Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 338 : L'ennemie de son ennemie

AA « Harrington Bros », Norman Harrington est assis à son bureau, occupé à faire ses comptes. Quelqu’un frappe à la porte du bureau. « Oui ? »

Un homme au complet marron entre. Norman lui montre un siège. « Détective Ross, asseyez-vous. »

« Je n’ai pas vraiment le temps, Mr Harrington. J’ai du travail. »

« Des nouvelles de notre affaire ? »

« Elle est en stand-by pour l’instant. J’attends mon paiement. »

Norman sort du tiroir de son bureau une enveloppe. « Vous m’avez demandé 10.000 dollars de provisions. En voilà 20. »

Ross siffle entre ses dents. « Je ne pensais pas que vous aviez assez de clients pour pouvoir payer une telle somme. »

« Ne vous occupez pas de mes clients. Vous avez votre argent. Maintenant, retrouvez Rita et Sam. »

Ross lui fait un clin d’œil et met l’enveloppe dans la poche intérieure de son complet marron. « Je m’en occupe tout de suite, Mr Harrington. »

Ada Jacks se trouve sur le pas de la porte lorsque Ross se tourne pour partir. Il la salue d’un signe de tête avant de partir.

Ada entre dans le bureau. « Qui était-ce ? »

« Oh, peu importe. »

« Norman, dis-moi qui était cet homme. »

« Un client. »

« Il est rare qu’un fournisseur de service donne une grosse enveloppe à un client. »

« Ada, s’il vous plaît. Ce sont mes affaires. »

« Norm, je ne veux pas que tu te fourres dans de sales draps. Ce n’est pas le moment. »

Norman sourit. « Rien à craindre de ce côté. »

Ada est sceptique, mais décide de laisser tomber. « Bien, je suis venue voir si tu es libre pour déjeuner. J’ai fait un plat de lasagnes. »

« Super, je meurs de faim. »

 

***

 

AAssise sur une chaise, dans le vestibule de la maison d’Hannah Cord, Lisa Peyton regarde autour d’elle et admire la décoration à la fois sobre et belle. Elle se perd à nouveau dans ses pensées.

 

Lisa et Jack étaient dans le motel où ils avaient l’habitude de se retrouver en cachette. Ils venaient de faire l’amour. Lisa déposa une multitude de baisers sur la poitrine de son amant. Jack, de son côté, fumait une cigarette.

Lisa approcha son visage de lui. « Tu sais, Jack, je ne suis heureuse que lorsque je suis avec toi. »

« Les choses ne s’arrangent pas avec Linden, n’est-ce pas ? »

« Je ne l’aime plus. »

« Linden est trop préoccupé par son travail. Notre père lui en demande trop. »

« Pourquoi parles-tu de Linden ? On est tellement bien ensemble. »

Lisa continua à couvrir Jack de baiser. « Je vais divorcer. »

Soudain, Jack se redresse. « Qu’est-ce que tu dis ? »

« Je ne veux plus vivre avec Linden. J’en ai assez de ces rendez-vous dans des motels minables. Je veux que tout le monde sache qu’on s’aime. »

« Lisa. Ce n’est pas une bonne idée. »

« Pourquoi ? »

« Parce que Linden est mon frère. Ça risque de le tuer. »

« Tu suggères donc que l’on continue à se voir à la sauvette. Et tu veux continuer à cacher à ton frère les sentiments que nous éprouvons l’un pour l’autre. »

« Quoique tu puisses en penser, je suis sûr que Linden t’aime. Il ne te le montre pas comme tu voudrais, mais il t’aime. »

Lisa secoua la tête. « Je n’arrive pas à le croire. Je croyais que tu m’aimais, je pensais que tu serais content de me voir divorcer. »

« Ecoute, Lisa. Je ne veux pas voir mon frère souffrir. Je l’aime et je ne ferais rien qui puisse le faire souffrir. »

« Je te rappelle que tu couches avec sa femme. Si ça ce n’est pas le faire souffrir... »

« Tout ce que Linden ignore ne pourra pas le faire souffrir. Oublie cette histoire de divorce, veux-tu ? »

 

« Vous désiriez me voir ? »

Lisa sursaute en voyant sur le pas de la porte du salon, Hannah Cord munie de sa canne. Lisa se lève. « Oui. Je… j’aimerais m’entretenir avec vous. »

Hannah hausse les épaules. « Venez au salon. »

Lisa suit Hannah au salon. Hannah est d’une froideur qui met Lisa mal à l’aise. Hannah lève sa canne en direction du bar. « Le bar se trouve ici. Si vous voulez quelque chose, servez-vous donc. »

« Merci, mais je n’en aurais pas pour longtemps. »

« J’en suis ravie. Parce que voyez-vous, j’ai beau être aveugle, il se trouve que j’ai un emploi du temps chargé. Vous me feriez plaisir en me disant tout de suite ce qui vous amène ici. »

« Betty Anderson. »

Hannah dresse l’oreille. « Je vous écoute. »

« Elle a pris la direction de la Fabrique Peyton. »

Hannah ricane. « Cette petite arriviste est tout de même parvenue à ses fins. »

« J’ai pensé que vous seriez intéressée de le savoir. »

« Qu’est-ce qui vous fait dire ça ? »

« Vous et moi avons un point en commun. »

« Vraiment ? »

« Oui. Nous détestons Betty Anderson. »

« Sans doute pas pour les mêmes raisons. »

Lisa sursaute malgré elle. Hannah aurait-elle deviné quelque chose ?

Hannah hausse les épaules. « Pourrais-je savoir pourquoi vous détestez tant Betty ? »

« Elle a tenté de vous tuer, non ? Je veux la savoir loin de la famille Peyton. Je n’accepte pas qu’une fille dans son genre puisse faire partie de notre famille. »

« Qu’attendez-vous de moi, Lisa ? »

« Jack est votre fils. Vous devriez lui faire comprendre que Betty n’est pas une fille pour lui. »

« Pourquoi tenez-vous tant à voir Betty loin de votre beau-frère ? »

« Je viens de vous le dire. Je ne veux pas qu’elle approche notre famille. »

Hannah soupire. « Jack n’est plus un enfant. Il fréquente qui il veut. »

« Je n’arrive pas à y croire. Venant de vous, cela m’étonne. Vous avez fait tout ce qui était en votre pouvoir pour séparer Betty et Steven. Et vous ne voulez pas vous engager à le faire avec Jack. Pourquoi ? »

« Parce que je considère Steven comme mon véritable fils. Bien plus que Jack. Voyez-vous, j’ai élevé Steven, pas Jack. Je me sens plus proche de mon fils adoptif. »

« Donc, vous ne voulez rien faire ? »

« Betty va finir en prison. Elle sera inculpée de tentative de meurtre sur ma personne. Ça devrait vous suffire. »

« Jack a engagé le meilleur avocat. »

« Lisa, vous commencez à me fatiguer. J’aimerais rester seule. Merci de votre visite. A une prochaine fois sans doute. »

« Mais… »

« Lisa, très chère. Dites-vous bien une chose. Je déteste Betty, c’est un fait. Mais les ennemis de Betty ne sont pas forcément mes amis. Et vous avez beau être une ennemie de mon ennemie, je ne vous aime pas. En fait, je pense que vous êtes la même arriviste qu’elle. Sauf qu’en plus, vous êtes une hystérique. »

Lisa est rouge de colère. « Vous n’êtes qu’une… »

« Au revoir Lisa. »

Lisa pince les lèvres et s’en va.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 21/03/2012 22:28

Pas sûre qu'Hannah ait servi sa cause en rejetant Lisa aussi froidement... La vengeance pourrait faire mal ;-))

Mr. Peyton 23/03/2012 08:27



Pas sûr qu'Hannah arrive un jour à ne pas rejeter quelqu'un  (Steven mis à part)