Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 314 : aux archives

LLa pièce des archives du Clarion se trouve au sous-sol du Peyton Professional. Lorsque Paula y pénètre, une odeur âcre de renfermé lui monte aux narines. Refoulant une nausée, elle étudie tout en marchant les étagères où se trouvent les vieux exemplaires du Clarion. Les éditions sont classées par ordre chronologique. Chaque allée est étudiée pour représenter une année, et chaque rangée deux mois.

Le cœur battant, Paula se rend dans l'allée marquée 1969. Elle avance jusqu'à la rangée de juin. Le Clarion est un journal régional, cependant, il consacre deux à trois pages d'informations nationales. Paula fronce les sourcils. Il est possible que ce suicide ou pseudo suicide soit passé inaperçu aux yeux de la presse, et surtout du Clarion. Mais ça vaut le coup d'essayer.

Elle saisit le numéro du 19 juin 1969, soit le lendemain du soi-disant drame. Aux pages nationales, rubrique "faits divers", aucune évocation de cette affaire. Paula soupire. C'est peine perdue. Cependant, il faut un certain temps avant que l'information ne parvienne, surtout dans une petite ville comme Peyton Place. Elle se souvient un jour d'avoir parlé à Elliot Carson, l'ancien rédacteur en chef. Il lui avait dit que les informations nationales reprenaient mots pour mots les articles du Boston Herald.

Elle prend le journal datant du 20 juin, en se disant que si elle ne trouve rien, elle irait voir aux archives de la bibliothèque de Boston, qui conserve plusieurs quotidiens nationaux.

C'est alors qu'elle voit l'entrefilet qui l'intéresse. Un petit article intitulé "Curieux suicide à la prison d'état de Houston, Texas." C'est donc un suicide, se dit Paula.

L'article précise que David Bullock s'est pendu dans sa cellule. Son compagnon de cellule l'a trouvé mort en se réveillant. Il a tout de suite alerté les gardiens. Paula ouvre de grands yeux lorsqu'elle lit la suite. David Bullock purgeait une peine de vingt ans pour meurtre. Paula retient son souffle. David, un meurtrier ? Ce n'est pas possible ! C'est un cauchemar. Je vais me réveiller.

La suite de l'article dit que David Bullock a toujours clamé son innocence, et qu'il n'aurait pas supporté sa vie carcérale. D'où la raison de son suicide.

Paula ferme les yeux. Les pensées se bousculent dans sa tête. Si David est mort, qui est la personne qui se fait passer pour lui. Et surtout, pourquoi est-elle ici, à Peyton Place ? Ce doit être dans un but bien précis. Et ce quelqu'un connaît David, ses parents et Eric pour savoir tout sur eux. Est-ce un autre membre de la famille ?

Et si cet homme qui vit à Peyton Place est vraiment David ? Non, c'est impossible. Il faut absolument que je découvre qui était son compagnon de cellule. Si quelqu'un doit m'éclairer sur cette histoire, ce ne peut être que lui. Un sentiment d'urgence saisit Paula. Elle a le sentiment qu'elle doit découvrir la vérité très vite.

 

***

 

DDerrière le bureau de réception de l'hôpital de Peyton Place, l'infirmière en chef Esther Choate fronce les sourcils en voyant arriver Paula en courant. La jeune femme ajuste sa coiffe tout en se précipitant vers le bureau. Mlle Choate la regarde, l'air interrogateur. "Vous êtes en retard, Paula. Cela ne vous ressemble pas."

Mlle Choate s'attend à des excuses de Paula. Au lieu de cela, l'infirmière lui dit d'une voix tendue. "Le Dr Rossi est-il là ? Il faut que je lui parle. Immédiatement."

Mlle Choate fronce les sourcils une nouvelle fois. "Paula, quelque chose ne va pas ?"

Paula fait tout son possible pour ne pas s'énerver. "Je dois parler au Dr Rossi, c'est urgent."

Tout en regardant Paula, Mlle Choate saisit le combiné téléphonique. "Paula voudrait vous voir."

Mais déjà Paula se précipite vers le bureau de Mike Rossi. Elle entre sans frapper. Mike, surpris, raccroche le combiné. "Paula, que se passe-t-il ? "

Paula s'approche du bureau de Mike. "Dr Rossi, j'ai besoin de partir quelques jours. M'autorisez-vous à prendre congé ?"

"Ce doit être important pour que vous entriez dans mon bureau de la sorte."

"C'est très important, Dr."

"Des problèmes familiaux ?"

"Non,"

"Qu'y a-t-il, dans ce cas ?"

"Je… je ne peux rien vous dire pour l'instant. Je dois aller vérifier quelque chose."

Mike fronce les sourcils. "J'ai l'impression que tout cela a un rapport avec David. Je me trompe ?"

"Je vous le répète, je ne peux rien dire pour l'instant. Je veux simplement votre autorisation pour prendre quelques jours de congé."

"Eh bien, habituellement c'est Mlle Choate qui s'occupe de ça."

"C'est à vous que je le demande, Dr. Vous pouvez arriver à convaincre Mlle Choate. Dites-lui que c'est une urgence familiale ou quelque chose dans le genre."

"Paula, j'aimerais vraiment que vous m'expliquiez."

"Pas encore. Mais je vous promets de tout vous raconter à mon retour."

Mike soupire. "Très bien. Je vais prévenir Mlle Choate. On vous trouvera une remplaçante jusqu'à lundi prochain."

"Merci Dr."

Avant que Paula n'ouvre la porte pour partir, Mike la retient. "Paula ?"

Elle se retourne. Mike la regarde d'un air inquiet. "Où que vous alliez et quoi que vous fassiez, soyez prudente."

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 16/02/2012 19:22

Oui, qu'elle soit prudente ! Et cette prudence devrait commencer par se confier au Dr Rossi. :-)

Mr. Peyton 17/02/2012 15:48



C'est aussi mon avis, mais elle préfère faire cavalier seule.