Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 366 : Un déjeuner au Colonial

Rien de tel qu’un bon repas pour se remettre les idées en place. C’est en tout cas ce que pense Steven Cord lorsqu’il invite sa belle-sœur Rita Harrington à déjeuner au Colonial Post Inn de Peyton Place. Il compte bien raisonner la jeune femme qui veut divorcer. Mais Steven a également des problèmes personnels. Il vient de renvoyer sa mère adoptive, Hannah, en Europe parce qu’elle avait manipulé sa vie et celle de son ex fiancée Betty Anderson. Mais Steven s’aperçoit qu’un repas, si délicieux soit-il, ne règle pas les problèmes.

 

 

SSteven Cord et Rita Harrington sont assis à une table au Colonial. Le maître d’hôtel leur présente la carte. Ils choisissent leur plat, puis le maître d’hôtel reprend les menus et se retire.

« Rita, est-ce vraiment ce que tu veux ? »

« Je n’ai jamais été aussi sûre de moi. Il n’y a plus rien entre Norman et moi. »

Steven soupire. « Je sais que tu es passée par des moments très difficiles ces derniers mois. L’enferment est une chose terrible, et ça peut altérer le jugement. »

« Tu penses que j’ai perdu la tête, c’est ça ! »

Steven secoue la tête. « Non, bien sûr que non voyons. Je veux simplement dire que tu devrais remettre un peu d’ordre dans ta vie et dans ta tête avant de prendre une telle décision. »

« C’est ce que tu suis en train de faire. Je mets de l’ordre dans ma vie en divorçant. Norman m’a traitée comme une moins que rien depuis qu’il a appris mon viol. Depuis qu’il pense qu’il n’est pas le père de Sam. »

« Mais vous venez de faire un test de paternité. Tout devrait rentrer dans l’ordre. »

« Steven, l’année dernière, j’ai supplié Norman de faire le test. Il n’a pas voulu. Il m’a envoyé au Diable. J’ai vécu des moments terribles à cause de lui. »

« Je pensais que tout s’était arrangé, depuis. »

« Steven, si tu ne veux pas me représenter dans ce divorce, je comprendrais. Après tout, Norm est ton demi-frère. »

« Je n’ai pas dit ça. C’est simplement que… »

« Que quoi, Steven ? »

« J’ai vraiment cru que vous étiez fait pour vivre toute votre vie ensemble, c’est tout. »

« Eh bien, je le croyais aussi. Mais je me suis trompée, tout comme toi. »

Steven regarde soudain en direction de l’entrée du restaurant et son cœur fait un bond dans sa poitrine lorsqu’il aperçoit Betty Anderson entrer avec Jack Peyton. Rita regarde Steven. « Donc, tu acceptes ? »

Mais Steven continue à regarder Betty et Jack s’installer à une table. Rita insiste. « Steven ? »

Steven reprend ses esprits. « Quoi ? »

« Est-ce que tu acceptes finalement de me représenter ? »

« Il faut d’abord que j’en parle avec Norman. Tu me mets dans une drôle de situation, tu sais. »

« Je comprends. » Rita secoue la tête. « C’était une erreur, j’aurais dû m’adresser à quelqu’un d’autre. »

« Tu as bien fait de venir me voir, Rita. Je ne sais pas si je pourrais te défendre, mais si ce n’est pas le cas, je te conseillerais un de mes meilleurs confrères. »

Steven se lève. « Excuse-moi. Je reviens tout de suite. »

Il se dirige vers la table de Betty et Jack.

 

Betty est rayonnante. Elle prend le menu. « J’ai une faim de loup. J’avalerais tous les plats de ce restaurant s’il le faut. »

« Comment s’est passé ton entrevu avec Fenmore ? »

« Pénible. »

« Je m’en serais douté. »

« Mais terriblement passionnant aussi. Jack, j’adore ce travail. Et je sais maintenant que je pourrais l’exercer très longtemps. Depuis le départ d’Hannah, je n’ai plus l’Epée de Damoclès au-dessus de la tête. »

« Tu ne m’as toujours pas dit pourquoi cette vieille folle a retiré sa plainte et a dit que cette chute était due à un accident. »

Steven arrive à point nommé pour répondre : « Cette vieille folle, c’est ta mère, Jack. »

« J’aurais préféré ne jamais le savoir. »

« Fais attention, Jack, la folie est héréditaire. »

« Steven, nous sommes venus pour déjeuner tranquillement. »

Steven se tourne vers Betty. « Betty, il faut que je te parles. »

« Nous n’avons plus grand-chose à nous dire. »

« C’est important. »

Jack se lève. « Tu ferais mieux de repartir à ta table. Betty n’a rien à te dire, tu l’as entendue. »

Steven porte un regard dédaigneux sur Jack. « Ce n’est pas à toi que je m’adresse. Reste en dehors de cette histoire. »

« Tout ce qui concerne Betty me concerne. »

Betty lève la main. « Ca suffit, vous deux. Steven, je passe à ton bureau à 14h00. Ça te va ? »

« Merci. Je t’attendrais. »

Steven retourne à sa table.

Jack regarde Betty dans les yeux. « Pourquoi avoir accepté de rencontrer ce chien ? »

Betty soupire. « Jack, je t’en prie. Pas maintenant. »

Jack jette sa serviette sur la table. « Je n’ai plus faim. »

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 07/05/2012 10:42

Eh ben, ce n'est pas Steven qui va mettre du plomb dans la cervelle de Rita !
Trop mignonne la jalousie de Jack ;-)

Mr. Peyton 07/05/2012 16:42



Bah, Steven fait son job. Et Rita... a-t-elle seulement une cervelle ?