Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 217 - Repose en paix

DENVER – COLORADO

 

guillemetCe fût une belle cérémonie." Au cimetière, le prêtre serre la main de Jack Peyton. "J'ai bien connu votre père, c'était un homme bien.

- Oui… un homme bien."

Il pleut des cordes aujourd'hui. Jack s'abrite sous son parapluie noir. Il regarde une nouvelle fois le cercueil de son père qui entre en terre.

Jack soupire et s'approche de Linden Peyton, son jeune frère. "LB… nous n'avons pas eu le temps de discuter…

- Nous n'avons rien à nous dire, Jack.

- Linden, je sais ce que tu peux penser de tout cela, mais…

- Qu'y a-t-il, Jack ? Tu vas encore te trouver une excuse ? Tu vas encore me dire que tout est la faute de notre père.

- De ton père, Linden. Bruce était ton père. Pas le mien.

- C'est lui qui t'as élevé, pourtant.

- Dans le mensonge. Il m'a élevé dans le mensonge. Tu ne te rends pas compte que toute ma vie n'a été que fiction. Je pensais être le fils aîné d'un grand homme, que j'admirais par-dessus tout. Et du jour au lendemain, sans prendre de gants, il m'annonce que je suis le fils de Martin Peyton, un homme que je n'ai jamais connu parce qu'il m'a empêché de le connaître. Et tout ça pour sa Société. Il faut remettre les choses dans leur contexte, Linden. Tu ne peux pas me reprocher tout ce qui s'est passé.

- La société de Papa était tout pour lui.

- Oui. Et il en oubliait qu'il avait une famille.

- Je ne sais pas quoi penser de tout ça, Jack. Mais je sais simplement que s'il est mort, c'est parce que la société a coulé. Et tu en es en partie responsable.

- Je ne peux pas me sentir responsable de la perte de la société. C'est Papa le seul responsable."

Linden ricane. "Comme d'habitude, Jack. Ce n'est pas toi, ce sont les autres…"

La pluie frappe de plein fouet le visage de Linden, mais on peut tout de même distinguer une larme qui coule.

"Linden ?"

Linden se tourne vers sa femme qui s'approche de lui, un parapluie à la main. "Tu vas attraper froid avec cette pluie."

Elle abrite son mari avec le parapluie, puis se tourne vers Jack. "Jack…

- Bonjour, Lisa."

Lisa Peyton regarde son mari. "On ferait mieux de rentrer, maintenant."

Linden fait oui de la tête. Ils tournent les talons et s'en vont, laissant Jack seul. Il regarde à nouveau la tombe de son père. "Même mort tu arrives à tout gâcher, n'est-ce pas ?"

 

***

 

PEYTON PLACE

 

guillemetPaula, voulez-vous retrouver le dossier de Mr Bear ? Le Dr Miles voudrait voir les dernières constantes du patient.

- Tout de suite." A la réception de l'hôpital de Peyton Place, Paula Dixon cherche le dossier en question dans une armoire tandis que Esther Choate, l'infirmière en chef, rempli un dossier.

Mlle Choate lève la tête lorsqu'une personne arrive au comptoir. Elle sourit à cette personne, visiblement émue de la voir. "Dr Rossi ! Je suis si contente de vous revoir."

Le Dr Michael Rossi lui sourit. "Moi aussi, Mlle Choate. Comment allez-vous ?

- C'est à vous qu'il faut le demander, docteur. J'ai beaucoup pensé à vous ces derniers mois."

Paula se retourne et sourit. "Bonjour, Dr Rossi." Elle tend le dossier demandé à Mlle Choate.

"Bonjour Paula. Est-ce que je Dr Miles est ici ?

- Oui, il est dans son bureau, répond Mlle Choate. Je suppose que vous n'avez pas besoin d'être annoncé pour y entrer.

- Merci, Esther."

Mike se dirige vers le bureau du Dr Harry Miles. Il frappe à la porte.

"Entrez."

Mike ouvre la porte. Le Dr Miles sourit en le voyant. Il se lève et lui serre la main. "Mike, bon retour à la vie normale.

- Merci Harry. Comment allez-vous ? Et Alma ?

- Nous allons bien. Mais asseyez-vous donc."

Mike s'assoit. Miles poursuit. "J'imagine que ces derniers mois ont été éprouvant pour vous.

- C'est le moins que l'on puisse dire.

- Je connais un bon moyen pour oublier ses problèmes, c'est le travail. Quand pouvez-vous commencer ?

- Si vous avez toujours besoin de personnel à l'hôpital…

- Plus que jamais Mike. Le poste de Chef du personnel que le Dr Morton m'a offert après votre départ forcée vous revient naturellement.

- Harry, je ne voudrais pas vous reprendre ce poste. Je n'en ai pas le droit.

- Je vous le rends volontiers, Mike. Voyez-vous, Lew est parti étudier à Harvard, et Alma et moi avons décidé de nous octroyer une petite pause.

- Une petite pause ?

- Nous partons la semaine prochaine pour Miami. Nous avons acheté une maison là-bas. Les hivers sont beaucoup moins rigoureux.

- Harry, vous allez manquer à beaucoup de monde ici, et en particulier à moi.

- Vous reprenez donc votre poste de chef du personnel ?

- Avec plaisir."

Harry sert la main de Mike. "C'est parfait.

- Oh, Harry, j'aimerais vous poser une question.

- Je vous écoute.

- C'est au sujet de Marsha."

Le sourire d'Harry s'efface. Apparemment, Marsha est un sujet tabou. "Que voulez-vous savoir ?

- C'est vous qui vous êtes occupé d'elle après l'attentat.

- C'est exact.

- J'aimerais en savoir un peu plus.

- Nous l'avons opérée. Elle était dans un sale état, mais le cœur n'a pas été touché. L'opération a duré plus de six heures. Marsha est une battante.

- Une fois guérie, est-ce vous qui l'avez fait interné dans cet hôpital ?

- C'était une décision de justice. Mais c'est vrai que mon témoignage a beaucoup compté.

- Est-elle vraiment si perturbée que vous l'avez laissé entendre dans votre déclaration à la police ?

- Mike, douteriez-vous de mes conclusions ?

- Bien sûr que non Harry, vous le savez.

- Marsha est très perturbée. Son cas clinique s'est aggravé après qu'on lui ait tiré dessus.

- Expliquez-vous.

- Bien, je ne devrais pas trahir le secret professionnel, mais après tout, vous êtes médecin. Marsha souffre d'une grave psychose. Elle perd tout contact avec la réalité. J'en ai conclu qu'elle était dans un état psychotique lorsqu'elle a tué son ex-mari.

- Je vois… bien, merci beaucoup Harry.

- Mike ?

- Oui ?

- Vous ne m'avez toujours pas dit quand vous compter reprendre du service.

- Demain matin, ça vous va ?"

Harry sourit. "Ce sera parfait."

 

A suivre...

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 27/09/2011 10:05


Eh bien, comme les choses tombent bien pour le Dr. Rossi ! C'est le moment, après tout ce qu'il a vécu...
Pauvre Jack, tout seul sous la pluie au bord de la tombe... Quand donc va-t-il enfin trouver quelqu'un qui ne le hait pas ? ;-)


Mr. Peyton 27/09/2011 14:22



Il faut espérer que Jack arrive à trouver quelqu'un qui le comprenne.