Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 30 - Steven Cord

Steven Cord est dans une impasse. Le procès contre le Dr Michael Rossi, qu’il défend, ne se présente pas sous les meilleurs auspices. D’abord les charges qui pèsent contre le médecin, accusé du meurtre de Fred Russell, sont très lourdes. Steven avait trouvé en Joseph Pellegrini l’espoir de faire basculer la sentence en sa faveur. Espoir maintenant abandonné par la mort de Pellegrini.

 

 

guillemetC'est un meurtre !" Dans le salon du manoir, Steven Cord est très agité. Eric Bullock se tient devant lui, l'air compatissant. 

- Je sais, Steven. La police est encore là. Ils interrogent Mary. Elle ne pourra pas dire grand-chose. Elle était partie faire des courses et en rentrant, elle a découvert Pellegrini. Son corps a été transporté à la morgue. 

- Et les gardes qui étaient chargés de surveiller Pellegrini ?"

Eric baisse les yeux. "Disparus".

La pâleur sur le visage de Steven s'accentue. Son cœur bat plus rapidement. "Quoi ?"

- Je pense qu'ils ont été tués". 

Steven secoue la tête. "Ce n'est pas possible. C'est un cauchemar". 

- Et ce n'est pas tout, Steven". Eric va chercher un verre de brandy et le tend à Steven. "Nous avons fait notre enquête. Pellegrini a dit la vérité. Il était à Boston toute la journée du 4 avril. Nous avons retrouvé le chauffeur de taxi qui l'a reconnu formellement, ainsi que la secrétaire de l'avocat de Franklin. Steven, Pellegrini et Franklin étaient ensemble le 4 avril à Boston. Ils ont pourtant forcément quelque chose à voir avec le meurtre de Fred Russell". 

Steven avale le brandy d'un trait. "Bravo Eric ! Je vous rappelle que c'est vous qui m'avez aiguillé sur cette piste. On était partie pour faire sortir un innocent de prison et nous voici avec un triple meurtre sur le dos". 

- La police ignore qu'il s'agit d'un meurtre". 

Steven le regarde sans comprendre. "Vous n'êtes tout de même pas en train de me demander de cacher des éléments à la police. 

- Steven, j'ai besoin d'enquêter sur Franklin, Pellegrini et le fameux contrat de 5.000 dollars qui a été signé à Boston. Avant qu'on ne dise quoi que ce soit à la police. 

- Pellegrini devait me dire de quoi il s'agissait comme contrat. Maintenant, il est mort. Et pour le procès de Mike Rossi, nous voici revenu au point de départ.  

- Steven, de toute évidence ce contrat revêt quelque chose de très grave, assez pour commettre des meurtres. Si jamais ceux qui ont tué Pellegrini pensent que vous connaissez la nature de ce contrat, vous êtes en danger". 

Steven se passe la main sur le front. "Il ne manquait plus que ça. Je me retrouve avec les deux procès les plus importants de ma vie sur les bras, et maintenant, j'ai des dingues qui veulent me descendre. On nage en plein roman. 

- Steven, calmez-vous. Je vais enquêter sur ce contrat. En attendant, faite comme si de rien n'était. Pellegrini est un vieil ami à vous, que vous avez hébergé. Il avait des problèmes et il s'est suicidé.  

- Je ne peux pas, Eric. Je ne peux pas mentir à la police. Je ne fonctionne pas comme vous. J'ai des principes". 

Le sergent William Wilson Walker frappe à la porte. "Je peux vous parler un instant, Mr Cord ?"

Steven, épuisé par toute cette affaire, fait un signe affirmatif de la tête. Walker entre. "Mr Cord, j'aimerais savoir qui était cet homme et ce qu'il faisait chez vous". 

Steven regarde Eric, dont le regard l'implore au silence. "Il s'appelle Joseph Pellegrini. Nous pensions qu'il avait un rapport avec le meurtre de Fred Russell. Nous l'avons retrouvé et il était ici pour répondre à mes questions.

- Devait-il témoigner au cours du procès ?

- Oui. J'allais soumettre son nom à la liste des témoins aujourd'hui même. 

- Pourquoi pensez-vous qu'il était impliqué dans le meurtre de Russell ?

- Il avait une chambre au Colonial Post Inn le jour de la mort de Russell. Nous avons découvert qu'Arnold Franklin, le père de la maîtresse de Russell, a versé 5.000 dollars sur le compte de Pellegrini deux jours après la mort de Russell. 

- Vous pensez donc que Franklin a payé Pellegrini pour qu'il abatte Russell ? 

- C'est ce que je pensais, oui".

Eric pousse un soupir et secoue la tête, désapprouvant. 

- Merci, Mr Cord. On se voit au tribunal tout à l'heure". Le sergent Walker tourne les talons et s'en va. 

Eric s'approche de Steven. "Vous êtes fou, Steven. Walker va enquêter. Vous venez de signer votre arrêt de mort".

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article