Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 332 : Un nouveau projet

JJack Peyton est en compagnie de son architecte, Harold Maufey, dans le bureau qu'il a aménagé au Peyton Professional. Maufey est un grand homme maigre aux cheveux blond, doté d'une moustache et d'un bouc qui le rend plus sévère qu'il ne doit l'être. Il est assis en face de Jack. Celui-ci le regarde d'un air interrogateur. "Très bien, Harry. Où en sommes-nous dans l'avancement des travaux ?"

"Nous sommes en avance sur les travaux du centre commercial."

Jack sourit. "Parfait."

"C'est un peu normal, puisque vous avez abandonné le projet d'expansion que vous aviez prévu."

Jack fait la moue. "L'affaire n'était pas rentable. Et puis, je n'avais pas envie de m'attirer les foudres des habitants de Peyton Place, qui veulent préserver le site. Le centre commercial suffira… pour l'instant."

"Jack, je vous connais. Je sais que vous n'en resterez pas là."

Jack sourit de plus belle. "Effectivement, Harry. Voilà mon nouveau projet."

Jack étale un rouleau de papier qui prend toute la table. Il s'agit de plans.

Maufey se gratte le bouc. "Qu'est-ce que c'est ?"

"Mon nouveau projet, Harry. Et je veux que vous mettiez une équipe sur le pied de guerre immédiatement."

"De quoi s'agit-il ?"

"Vous n'allez pas me contredire si je vous dis que l'immobilier est en plein boum actuellement."

"En effet."

"Je veux donc construire un lotissement. Vous connaissez Chesnut Street ?"

Maufey fait oui de la tête. "C'est la rue la plus huppée de Peyton Place."

"Exact. Juste derrière cette rue se trouve un terrain exploitable."

Maufey fronce les sourcils. "Le terrain où il y a l'entrepôt des pécheurs ?"

"Oui. Il se trouve que ce terrain m'intéresse."

"Pourquoi ?"

"Pourquoi ? Mais parce qu'il donne sur la mer, voyons. Imaginez, un lotissement de maisons avec une vue imprenable sur l'Océan. Ça vaut de l'or."

"Et l'entrepôt des pécheurs ?"

"Il n'y a qu'à leur trouver un autre endroit."

Maufey secoue la tête. "Vous allez vous attirer des ennuis, Jack."

"J'ai l'habitude. Harry, trouvez-moi à qui appartient la concession du terrain. Ensuite, on fera une proposition aux propriétaires qu'ils ne pourront pas refusés."

"Vous allez vous attirer les foudres des pécheurs. Je vous rappelle que c'est sur ce terrain qu'ils exposent leur matériel et qu'ils trient les poissons pêchés avant de les vendre aux grossistes."

"Je vous l'ai dit. Ils peuvent trouver un autre endroit."

"Jack, ça ne va pas être aussi facile que ça."

"Je n'ai jamais dit que ce serait facile. Voyez-vous, Harry, la difficulté m'excite."

"Très bien, je vais voir ce que je peux faire…

Soudain, la porte s'ouvre avec une brusquerie hors du commun. Lisa Peyton apparaît sur le pas de la porte, le visage marquée par une colère non contrôlée. Jack hausse les épaules. "En parlant d'ennuis…"

Lisa s'approche des deux hommes, son regard ne cesse de fixer Jack. "Comment as-tu pu faire une chose pareille !"

Maufey toussote. "Excusez-moi, j'ai du travail."

Il se lève. Jack lui fait un signe de tête. "Voyez ça rapidement Harry. On se rappelle plus tard."

Maufey ne demande pas son reste et quitte le bureau. Lisa continue de fixer sur Jack ses grands yeux noirs. Jack soupire et jette son stylo sur la table. "Très bien, Lisa. De quoi s'agit-il encore ?"

"Betty Anderson."

"Je l'aurais parié !"

"Elle fait la première page du Clarion, figure-toi."

"Et tu es jalouse à cause de ça ?"

"Arrête, veux-tu. L'article dit que tu lui as offert le poste de directrice de la Fabrique Peyton."

"L'article dit juste."

"As-tu perdu la tête, Jack !"

Jack est agacé par l'attitude de sa belle-sœur. "Lisa, je n'ai pas envie de parler de ça avec toi."

"Il faut pourtant bien qu'on en parle."

Jack la regarde d’un air interrogateur. "Mais dis-moi, en quoi cette histoire te concerne ?"

Lisa ignore sa question. "Betty Anderson est une femme dangereuse. Elle a voulu tuer la mère de Steven Cord. Et toi, la bouche en cœur, tu lui laisse prendre la direction de la Fabrique, qui représente soi dit en passant, la principale fortune de Martin Peyton."

"Betty n'est pas dangereuse."

"Elle l'est, Jack !"

"Tu veux que je te dise : tu es jalouse. Jalouse de Betty."

Lisa hausse les épaules. "C'est ridicule."

"C'est toi qui est ridicule, Lisa. Ton aversion pour Betty commence sérieusement à me taper sur les nerfs !"

Jack pousse la chaise et se dirige d'un pas décidé vers la porte de la sortie du bureau, qu'il ouvre en faisant comprendre à Lisa de partir. "Tu veux un conseil, va retrouver ton mari Linden et occupe-toi de lui. "

"Jack, je…"

"Laisse Betty tranquille. C'est un bon conseil que je te donne. Et maintenant, j'ai du travail."

"Jack…"

"Au revoir Lisa."

Lisa reste encore un moment à regarder Jack, puis franchit la porte la tête haute.

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 13/03/2012 22:15

Jack Peyton, ou comment se mettre à dos toute une région et sa famille en moins d'une heure ;-))

Mr. Peyton 15/03/2012 08:23



Ou bien alors : Jack Peyton, ou comment reconquérir la femme qu'il aime en moins d'une heure.