Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 24 - Après l'orage

Joseph Pellegrini voit en l'orage de cette nuit un moyen idéal pour se faire la malle. Il ne compte pas rester à Peyton Place, dans ce manoir lugubre, et encore moins témoigner au court du procès. C'est trop risqué pour lui. Franklin n'hésiterait pas à le faire éliminer. 

 

Pas question de passer par la porte. Il sait que deux gardes se trouvent à l'entrée de sa chambre. De plus, elle est fermée à clé. Il regarde autour de lui et tente de réfléchir. La pièce est spacieuse, comme l'ensemble de la maison d'ailleurs. Il y est confortablement installé. Mais il frissonne en songeant que le confort de cette chambre risque d'être aussi sa dernière demeure s'il ne quitte pas la ville et ce pays. Il regarde par la fenêtre. Ce n'est pas trop haut. Il pourra y arriver. Il ouvre les fenêtres, en même temps q'un coup de tonnerre retentit. La pluie le frappe de plein fouet. Son visage ruisselle. Il s'accroupit sur le bord de la fenêtre et saute. 

Il se retrouve sur le gravier. Bouge ses chevilles et pousse un soupir de soulagement. Il n'a rien de cassé. Il se met alors à courir jusqu'à la grille de la porte d'entrée. Fermée, bien évidemment. Il ne reste plus qu'à escalader la grille. Pellegrini s'apprête à enjamber la clôture lorsqu'il entend des grognements. Il se retourne doucement et découvre, devant lui, deux énormes chiens berger, tout croc dehors. A leur côté se dresse, haut et fier, la silhouette de Steven Cord qui lui sourit. "Vous n'allez pas déjà nous quitter ?" ironise-t-il. Joseph Pellegrini lève la tête au ciel et laisse la pluie ruisseler sur son visage. Soudain, il ne sent plus rien et ouvre les yeux. La pluie a enfin cessé.

 

L'aube commence doucement à pointer son nez. Les nuages s'effacent, laissant place à la brume matinale.

 

Joseph Pellegrini est dans sa chambre, au manoir. De la fenêtre, il aperçoit les deux chiens regardant vers lui, l'air menaçant. 

 

Rita et Norman, de leurs côtés, sont au lit. Norman dort. Mais Rita a toujours les yeux ouverts et fixe le plafond, réfléchissant sans doute au procès du Dr Rossi. 

 

Tom Winter regarde sa femme Susan dormir. Il est près de la fenêtre. Il saisit une feuille vierge sur son bureau s'emploie à la broyer avec sa main droite. 

 

Vickie fait du stop. Une voiture s'arrête. Elle monte à l'intérieur. La voiture démarre et disparaît dans la brume matinale.

 

A suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article