Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 214 - Le train sifflera trois fois

AAu magasin général, Eli Carson est penché sur son registre de comptes, tandis que Maggie, sa femme, dispose des pots de confitures sur les étagères. Aucun client à l'horizon. Maggie soupire. Elle sait qu'Eli attend que le Dr Rossi vienne lui dire au revoir. Ils se sont quittés en mauvais termes hier et Eli ne supporte pas l'idée que son ami parte sans arranger les choses. Maggie laisse ses confitures et s'approche de son mari, toujours plongé dans le registre. "C'est trop tard, Eli. Il ne viendra plus."

Eli reste la tête baissée. "Je ne vois pas de quoi tu parles.

- Du Dr Rossi, et tu le sais bien. Tu aurais voulu qu'il vienne te dire au revoir. Et tu es beaucoup trop fier pour aller de toi-même à la gare."

Eli est buté. "Le Dr Rossi a pris sa décision.

- Et tu vas regretter toute ta vie le fait de ne pas lui avoir dit au revoir."

Le sifflet du train se fait entendre. C'est à ce moment qu'Eli, pour la première fois, lève la tête. Il soupire puis dit à sa femme. "Ne dis rien, veux-tu." Puis il se replonge dans ses comptes.

"Eli, ça fait trois heures que tu as le nez dans ces registres et je me demande bien pourquoi. Les clients se font plus rare ces derniers temps.

- La fermeture de la Fabrique Peyton a été catastrophique pour cette ville.

- Eli, tu ne crois pas que c'est le moment de vendre le magasin ?"

Eli se tourne vers Maggie. "De vendre ? Jamais, tu m'entends ! J'ai travaillé toute ma vie ici, à Peyton Place. Et je comptes bien y rester."

Le tintement de la clochette au-dessus de la porte d'entrée retentit. Eli regarde, surpris, les deux personnes qui entrent. Il s'agit de Mike Rossi et de Carolyn Russell. "Mike ? Mais je pensais que votre train…"

Mike s'avance vers Eli. "Pourquoi n'avoir rien dit, Eli ?

- Je vous demande pardon.

- Pourquoi ne pas m'avoir dit que la fermeture de la Fabrique Peyton a causé du tort à cette ville ?"

Eli hausse les épaules. "De toute façon, vous vous en fichez, vous ne faites plus parti de cette ville. Cela ne vous concerne pas.

- Ca me concerne si mes amis sont concernés. Je m'aperçois aujourd'hui que Peyton Place se meurt en raison d'un nombre trop importants d'habitants qui partent chercher du travail ailleurs."

Eli hausse les épaules. "Que voulez-vous y faire ?

- Se battre. Se battre pour que cette ville redevienne ce qu'elle était.

Dr Rossi. En partant pour New York, vous faites la même chose que les ouvriers de la Fabrique.

- Je reste Eli."

Eli secoue la tête. "Quoi ?

- Vous êtes de vrais amis, je ne veux pas vous laisser tomber. Toute la ville m'a apporté son soutien lorsque tout allait mal. Cette même ville m'a accueilli les bras ouverts il y a deux jours… Je ne vais pas vous laisser tomber. Je ne m'en sens pas le droit. Et puis, j'aime cette ville. Je ne veux pas qu'elle meure. Vous et moi allons nous employer à faire revivre Peyton Place. Nous trouverons un moyen. Je ne vais pas vous laisser tomber.

- Et votre poste à New York ?

- Ils trouveront rapidement quelqu'un d'autre. Je me suis rendu compte que partir d'ici serait une erreur. J'appartiens à cette ville, et je veux participer à sa reconstruction."

Eli a le regard qui brille. Il est heureux. "Mike, c'est la meilleure chose que j'ai entendu de votre part depuis votre retour."

Maggie sourit. "Ouvrons une bouteille de champagne pour fêter ça. Et si un client arrive, il aura droit à une coupe gratuite."

Carolyn sourit. "Très bonne idée."

Mike se tourne vers Carolyn. "Carolyn a accepté de rester avec moi jusqu'à la reprise de ses cours."

 

A suivre...

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 22/09/2011 08:55


Comme quoi, un mal attire toujours un bien ;-)
Il me semblait aussi que le Dr Rossi ne pouvait pas partir comme ça !


Mr. Peyton 22/09/2011 09:51



C'était couru d'avance, je te l'accorde