Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 385 : La vérité établie

AAssise sur le canapé du salon, un verre de vodka à la main, Lisa Peyton regarde les informations à la télévision. Elle y voit Rita et Norman Harrington se jeter dans les bras l’un de l’autre à la sortie de prison. La journaliste précise que la police a finalement conclut à un suicide et que l’affaire Chernak est clos. Steven Cord, l’air satisfait, est interviewé par la journaliste. Il lui dit à quel point il est content que la justice ait triomphé.

Jack Peyton entre dans le vestibule tandis que le téléphone se met à sonner. Il enlève son chapeau et va répondre. « Jack Peyton…. Oui… Qui êtes-vous ?... Un instant ! »

Dans le salon, Lisa avale la dernière goutte de son verre de vodka. Déjà bien éméchée, elle le pose distraitement sur la table à échiquier. Jack arrive. « Lisa, est-ce que tu connais un certain Stan Balder ? »

Lisa fait un bond sur son canapé, surprise. Comment Jack a-t-il entendu parler de Balder ? Elle espère qu’il n’est pas au courant qu’elle recherche Prisca. Sans quoi, son plan tombera à l’eau.

Jack peut lire la peur sur le visage de Lisa. « Que se passe-t-il, Lisa ? Tu es devenue livide lorsque j’ai prononcé ce nom ? »

« D’où connais-tu Balder ? »

« Je ne le connais pas. En revanche toi, si. »

« Jack, arrête de jouer au chat et à la souris. Dis-moi comment tu connais Balder. »

« Je te le répète, je ne le connais pas. Il est au téléphone. Il te demande. »

Lisa se lève et titube jusqu’au vestibule. « Est-ce qu’il t’a dit quelque chose au téléphone ? »

« Non, aurait-il dû me dire quelque chose ? Il a simplement dit qu’il voulait te parler. »

Lisa ferme la porte du salon et va prend le combiné qui se trouve dans le vestibule. « Allô. Bon sang Balder, vous avez un pois chiche à la place du cerveau. Vous auriez pu avoir l’intelligence de ne pas vous présenter au téléphone. Vous n’êtes qu’un amateur… »

« … Un amateur qui a retrouvé la personne que vous cherchez. » dit Badler à l’autre bout du fil.

« Quoi ? Déjà ? »

« Et oui, l’amateur au pois chiche à la place du cerveau a retrouvé Prisca Wyatt. Elle habite à Anchorage, en Alaska. »

« Ça ne m’étonne pas. Son cerveau est aussi gelé que l’Etat dans lequel elle vit. Donnez-moi son adresse. »

Dans le salon, Jack se sert un verre et fronce les sourcils, persuadé que Lisa est encore sur un mauvais coup. Lisa ouvre la porte et revient au salon.

Jack boit une gorgée de son verre. « Alors, Lisa, vas-tu enfin me dire qui est cet homme ? »

« Ca ne te regarde pas. »

« J’ai l’impression que tu me caches quelque chose. »

« Un homme me téléphone. Et alors, la belle affaire ! On dirait que tu es jaloux. »

« Dès que tu caches quelque chose, c’est que tu prépares un coup tordu. Et j’ai l’impression que cet homme est lié à ta volonté de détruire mon couple. Je me trompe ? »

Lisa ricane. « Tu es complètement parano… »

« Avec toi, difficile d’être autrement. Mais je te préviens une nouvelle fois, Lisa. Si jamais tu mets mon couple en péril, tu t’en mordras les doigts. »

« Des menaces, Jack ? »

« A ta place, je prendrais cela comme une promesse. »

« Tu sembles vraiment très éprise de cette garce. »

« Lisa, tu vas trop loin. Ca suffit maintenant. Il faut te ressaisir. Tu sens l’alcool à un kilomètre à la ronde. Tu as besoin de te faire soigner. »

« Soigner ? »

« Je connais le directeur d’un centre spécialisé pour les femmes qui ont ton problème… »

« Je n’ai pas de problème. »

« Tu deviens dépendante de l’alcool. C’est un problème pour toi et pour toute ta famille. »

« Laisse ma famille en dehors de ça. »

« Les jumeaux sont perturbés, Linden ne sait plus où il en est avec toi, et James est en train de rater ses examens de fin d’année. »

« James ? Comment le sais-tu ? »

« Il est venu me parler. Il m’a demandé de te raisonner. Il se fait du souci pour toi. Il a peur que toi et son père ne vous sépariez. »

Lisa ricane. « Moi et son père ? On est déjà séparé depuis bien longtemps. »

« Pourtant, LInden t’aime encore, j’en suis sûr. Pourquoi ne pas faire un effort, Lisa ? »

« Je ne parlais pas de Linden. Je parlais du père de James. »

Jack regarde Lisa d’un air interrogateur. « Quoi ? »

« Jack, Linden n’est pas le père de James. »

« L’alcool te fait dire n’importe quoi. »

« Je n’ai jamais été aussi lucide que maintenant. Jack, lorsque nous sommes arrivés à Peyton Place, je t’en voulais encore beaucoup de m’avoir fait souffrir. C’est pour ça que je ne voulais pas venir habiter au manoir. Mais au fur et mesure où le temps passait, j’ai retrouvé les sentiments que j’éprouvais pour toi avant ton mariage avec Prisca. »

« Non, Lisa, tu m’as fait jurer de ne jamais en reparler. Il faut oublier. »

« Je ne peux pas, Jack. C’est plus fort que moi. J’ai essayé d’enfuir mes sentiments, mais je ne peux pas. Tu ne dois pas épouser Betty. Je vais demander le divorce et nous pourrons enfin être ensemble. Toi, moi et notre enfant. »

Jack est abasourdi. « Quoi ? »

« James est ton fils, Jack. »

Jack est tellement surpris qu’il n’arrive plus à parler.

La porte du salon est ouverte. Dans le vestibule, Linden Peyton vient d’entendre ce qu’a dit Lisa. Son visage est livide.

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie a 03/06/2012 18:44

Très bon le passage concernant la relation du père de James et de Lisa :-))

Pauvre Linden... quel choc ! Ca présage d'un nouvelle saison pleine de remises en question !

Mr. Peyton 04/06/2012 10:23



Merci


Il fallait bien que Linden soit mis au courant un jour où l'autre. Reste à savoir comment il va réagir