Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 345 : Distance

LLisa entre dans le bureau du Clarion. Linden est occupé à rédiger un article. A la grande surprise de Lisa, son fils James est dans l’autre bureau. Il lève la tête. « Salut, Maman. »

Linden lève à son tour la tête et sourit à son épouse. Il se lève et va l’embrasser sur la joue. « Lisa, c’est une bonne surprise. »

Le regard de Lisa se pose sur son fils. « James, c’est une surprise de te voir ici. »

« Papa ne t’as rien dit ? Je travaille ici le soir pour me faire un peu d’argent de poche. »

« Non, ton père ne m’a rien dit. » Elle aurait eu envie de rajouter : d’ailleurs, ton père ne me dit plus rien depuis bien longtemps, mais s’abstient.

Linden pose une pile de papier sur le bureau. « J’avais besoin d’un coup de main depuis le départ de David Bullock. »

« Ton apprenti journaliste est parti ? »

« Disons plutôt qu’il s’est volatilisé. Du jour au lendemain, on ne l’a plus vu. Je suis très déçu, j’attendais beaucoup de lui. »

« Peut-être trop. »

Linden ne relève pas la remarque et poursuit. « Ce qui est étonnant, c’est qu’il a disparu depuis l’agression contre le Dr Rossi. » Puis, fronçant les sourcils, il poursuit. « Ca ne te dérange pas si James vient travailler le soir au Clarion ? »

Lisa hausse les épaules. « J’aurais simplement aimé en être averti. Du moment que cela ne nuie pas à ses études, je ne m’y oppose pas. »

James sourit. « Merci, Maman. »

Lisa se tourne vers Linden. « Je suis venue voir si tu étais libre pour dîner en ville. »

Linden hausse les épaules. « Je suis désolé, chérie, mais je dois boucler l’édition de demain. »

James replie un classeur. « En revanche, moi, j’ai presque terminé. Si tu peux attendre quelques minutes, je viens avec toi. »

Lisa sourit. « Je serai ravi de dîner en tête-à-tête avec toi. »

« Parfait. » James termine de ranger ses affaires.

Lisa se rend près de la fenêtre et se laisse encore emportée par les émotions du passé.

 

Elle était étendue sur le lit, dans sa chambre. Elle était effondrée par ce qu’elle venait de voir. Qui était cette femme que Jack a embrassée dans le fumoir ? Pourquoi ? Elle pensait que Jack l’aimait sincèrement. Des larmes incontrôlées coulaient sur ses joues. Elle essayait de comprendre, mais elle était dans le brouillard le plus total. Elle n’entendit pas la porte de la chambre s’ouvrir. Linden entra et aperçut sa femme. Il se précipita vers elle. « Lisa ? Que se passe-t-il ? »

Lisa tourna un visage déformé par les larmes vers son mari. Elle l’observa longuement. Ce visage juvénile. Linden, son mari. Et soudain une bouffée de tendresse envahie la jeune femme. Linden était quelqu’un de bien. Un homme juste et droit. Avait-elle le droit de lui mentir ? Avait-elle le droit de le faire souffrir. Elle se sentait si seule… si désemparée.

Elle prit donc la décision qui lui sembla la meilleure. Elle sourit. « Ce sont des larmes de joies, Linden. Je viens d’apprendre que je suis enceinte. »

« Enceinte ? »

« Oui, nous allons avoir un bébé. »

Linden la prit dans ses bras. « Oh, ma chérie, c’est merveilleux. » Il prit le visage de Lisa dans ses mains et dit : « Je t’aime tant. »

 

« Je suis prêt, Maman. » James attrape sa veste sur le portemanteau. « Tu viens ? »

Lisa suit son fils jusqu’à la porte. Elle se tourne vers Linden. « On se voit ce soir à la maison… »

Linden ne lève pas la tête et murmure des paroles incompréhensibles. Il est, comme toujours, plongé dans son travail. Dépitée, Lisa part avec James.

 

***

 

guillemetMon mari va revenir d’un instant à l’autre. » Roberta Bullock regarde sa montre. Elle commente à paniquer. Dehors, le crépuscule commence à montrer le bout de son nez.

Steven est encore sous le choc de sa révélation. « Madame Bullock, vous venez de dire que David est mort. Ce n’est pas vrai. Il est vivant. »

Roberta sourit, perdue dans ses pensées. « Il est vivant dans mon cœur. David est un bon garçon. Eric aussi est un bon garçon. Ca fait tellement longtemps que je ne l’ai pas vu. Vous connaissez Eric ? »

Steven soupire. Il est évident que Roberta perd la tête. Il ne lui en veut pas d’ailleurs. Il sait que la vie de la femme n’a pas été une partie de plaisir. Pourtant, il se doit d’insister. « Pourquoi avez-vous dit que David est mort. Je connais l’histoire. Je sais qu’il a pris l’identité de l’homme qui devait être libéré de prison. Vous n’avez pas besoin de me cacher ce fait. »

« C’était pour le sauver, vous comprenez… c’était parce que nous l’aimions. »

Avant même que Steven ait eu le temps de répondre, des bras musclés le saisit par les épaules et le soulève. Mue par la surprise, Steven ne peut répliquer. John Bullock envoie un gauche à Steven, qui s’effondre. Roberta, perdue dans ses pensées, ne réagit même pas.

Avant que Steven ne puisse répliquer, Bullock le saisit à nouveau par le col et le traîne jusqu’à la porte d’entrée de la maison. Il jette violemment Steven dehors. L’avocat tombe dans l’allée cimentée.

Bullock le toise de son regard fou. « Si vous vous approchez encore une fois de ma femme et de cette maison, je vous abat comme un chien. »

Puis il referme la porte avec une rare violence.

 

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 30/03/2012 11:28

Et le Grammy de la meilleure Fanfic est décerné à :
M. Peyton, pour *les Plaisirs de l'Enfer* !!!

Mr. Peyton 30/03/2012 14:57






 Merci, mais je n'ai pas préparé de discours.


Je remercie alors Marie A pour tout son soutien