruire tout ce que tu as construit.

 

BETTY

Steven, ce n’est pas si facile…

 

STEVEN

Si je suis venu, c’est également pour te dire que ton divorce avec Rodney vient d’être déclaré effectif. 

 

BETTY

Merci de t’en être occupé.

 

STEVEN

Tu peux te remarier, si tu le souhaites.

 

BETTY

Avec Jack ? Crois-tu qu’il voudra encore de moi ? Je suis partie sans même lui donner une explication. Sans même lui laisser un mot. Et il ne sait même pas où je suis. 

 

STEVEN

Tu sais ce que je pense de Jack, Betty. On ne s’aime pas, lui et moi. Quant à toi… je ne veux que ton bonheur. A Peyton Place, tu avais le pouvoir. Tu dirigeais la plus grosse société de la Nouvelle Angleterre. Tu ne peux pas abandonner tout ce pour quoi tu t’es battue. Je détesterai l’idée de te voir marier à Jack. Mais je ne veux pas que tu continues à rester enfermée ici alors que ta place est à Peyton Place. 

 

BETTY

Qui te dit que ma place est là-bas ? Depuis des années, je suis coincée entre toi, Rodney et Jack. Il m’a toujours fallu faire un choix entre vous trois. Aujourd’hui, je ne veux plus aucun de vous trois dans ma vie. C’est terminé, tu m’entends… ter-mi-né. Je veux vivre pour moi, pour ce que je suis, et pas à travers trois hommes qui me font la cour pour m’avoir dans leur lit.

 

STEVEN

Tu n’es pas juste, Betty. Que ce soit moi, Jack ou Rodney, nous t’aimons.

 

BETTY

Vous avez une bien drôle façon de le montrer, en tout cas.

 

Steven pince les lèvres. 

 

STEVEN

Excuse-moi auprès de ta mère. Je retourne à l’hôtel et je prends le premier avion dès demain. Excuse-moi d’avoir bousculé la merveilleuse existence que tu vis ici. Mes amitiés à tes voisins !

 

Steven tourne les talons et, sans un regard, s’en va.

Betty le regarde partir. Julie sort de la maison.

 

JULIE

Il a raison, tu sais. 

 

BETTY

Tu ne vas pas t’y mettre toi aussi. 

 

JULIE

Betty, toi-même viens de le dire : tu veux vivre pour toi, pour ce que tu es. Ici, tu n’es pas toi. Comprends-moi, chérie. Je t’aime et j’aime t’avoir à mes côtés. Mais je sens bien que ta vie est à Peyton Place. Si tu t’es réfugiée ici, c’est pour échapper à trois hommes. Ne laisse pas les hommes prendre le dessus sur toi. Montre-toi plus forte qu’eux. Va de l’avant. Au diable Jack, Rodney, Steven ! Vis ta vie sans eux, même si cette vie doit se faire à Peyton Place, en leur présence. 


A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 18/09/2012 14:37

Ah Betty, il faut écouter ta maman, elle est toujours de bon conseil ;-P

Mr. Peyton 19/09/2012 08:18



Comme la plupart des mamans d'ailleurs