Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 206 - Le retour de Michael Rossi

guillemet"Peyton Place… dans cinq minutes…"

Le soleil jette ses derniers rayons sur le paysage pittoresque de la Nouvelle Angleterre. Assis sur son siège, le Dr Michael Rossi regarde sa montre. La voix du contrôleur du train annonçant le prochain arrêt lui fait rappeler son arrivée à Peyton Place, six ans plus tôt. A cette époque, le Dr Rossi ignorait ce que l'avenir lui réservait.

Constance MacKenzie, Ann Howard, Marsha Russell…

Puis son arrestation…

Et la prison…

Il soupire à la pensée de ces huit mois passés derrière les barreaux. Un beau gâchis. Il songe alors à Elliot Carson qui a passé dix-huit années de sa vie en prison pour un crime qu'il n'a pas commis. Mike Rossi se dit qu'il a eu beau-coup de chance par rapport à son ami.

Le train entre en gare de Peyton Place. Mike Rossi se lève, saisit son petit sac, dont le maigre contenu est constitué des effets personnels qu'il avait lorsqu'il était entré en prison. Tout en marchant vers la porte de sortie, il se dit que tout allait être différent maintenant. Il compte bien reprendre sa vie en main. De-puis sa sortie de prison, il a beaucoup réfléchi sur la façon de se remettre sur les rails. Il doit impérativement faire table rase du passé. Et comment le faire, si tout lui rappelle le passé. Aussi a-t-il décidé que Peyton Place ne serait qu'une escale pour lui. Il a déjà un billet de train pour New York. Il compte séjourner deux jours dans la petite ville, afin de remettre en ordre ses affaires. Après cela, direction New York où Mike compte bien se fondre dans la masse active de la population. Redevenir anonyme. Là-bas, il n'a aucune attache. Personne ne le connaît. C'est un endroit idéal pour panser ses plaies et refaire sa vie.

Le train s'arrête. Mike manque de perdre l'équilibre. Il sourit. Pendant une an-née entière, sa vie n'a tenue qu'à un fil. Ce n'est pas l'arrêt d'un train qui allait le faire tomber.

En descendant du wagon, il se remémore son arrivée, il y a six ans. Betty An-derson et Rodney Harrington étaient venus le chercher, sur la demande ex-presse de Leslie Harrington. Aujourd'hui, ni l'un ni l’autre ne sera là. Il se tourne vers la gauche et à la surprise de découvrir, sur le mur de la gare, une banderole affichant : "BON RETOUR DR ROSSI". Plusieurs habitants sont venus souhaiter la bienvenue au médecin. Celui-ci s'avance, d'un pas mal assu-ré, vers le groupe.

Eli et Maggie Carson sont les premières personnes qu'il reconnaît. Eli s'avance vers lui et l'étreint. "Mike, je suis heureux de vous voir. Nous attendions votre retour avec tant d'impatience. Maggie et moi avons beaucoup prié pour vous."

Mike sourit. "Merci Eli."

"Mike, je voulais vous dire que la maison de la plage est restée telle quelle. Elliot n'a pas voulu la louer après… votre départ. Je peux vous y conduire, si vous voulez."

- Ce serait gentil à vous, Eli".

Derrière Eli et Maggie se trouve Steven Cord. Il s'avance vers Mike et lui sert la main chaleureusement. "Mike, c'est vraiment un plaisir de vous revoir."

- Steven, je dois vous remercier pour tout ce que vous avez fait pour moi.

- Je n'ai fait que mon métier.

- Je… je voulais vous dire que j'étais désolé pour ce qui est arrivé au manoir en juin dernier. Tout cela était un peu ma faute.

- Mike, ne soyez pas désolé. Nous avons réussi à éclaircir le meurtre de Fred Russell et à vous faire sortir de prison.

- Oui… mais à quel prix.

- Le plus important maintenant est que vous soyez là, parmi nous.

- Dr Rossi ?"

Steven et Mike se tournent vers un homme qui vient vers eux, le sourire aux lèvres. Il tend une main à Mike. "Ravi de vous rencontrer enfin. J'ai tellement entendu parler de vous. Mon nom est Jack Peyton. Je suis l'oncle de Steven.

- Oui. Je connais votre histoire.

- Vraiment ?

- Il y a des journaux en prison, vous savez.

- J'espère que nous pourrons bientôt faire plus ample connaissance. Venez donc au manoir ce soir pour dîner."

Mike regarde Steven. "C'est gentil Mr Peyton…

- … appelez-moi Jack.

- Eh bien, le voyage m'a beaucoup fatigué. Un autre jour, peut-être.

- Pas de problème. Quand vous voulez, doc.

- Dr Rossi", rectifie Mike en faisant un clin d'œil entendu à Steven.

Rita et Norman Harrington s'avancent vers le médecin. Rita se blottit contre Mike. "Dr Rossi. J'espérais ce moment avant tant d'impatience…" Les larmes lui montent aux yeux.

Norman serre la main de Mike. "Content de vous revoir, Dr Rossi."

Mike tente de détendre l'atmosphère chargée d'émotions en souriant. "Et le petit ? Samuel, c'est ça ? Comment va-t-il ?

- Très bien. On attendait votre retour pour le faire baptiser.

- Vraiment ?

- Dr Rossi, vous ne pensiez tout de même pas ne pas être parrain de mon en-fant…"

Eli s'approche à nouveau du médecin. "Mike… il y a quelqu'un qui voudrait vous parler…"

Eli fait un signe de tête vers la gauche. Seule dans un coin au fond de la gare, la jeune Carolyn Russell observe Mike. Elle baisse les yeux lorsque le médecin la regarde.

"Excusez-moi un instant." Mike se dirige vers Carolyn. Celle-ci lève la tête lorsque le médecin parvient à ses côtés.

"Carolyn…

- Dr Rossi. Je…" Un flot de larmes monte aux yeux de Carolyn, qu'elle ne peut refouler.

Mike pose ses deux mains sur ses épaules. "Carolyn… je sais que c'est difficile pour toi en ce moment."

Entre deux sanglots, Carolyn parvient à dire. "Ce n'est pas ça… Je suis telle-ment désolé pour vous. J'ai tellement honte.

- Pourquoi ? Tu n'as pas à avoir honte. Rien de tout ceci n'est ta faute.

- Je déteste ma mère. Tout est de sa faute. Elle vous a fait tant de mal. Je la déteste pour ce qu'elle a fait.

- Chérie. La haine est un sentiment qui n'est pas très noble."

- Je ne comprends pas. On aurait pu être heureux tous les trois. On aurait pu former une vraie famille. Mais elle a tout gâché. Rien ne sera plus comme avant, maintenant.

- Pauvre enfant. Tu as dû traverser des épreuves difficiles.

- Pas autant que vous. Pendant tout ce temps où vous étiez en prison, j'ai prié pour vous. Je pensais à vous tous les jours… Et elle… elle savait que vous étiez innocent. Elle a tué mon père de sang-froid. Je ne pourrais jamais lui pardonner ce qu'elle a fait."

Ne sachant que dire, Mike prend Carolyn dans ses bras et l'étreint. Carolyn se calme. "J'avais peur que vous m'en vouliez, Dr Rossi. J'avais tellement peur que vous me repoussiez et que vous ne vouliez plus jamais me voir.

- Non, Carolyn. C'est tout le contraire."

 

A suivre...

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Alicia 12/09/2011 15:21


Très beau retour. Contente de revoir les personnages qui font désormais partie de notre quotidien.


Mr. Peyton 12/09/2011 19:51



Merci beaucoup 



MarIe 12/09/2011 08:47


Mais que ça commence bien ! Bon retour chez vous, Dr Rossi !


Mr. Peyton 12/09/2011 09:55



Va-t-il rester à Peyton Place, au millieu de tant de souvenirs pas toujours bons ?