Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 387 : Un deal en Alaska

ANCHORAGE – ALASKA

 

PPrisca Wyatt, montre une belle femme à la crinière rousse et aux yeux verts est assise derrière un imposant bureau en bois massif. Devant elle se dresse un téléphone à plusieurs touches. Elle appuie sur une touche. « Oui, Jane ? »

« Votre rendez-vous de onze heures est ici. »

« Faites entrer. »

Prisca Wyatt réajuste sa crinière rousse. La porte s’ouvre et Jane fait entrer Lisa Peyton. Le regard de Prisca se fige sur Lisa. Apparemment elle est surprise de la voir. « Merci Jane. »

Jane referme la porte derrière elle.

Prisca hausse les sourcils. « J’attendais un client potentiel. »

« Et bien non, ce n’est que moi. » Lisa regarde autour d’elle. « Dis donc, tu t’es bien débrouillée dans la vie. Directrice d’un groupe bancaire, ce n’est pas rien. L’argent du divorce t’a sans nul doute bien profité. »

« Lisa Peyton. Tu n’as pas changé. Toujours aussi sarcastique. »

Lisa hausse les épaules. « J’ai l’impression que tu n’es pas contente de me voir. »

« Devrais-je l’être ? Notre dernière discussion était plutôt agitée, si tu t’en souviens bien. »

« C’était il y a très longtemps, tout cela est du passé. »

« Oui, et j’espérais ce passé enterré pour toujours. Apparemment, ce n’est pas le cas, puisque tu es ici. »

« Je ne viens pas te parler du passé. »

« Non, mais tu fais partie du passé pour moi. J’aurais préféré ne jamais te revoir. Tu me rappelles trop de mauvais souvenirs. »

« J’en suis désolée. »

« Lisa, qu’est-ce que tu viens faire ici ? Si tu réapparais dans ma vie après toutes ces années, c’est qu’il y a une raison. »

« Donc, on oublie les merveilleuses retrouvailles. On ne se jette pas dans les bras en pleurant de joie. C’est un zapping qui me plaît. »

« Lisa, je n’ai guère le temps. Je pourrais appeler les vigiles pour qu’ils te mettent à la porte. Mais te connaissant, tu reviendrais par n’importe quel moyen. Donc, puisque tu es ici, dis-moi ce que tu veux qu’on en finisse. »

« Je suis venue te donner des nouvelles de Jack. »

Au seul nom de Jack, le cœur de Prisca fait un bond. « Qui te dis que j’ai envie d’avoir des nouvelles de lui ? »

« Je sais que tu ressens toujours quelque chose pour lui ? »

« Pas toi ? »

« Je ne suis pas venue parler de moi. Jack et notre famille n’habitent plus à Denver depuis la mort du vieux fou. »

« Tu veux parler de Bruce, je suppose. »

« Oui. Nous avons déménagé à Peyton Place. »

« Je suis au courant. J’ai la télévision, je te signale. Je sais aussi qu’un procès retentissant a révélé que Jack est le fils de Martin Peyton et qu’il a hérité de toute sa fortune. »

« C’est un bon résumé. »

« Lisa, je commence à perdre patience. »

« Jack va se marier. »

Le visage de Prisca s’éteint. Mais elle se ressaisit. « Vraiment ? »

« Oui, et d’après ta tête, tu me sembles affectée par cette nouvelle. »

« Jack et moi sommes divorcés depuis plus de quinze ans. Tout ceci ne me concerne plus. »

« Bien sûr que si. Tu es toujours amoureuse de lui, n’est-ce pas ? »

Prisca se lève. « Où veux-tu en venir ? »

« Jack va se marier avec la pire des garces qui existe au monde et je ne peux pas permettre cela. »

Prisca sourit. « Tu veux que je te dise une chose ? Je crois que c’est toi qui es toujours amoureuse de lui. »

« Je te l’ai dit : je ne suis pas ici pour parler de moi. »

« Qu’est-ce que tu attends de moi ? »

« Je veux que tu ailles voir Jack et que tu lui dises que tu es toujours amoureuse de lui. »

« Lisa, je ne suis plus amoureuse de lui. »

« Peut-être, mais lui a toujours des sentiments pour toi. »

« Qu’est-ce que tu cherches à faire ? Tu veux étouffer ce mariage dans l’œuf, c’est ça ? »

« Tu ne connais pas Betty Anderson… »

« L’heureuse élue, je présume… »

« C’est une arriviste. Elle n’en veut qu’à la fortune des Peyton. Jack fait une sacrée erreur en l’épousant. »

« Le fait que tu dises qu’elle en veut à votre fortune, ce n’est qu’une excuse, n’est-ce pas ? Ne serait-ce pas plutôt parce que tu veux remettre le grappin sur Jack ? »

« Elle ne mérite pas de faire partie de cette famille. »

« Tu sais, c’est bizarre, Lisa. Mais il y a quinze ans, tu as tout fait pour m’éloigner de Jack. Et maintenant, tu voudrais que je revienne uniquement pour mettre du désordre dans sa vie. »

« Uniquement pour ne pas qu’il se marie. »

« Et tu crois que je vais laisser tomber la direction des banques pour retourner avec Jack ? »

« Je t’offre l’opportunité de le reconquérir. Je préfère le voir avec toi plutôt qu’avec cette garce. »

« Dis donc, tu dois vraiment la haïr… »

« Ne te méprends pas, Prisca. Je ne t’aime pas non plus. »

« Tu me crois aussi stupide que ça ? Je sais que tu veux simplement gagner du temps. Tu veux que je vienne dans ta petite ville, afin de troubler suffisamment Jack pour qu’il ne se marie pas avec cette fille. Une fois que Jack sera fragile sur le plan sentimental, tu espères mettre la main sur lui. Je me trompe ou c’est bien ça, ton plan ? »

« Je ne t’ai jamais considéré comme stupide. »

« Et si jamais Jack décidait de refaire sa vie avec moi ? »

« C’est un risque que je dois courir. C’est ma dernière chance. Et puis je te l’ai dit, je préfère encore le voir marier à toi plutôt qu’à cette sale petite arriviste de Betty Anderson. »

« Tu es extraordinaire, Lisa. Tu espères te servir de moi pour arriver à tes fins. Mais laisse-moi te dire une chose : depuis le jour de mon départ. Depuis que tu m’as chassée de la vie de Jack, je n’ai eu de cesse d’oublier les Peyton et toutes leurs manigances. J’ai réussie à oublier le mal que tu m’as fait. Aujourd’hui, j’ai une vie heureuse et épanouie. J’aime mon métier et ce que je suis devenue. Alors ma chère Lisa, tu vas partir comme tu es venue. Et surtout, ne reviens plus jamais me déranger, parce que sinon, tu risques de le regretter. »

Lisa sourit. « Je vois que tu as pris de l’assurance depuis toutes ces années. Mais je sais que tu gardes encore Jack dans ton cœur. Je te laisse notre adresse, au cas où tu changerais d’avis. Décide-toi vite, le mariage est fixé à samedi. »

Lisa tend la carte à Prisca. Comme cette dernière ne la prend pas, Lisa la jette sur le bureau, et se retourne lentement. Puis elle quitte le bureau.

Prisca saisit la carte et la regarde longuement, en s’interrogeant.

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie a 05/06/2012 22:56

Magnifique !
La troisième saison promet des étincelles ;-)

Mr. Peyton 06/06/2012 14:33



Merci


On va tout faire pour faire des étincelles et, pourquoi pas... allumer le feu !