Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 195 : l'intrus

BBetty Anderson et Steven Cord sont assis à la grande table de la salle à manger. La table est noyée de papiers et de classeurs de toute sorte. Betty regarde un classeur. "Je n'arrive pas à mettre la main sur l'adresse des Patterson de Boston."

Steven lève le nez vers elle. "Tu veux inviter les Patterson ?

- Bien sûr. Je te rappelle que cette réception doit être grandiose et parfaite. Tous le gotha sera présent. J'ai aussi appelé le Clarion. Ils vont nous consacrer la Une dans une prochaine édition."

Steven hausse les épaules. "Tu ne fais pas les choses à moitié, chérie.

- Depuis le temps que tu me connais, cela ne dois pas te surprendre.

- Ce sera une fête magnifique.

- J'ai déjà eu les réponses positives d'Eli et Maggie Carson, de Marsha Russell, et de Mme Hewitt.

- Parfait.

- En revanche, Constance et Elliot Carson ne pourront pas venir. Ils emmènent le petit Matt voir son Oncle Matthew en Europe.

- Dommage. Cela m'aurait fait plaisir de les revoir."

La sonnette de la porte d'entrée retentit. Betty regarde sa montre. "Qui peut bien venir à cette heure ?

- Mary n'est pas là. On ferait mieux d'aller ouvrir.

- Bouge pas, j'y vais." Betty se lève et va ouvrir.

Quel n'est pas sa surprise en voyant devant elle, et tout sourire, Jack Peyton, alias Jack Malone.

"Jack, mais qu'est-ce que tu fais ici ?"

Jack porte encore autour du cou un collier de fleurs de son séjour à Hawaï. "Je reviens de vacances. Betty, tu ne peux pas savoir comme c'est beau Hawaï. Et c'est très reposant aussi.

- Jack, je n'ai pas le temps de faire la causette avec toi. Dis-moi plutôt ce que tu veux.

- Je peux entrer ?

- Non.

- Je suis plutôt surpris de te trouver ici. Je ne savais pas que tu avais repris tes appartements au manoir.

- Jack, pour l'amour du ciel, qu'est-ce que tu veux ?"

Steven les rejoint. "Betty qui est-ce ?"

Steven s'arrête net en voyant Jack sur le pas de la porte. Jack lui sourit. "Tiens, mais voilà mon neveu préféré. Comment vas-tu Steven ?

- J'allais bien jusqu'à ce que je te voie à la porte de ma maison.

- A ce propos, Steven. Ce n'est pas réellement ta maison.

- Quoi ?

- Si tu me laissais entrer, je pourrais peut-être t'expliquer.

- Va au diable, Jack Malone.

- Peyton." rectifie Jack.

Betty coupe court à cette conversation. "Si tu nous disais plutôt ce que tu viens faire ici.

- Je viens m'installer."

Steven est interloqué. "Quoi ?

- Je viens m'installer, mon cher neveu. Ici. Au manoir.

- Je te rappelle que ce manoir est à moi. Je l'ai racheté à la mort du vieux Martin.

- Oui, mais ce que tu ne savais pas à l'époque, c'est qu'en fait, le manoir m'appartient, comme tout ce qui appartenait à mon cher papa Martin.

- J'ai signé les papiers en toute légalité.

- Je sais, mais ça ne suffit pas.

- Je te rappelle que je suis avocat. Le tribunal tranchera."

Jack fait un geste impatient de la main. "Le tribunal… le tribunal… qui parle de tribunal ? Je ne veux pas porter cette affaire de possession de manoir devant la justice.

- Qu'est-ce que tu veux, alors ?

- Cette maison est assez grande pour qu'on y loge tous les trois. Vous ne croyez pas ?"

Betty n'en croit pas ses oreilles. "Tu veux venir habiter ici ? Et avec nous ?

- En tout bien tout honneur, Betty.

- Pas question", crache Steven.

"Mon cher Steven, tu n'as pas le choix. Comme tu l'as dit, tu es avocat et tu sais que tu n'as aucune chance devant un tribunal si jamais je réclame le manoir.

- C'est ce que tu crois.

- Nous faisons partie de la même famille. Je ne vois pas pourquoi on habiterait pas sous le même toit."

Jack se retourne et fait un signe de la main. Puis il entre. Deux hommes suivent avec une tonne de valises sous le regard ébahi de Steven et Betty. "Ne vous inquiétez pas, je me ferais discret. J'occuperai l'aile opposée à la vôtre."

 

***

 

Le Dr Mildred Stewart sort du drugstore et s'apprête à monter les marches des escaliers menant à l'appartement de Norman et Rita Harrington. Norman arrive en voiture au même moment et klaxonne avant de se garer et de rejoindre le médecin au pied des escaliers. "Dr Stewart, que faites-vous ici ?

- Je suis venue voir Rita.

- Elle n'est pas ici."

Mildred soupire. "Je voudrais m'en assurer par moi-même si ça ne vous dérange pas."

Elle commence à monter les marches, mais Norman la retient par le bras. Le médecin regarde la main de Norman serrée sur son bras. "Je vous conseille d'enlever votre main, Norman."

Norman relâche l'étreinte. Le médecin lui fait face. "Norman, je sais que c'est particulièrement dur pour vous, mais vous devez vous rendre à l'évidence. Rita doit savoir ce qui s'est passé le jour du meurtre. Elle doit s'en rappeler. C'est trop important pour elle.

- Vous ne pouvez pas vous empêcher de vous mêler de ce qui ne vous regarde pas.

- Vous avez tort, Norman, en tant que médecin, cela me regarde. De plus, il est possible que le Dr Rossi soit incarcéré à la prison d'Etat pour un crime qu'il n'a pas commis.

- Je ne veux pas que Rita se souvienne.

- Elle ne sera pas inquiétée par la justice, si c'est ça que vous craignez.

- Rita ne veut plus de ces séances, elles sont trop dangereuses pour son cœur.

- J'aimerais l'entendre de sa bouche.

- Allez-vous arrêter de la tourmenter ?

- Je suis ici pour l'aider.

- La belle affaire ! Si Rita apprend qu'elle a été violé par Fred Russell le jour du meurtre, à quoi cela va-t-il lui servir ?

- Quoi ? !"

Mildred et Norman se retournent et aperçoivent Rita, choquée par ce qu'elle vient d'entendre. "Mais qu'est-ce que c'est…"

Norman s'avance. "Rita, je ne voulais pas que tu le saches… Je voulais…"

Rita secoue la tête frénétiquement. "Non… non ce n'est pas possible… NON !"

Elle tourne les talons et s'enfuit en courant.

Norman a le visage décomposé. "Rita ! Rita reviens !"

Mais Rita courre de plus belle, de grosses larmes coulant sur ses joues.

 

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article