Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 347 : Belle tentative

LLa nuit se substitue au jour d’une manière remarquablement rapide. C’est en tout cas ce que pense Paula Dixon. Tandis qu’elle est assise sur le siège passager de la voiture de location de David Bullock, elle se surprend à se faire une telle réflexion. C’est vrai, quoi ! La voilà prise au piège par un psychopathe qui risque de la tuer. Non, rectification, qui VA la tuer. Et elle ne trouve pas mieux que de penser aux effets de la nature. « Pauvre fille, se réprimande-t-elle intérieurement. Tu ferais mieux de chercher un moyen d’échapper à ce fou. »

Car fou, David l’est. C’est certain. Elle regarde droit devant elle, la route défile sous ses yeux. Elle ne préfère pas regarder David. Elle pense qu’elle ne le supporterait pas. Cela fait plusieurs heures maintenant qu’ils roulent en direction du Canada sans que personne n’ait prit la parole. Le silence, dans ce cas de figure, est pesant.

Soudain, David laisse échapper un juron et frappe le volant.

Paula se tourne vers lui un instant, mais ne dit rien. Elle a encore en tête le revolver pointé sur elle quelques heures plus tôt.

David jure à nouveau. « On a besoin d’essence, et rapidement. »

Paula se rappelle qu’elle a vu un panneau indiquant une prochaine station-service. Ils y parviennent rapidement. David se gare juste à côté de la pompe la plus éloignée. Il lève un index menaçant vers Paula. « Ne t’avise surtout pas de jouer les héroïnes. Sinon, c’est le pompiste qui risque de déguster, d’accord ? »

Paula, incapable de parler, fait oui de la tête. David descend, tandis que le pompiste arrive. « Le plein s’il vous plaît. »

Dans la voiture, Paula a les pieds attachés. Tandis que le pompiste fait le plein, elle songe qu’elle ne peut pas rester comme ça sans rien faire. Le pompiste surprend son regard. Paula doit-elle lui faire comprendre qu’elle est en danger ? Elle regarde David. Celui-ci lui lance un regard d’avertissement. Paula se contente donc de sourire au pompiste. Ce denier lui rend son sourire. Puis une fois terminé, il se tourne vers David. « Ça fera vingt dollars et soixante-dix cents. »

David lui tend un billet de 100 dollars. Le pompiste secoue la tête. « Désolé, Monsieur, mais je n’ai pas de monnaie sur moi. Il faut que vous me suiviez au magasin. »

David regarde Paula, puis le pompiste. Il ne pouvait pas dire au pompiste de garder le billet de 100 dollars. Cela lui aurait éveillé des soupçons. Il jette un regard à Paula. Puis se dirige vers elle. Il se penche à son oreille et lui murmure. « Je t’ai à l’œil, ma puce. Un geste, un simple geste, et le pompiste est mort. »

Puis il se tourne vers le pompiste en souriant. « Allons-y. »

Paula regarde David et le pompiste partir vers le magasin. Elle ne pouvait rien faire. Elle ne voulait pas qu’un innocent paie le prix de la folie d’un homme. Cependant, une idée germait dans son esprit. Doucement, à l’aide de ses mains libres, elle détache ses liens à la cheville. Les liens sont très bien attachés. Elle a beaucoup de mal. Elle finit par les détacher juste au moment où David revient à la voiture. Il s’assoit à la place du conducteur et lui sourit. « Je vois que tu es une fille très sage, c’est bien. »

Il démarre. Paula met à exécution son plan. Tout d’abord, il faut de la patience. Attendre qu’un poids lourd ralentisse la circulation. David sera obligé alors de freiner.

Il n’a pas fallu très longtemps avant qu’un camion-citerne ne vienne perturber la conduite de David. Cependant, pour Paula, ce fut une éternité. David ralentit en poussant un juron.

Ne pas réfléchir, mais agir. Voilà la devise de Paula en cet instant même. Tout se passe très vite. Paula saisit la poignée de la portière, La voiture doit rouler à environ 50 km heure. Elle ouvre la portière. David est surpris. « Qu’est-ce que tu fais ? »

Paula vise le fossé parsemé d’herbe et de ronces. Elle saute sans se poser de questions. La chute est lourde. Elle entend David crier : « Noooon »

Il stoppe la voiture. Grâce au ciel, il fait noir. David sort de l’engin et crie : « Paula ! »

Paula se redresse tant bien que mal, tandis qu’une douleur fulgurante la saisit à la cheville gauche. Elle se rend compte qu’elle n’ira pas loin. Cependant, elle court tant bien que mal vers la forêt.

David entend ses pas et la poursuit.

Les ronces écorchent les jambes de Paula qui court à perdre haleine. La peur lui donne de l’adrénaline et elle finit par oublier sa cheville meurtrie.

Mais Paula n’ira pas loin. David la rattrape et se jette sur elle. Elle crie de douleur sous le poids du jeune homme. Fou de rage, David la frappe plusieurs fois au visage.

 

A suivre...

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 03/04/2012 12:17

Palpitant, super bien écrit... un tout grand épisode quoi ! ;-))

Mr. Peyton 03/04/2012 16:55



Ben écoute, je ne sais pas quoi dire devant ces compliments, si ce n'est un énoooorme merci à toi