Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 39 - Steven Cord

guillemetC'est exact, Mr Cord". Le Sergent de police William Wilson Walker est assis sur le siège des témoins et répond aux questions de Steven Cord. Les habitués sont tous présents dans la salle d'audience : Betty, Norman et Rita Harrington, Eli et Maggie Carson, Paula Dixon…

 

Steven s'approche de Walker. "Quelle heure était-il ?"

- Environ 16 heures lorsque Mme Russell est venue à mon bureau. 

- Dans quel état d'esprit était-elle ?

- Elle était paniquée. Totalement paniquée. Elle tremblait de la tête aux pieds. 

- Que vous a-t-elle dit ?

- Elle m'a dit que son ex mari, Fred Russell, est entré chez elle sans y être invité et qu'il la menacé. Ensuite, après avoir réussi à le mettre à la porte, elle a téléphoné au Dr Rossi. Puis elle m'a dit qu'elle avait très peur pour le médecin. Elle a ajouté que Fred n'était pas dans son état normal et elle avait peur qu'il ne commette l'irréparable. 

- L'irréparable ? C'est bien ce qu'elle a dit ?

- Oui. Ce sont ses mots. 

- Pourquoi l'irréparable ?

- Parce que Fred Russell l'avait menacée chez elle et qu'il était capable de violence. 

- Qu'avez-vous fait alors ?

- Mme Russell voulait se rendre au Colonial Post Inn afin d'y voir Fred. Je me suis proposé de l'accompagner. 

- Pourquoi ?

- Parce qu'elle était paniquée et je ne voulais pas la laisser y aller seule. 

- Vous êtes donc allés ensemble au Colonial. Lorsque vous êtes arrivés devant la chambre de Fred Russell, la chambre numéro 5, qu'avez-vous fait ?

- Je voulais frapper, mais la porte était ouverte. J'ai donc poussé la porte et j'ai vu Mr Russell étendu sur le sol, la tête en sang. 

- Où était le Dr Rossi. 

- Près de lui.

- Sergent Walker, avez-vous lu le rapport d'autopsie ?

- Oui, Monsieur. 

- Alors vous devez savoir comment est mort Mr Russell. 

- Oui, Monsieur, il est mort d'un coup violent frappé à la tête. 

- Un coup de poing ?

- Non, Monsieur. L'auteur du crime s'est servi d'une arme. 

- Quel genre d'arme ? 

- Le rapport d'autopsie précise qu'il s'agit d'un objet lourd et long. Sans doute avec un manche. Peut-être une batte de base-ball, ou un…"

Jerry Carter se lève. "Objection, Votre Honneur. Simple supposition. Mieux vaut s'en tenir au fait". 

Steven parle avant le juge. "Je retire. Mr Carter a raison, restons-en au fait. Mr Walker, dans le fait, y avait-il dans la chambre de Fred Russell un objet, ou une arme décrit dans le rapport d'autopsie comme pouvant être l'arme du crime ?

- Non, Monsieur. Nous n'avons trouvé aucune arme. 

- Rien ? Pas même un manche à balai ?

- Non, Monsieur. En fait, nous n'avons pas trouvé l'arme du crime. 

L'assassin aurait-il pu le jeter par la fenêtre… ?

- Impossible, nous avons ratissé tout le secteur. 

- Vous n'avez pas trouvé d'arme non plus sur le Dr Rossi ?

- Non Monsieur. 

- Merci. Je n'ai plus de questions". 

Steven va se rasseoir. 

Jerry Carter se lève et se dirige vers Walker. "Sergent Walker, lorsque vous avez découvert le corps, est-ce que le Dr Rossi vous a dit ce qui s'était passé ?

- Non, Monsieur. Il n'a rien dit. 

- Etait-il en train d'examiner le corps de Russell ?

- Non Monsieur, il se tenait debout. 

- Puisque vous avez lu le rapport d'autopsie, vous devez connaître l'estimation de l'heure du décès. 

- Entre 14 h et 17 h 30.

- A quelle heure êtes-vous entré dans la chambre ?

- Il était environ 16 h 15.

- Donc, le crime a été commis entre 14 heures et 16 h 15.

- C'est ce que dit le rapport. 

- Cela a pu laisser au Dr Rossi le temps de commettre son meurtre, de quitter la chambre, de se débarrasser de l'arme, de rentrer chez lui. Ensuite, de retourner sur le lieux du crime pour s'assurer qu'il n'avait pas laissé ses empreintes ".

Steven se lève. "Objection, Votre Honneur, ceci est totalement absurde".

Soudain, Steven est prit d'un malaise. Il n'entend pas le juge confirmer ou infirmer son objection. Tout tourne autour de lui. Son estomac se soulève. Il se rassoit sur son siège, des gouttes de sueur perlent sur son front. Son visage est blême. Il a du mal à respirer. Le Dr Rossi se penche vers lui. "Steven, est-ce que ça va ?"

Steven ne répond pas. Il essaie de reprendre son souffle. Mike Rossi insiste. "Steven ?"

Le juge s'aperçoit que quelque chose ne va pas sur le banc de l'accusé. "Mr Cord ?". 

Eric Bullock prend les choses en main. Il se lève. "Votre Honneur, je demande un ajournement. Mr Cord ne se sent pas bien". 

Le juge tape avec son marteau. "La cour se retire pour aujourd'hui. La séance reprendra demain à 10 heures… si toutefois ça ira pour Mr Cord".

Mike se lève et aperçoit Paula. Il lui fait signe. Paula arrive près d'eux. Mike soutient Steven. "Paula, emmenez Mr Cord à l'hôpital et veillez à ce qu'on lui fasse tous les examens qu'il faut. 

- Bien Docteur". 

Steven tente de protester. "Je vais bien… je… dois juste me reposer". 

Eric prend la parole. "Steven, vous ne pouvez pas plaider dans cet état. Il faut aller à l'hôpital". Il regarde Paula et lui dit : "Je vous accompagne".

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article