Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 294 : Fermé pour cause d'alcoolisme

NNorman se dirige d'un pas décidé vers la Taverne d'Ada Jacks. Il franchit le seuil et tente d'ouvrir la porte, mais elle est fermée à clé. Sur la vitre, il peut lire le panneau "fermé". Il essaie de regarder à l'intérieur.

Kenny Stearns, l'employé municipal, passe par là. Il regarde Norman. "C'est fermé, Norm. Ça fait un bon bout d'temps qu'c'est fermé. Depuis qu'ta pauv' femme elle est partie. M'est avis qu'ça rest'ra fermé encore longtemps. Dommage, faut qu'j'aille jusqu'à White River pour aller picoler maintenant."

Norman croit bon de ne rien dire. Kenny Stearns passe son chemin.

Le jeune Harrington contourne la Taverne et se plante devant la porte d'entrée de la cuisine, à l'arrière-boutique. Il frappe. Personne ne répond. Il tourne la poignée. La porte n'est pas fermée à clé. Il entre. "Ada ? Ada, vous êtes là ?"

Pas de réponse. Norman se rend dans le living. Il voit alors Ada affalée sur le canapé, une bouteille de whisky vide à la main. Son regard est vide. Elle fixe un point imaginaire, au loin.

Norman se précipite vers elle. "Ada, est-ce que ça va ? Répondez-moi." Il la secoue. Soudain, Ada se redresse et crie. "Lâche-moi ! Ne me touche pas ! Espèce de salaud."

Norman est choqué par l'attitude de sa belle-mère. "Ada, je…"

"Ne dis plus un mot, salopard."

"Vous avez bu."

Ada n'écoute pas. "Tout est ta faute. C'est ta faute. C'est toi qui aurais dû disparaître, pas Rita. Tu ne l'a mérite pas."

Norman prend la bouteille de whisky et l'observe. "Alors c'est comme ça que vous passez vos journée, dans l'alcool ?"

"Qu'est-ce que ça peut te faire ?", vocifère Ada.

"Ça me fait beaucoup de chose. Parce que pour l'instant, vous êtes la seule famille qui me reste à Peyton Place."

"Ne dis surtout pas que je suis de la même famille que toi. Je ne suis rien pour toi, et tu sais pourquoi ? Parce que toi, tu n'es rien pour moi. Fiche-moi la paix et va-t’en."

"Je n'irai nulle part." Norman prend Ada par les bras et la force à se lever.

"Lâche-moi !"

Mais au contraire, Norman la traîne devant le miroir au-dessus de la cheminée. Il la force à se regarder et hurle : "Regardez-vous ! Regardez ce que vous êtes devenue !"

Il place son pouce et son index sur le menton d'Ada afin de soutenir son visage. Ada se voit comme elle est. Des rides creusent ses joues. D'énormes cernes entourent ses yeux vides et délavés. Elle se rend compte que l'alcool et le chagrin l'ont fait vieillir de dix ans.

Norman continue : "Vous croyez que Rita aimerait vous voir ainsi. Ravagée par l'alcool. Vous pensez vraiment que là où elle est, elle puisse imaginer que vous avez baissé les bras, que vous n'êtes plus qu'un trou à whisky ! Parce que c'est ce que vous êtes, Ada. Un trou à whisky. Rita ne sera pas fière de vous lorsqu'elle reviendra. Parce qu'elle reviendra, vous entendez ! Elle reviendra. Vous devez garder l'espoir. Il ne doit pas vous abandonner. Parce que si vous abandonnez l'espoir, vous abandonnez Rita. Et ça, je ne le permettrai pas."

Ada continue de regarder son visage, puis, comme si cela lui était insupportable, elle se détache de Norman et baisse la tête. Elle ne dit rien.

Norman poursuit. "Je veux que vous franchissiez la porte qui sépare ce living de la Taverne. Je veux que vous alliez à la porte d'entrée que vous y apposiez le panneau "ouvert" et que vous laissez entrer les clients."

Ada est toujours silencieuse. "Est-ce que vous pouvez faire ça, Ada ? Est-ce que vous le pouvez ?"

Trop émue pour parler, Ada fait oui de la tête. Norman lâche son emprise. Ada se dirige alors vers la porte menant à la Taverne.

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 19/01/2012 10:05

Cet homme est admirable !

Mr. Peyton 19/01/2012 11:52



Oui, Ada avait besoin d'un coup de pied virtuel là où je pense