Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

épisode 243 : le point de vue de Norman

AAu "Harrington Motors", Norman s'occupe de réparer une moto. Le Dr Rossi entre dans le garage et toussote. Norman relève la tête. "Dr Rossi. Ne me dites pas que vous désirez acheter une moto.

- Bonjour, Norman."

Norman se lève. Mike veut lui serrer la main, mais Norman lui montre une main pleine de cambouis. Mike se ravise. "Comment vas-tu ?

- Les affaires ne marchent pas très fort, vous savez. Vu la crise que connaît la ville en ce moment, les motos ne se vendent pas, et elles sont tellement solides qu'elles tombent rarement en panne. En résumé, j'ai du temps libre. Vous désirez un café ?

- Non Norman, merci. Côté caféine, j'ai déjà eu ma dose."

Norman s'assoit sur le bord de son bureau. "Je suppose que vous êtes venu me parler de Rita, n'est-ce pas ?

- Oui. Tu dois le savoir, elle travaille au cabinet depuis aujourd'hui.

- Je le sais. Elle s'est plainte à vous à propos de notre dispute de ce matin.

- C'est bien plus grave qu'une simple dispute, et tu le sais."

Norman fronce les sourcils. "Que vous a-t-elle dit au juste ?

- Tout. Elle m'a tout raconté."

Norman n'en croit pas ses oreilles. "Tout ?

- Absolument tout. Fred Russell, son viol, Sam…"

Norman est en colère. Il jette le torchon qu'il avait dans les mains. "De quel droit vous a-t-elle dit ça ? C'est notre vie privée. Ca ne regarde que nous.

- Norman, je comprends ta réaction. Mais songe à Rita. Elle est seule et blessée.

- Je le sais.

- Tu l'aimes toujours, n'est-ce pas ?

- Oui.

- Alors il faut la soutenir, et ne pas l'abandonner comme tu le fais.

- Docteur Rossi. A chaque fois que je vois Rita, à chaque fois que je la touche, je ne peux pas m'empêcher de penser à ce salopard de Russell. Et à chaque fois que je vois Sam…" La voix de Norman s'éteint dans un sanglot.

"Norman, tu ne dois pas punir Rita pour autant. Ce n'est pas sa faute.

- Je le sais très bien. C'est que…" Norman hésite.

Mike l'encourage à parler. "C'est que ?...

- Je ressens une gêne vis-à-vis d'elle.

- Norman, je ne comprends pas."

Norman baisse les yeux et ne répond pas.

Mike reprend. "Rita a besoin d'aide. De ton aide. Vous êtes mariés et vous vous devez non seulement respect et fidélité, mais soutien. Tu te rappelles de ton serment de mariage, n'est-ce pas ?"

Norman hausse les épaules. "Comment l'oublier ?

- Tu viens de me dire que tu aimes Rita. Alors l'amour passe par l'entraide. Sais-tu que Rita se sent responsable de ce qui s'est passé ?"

Norman continue à baisser la tête et à balancer ses jambes. Il ne répond pas.

Mike fronce les sourcils. "Norman ?... Rita se sent responsable…"

Soudain, le médecin comprend le mutisme de Norman. "Mon Dieu… Tu penses qu'elle est responsable, n'est-ce pas ? Norman, comment peux-tu une seule seconde penser que…"

Norman l'interrompt. "… Pourquoi est-elle allée voir Russell ?

- Norman, tu ne crois tout de même pas que Rita…

- Non, bien sûr que non. Mais une part de moi ne peut pas s'empêcher de lui en vouloir d'être allée là-bas. Rita a toujours eu besoin de jouer au bon samaritain. Elle est allée voir Russell pour lui demander de quitter la ville, tout ça pour vous protéger. Elle a menti à votre procès, prenant le risque d'aller en prison, pour vous protéger. Elle a failli perdre le bébé, pour vous protéger." Norman lève les bras au ciel. "Sainte Rita ! Toujours prête à aider son prochain. Mais en venant en aide aux autres, elle détruit notre couple. Oui, je lui en veux. Et je vous en veux d'avoir autant d'influence dans ses actes et dans sa vie. J'ai l'impression de n'avoir jamais compté pour elle, vous comprenez ? Elle prend des risques pour des inconnus comme vous, et c'est moi qui récolte les mauvaises herbes.

- Tu te trompes, Norman, tu comptes beaucoup pour elle. Rita vit une période difficile en ce moment.

- Et je suis supposé recoller les pots cassés, c'est ça ?

- Tu es son mari, et tu l'aimes. Le fait est que tu dois faire ce qui est en ton pouvoir pour l'aider.

- Elle veut que je fasse cette stupide recherche en paternité.

- As-tu peur du résultat ?

- Non."

Mike est surpris. "En es-tu sûr ?

Dr Rossi. Quel que soit le résultat, le problème persistera. Admettons que je sois le père de Sam, tout vas redevenir comme avant. Tout sera oublié. On vivra heureux, en famille. Mais jusque quand ? Jusqu'au prochain élan d'altruisme de Rita ? A deux reprises, on a frôlé la catastrophe à cause de son altruisme. Ce dont j'ai peur, Dr Rossi, c'est qu'elle continue à vouloir faire du bien autour d'elle au détriment de notre famille."

Cette déclaration a réussi à mettre Mike dans une colère folle. "Je n'arrive pas à croire ce que j'entends. Comment peux-tu dire une chose pareille. Norman, je crois que ton grand-père Martin déteint de plus en plus sur toi. Tu es en train de reprocher à Rita son altruisme. Comment peut-on reprocher à quelqu'un de vouloir aider les autres ! Tu agis en parfait égoïste. Tu ne penses qu'à toi et à ton petit confort. Et dès qu'un événement vient perturber ta belle petite vie, rien ne va plus. Si tu reproches à Rita d'être altruiste, alors elle peut te reprocher d'être apathique. Et je crois que c'est bien pire."

Mike s'en va en claquant la porte.

 

A suivre...

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 02/11/2011 09:35


C'est une bonne chose que Norman ait pu parler à quelqu'un. Et il n'a pas vraiment tort... Ce que fait Rita part d'un bon sentiment, mais il manque un chouïa de réflexion dans ses passages à
l'act... ce qui correspond à jeter de l'eau sur une friteuse en feu ;-)


Mr. Peyton 02/11/2011 11:46



Une mère décédée trop tôt, un père absent et volage, Norman n'a pas trouvé ses marques au sein de la famille Harrington. C'est en effet très bien qu'il ait trouvé quelqu'un à qui parler. Il en
avait vraiment besoin. Quant à Rita... bah ma foi... c'est Rita :))