Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 16 - Steven Cord

Steven Cord a choisi la table 26 du bar du Colonial comme poste d'observation. La table en question se trouve à proximité d'une grande fenêtre offrant une vue parfaite sur l'entrée du Inn. Il regarde sa montre. Déjà une heure qu'il est posté ici, en face d'un verre de limonade qu'il n'a pas touché.

 

Du temps perdu, certes. Avec le procès de Mike Rossi qui va démarrer et l'action en justice pour contester le testament de Martin Peyton, il a mieux à faire que de rester assis à une table observant l'entrée du Colonial. Cependant, ça lui permet de réfléchir à la situation. Pellegrini est un atout de taille pour le procès. Il se félicite d'avoir embauché l'associé du père de Susan Winter. Il a hâte de confronter Pelligrini. Il doit arriver dans quelques jours à Peyton Place et il a déjà prit la décision de l'héberger dans l'endroit le plus sûr de la ville : le manoir des Peyton. Son manoir.

Peyton… de ce côté-là, tout se passe bien aussi. Il ne sera pas difficile à Steven de prouver l'incapacité mentale de Martin Peyton. Ce type était fou, tout simplement. 

C'est alors qu'il la voit. Son cœur se serre. Toujours aussi belle, toujours aussi gracieuse, elle monte les marches menant à l'entrée du Colonial. Il se rend compte à cet instant qu'il ne cessera jamais de l'aimer.  

 

Il se lève et se dirige vers la porte de sortie du bar. A sa droite se trouve la réception de l’hôtel. Il aperçoit Betty prendre l'ascenseur. Il court vers l'ascenseur et avant que la porte ne se referme complètement, il la rouvre et pénètre à l'intérieur de la cage. "Bonjour Betty, ou quelque soit ton nom d'emprunt ici". 

Betty soupire : "Steven, que veux-tu ?"

"Des réponses à mes questions". 

Betty appuie sur le bouton du deuxième étage. Ils ne se parlent pas avant de sortir de l'ascenseur. La porte s'ouvre et Betty sort la première. "Je n'ai rien à te dire, Steven". 

- Tu pourrais m'expliquer ce que tu fais ici. Et où est Rodney ?

- Moi et Rod n'avons pas de compte à te rendre, il me semble. 

- Rod est mon frère. J'ai le droit de savoir où il est. Je suis allé dans votre appartement de Boston. Vous n'habitez plus là-bas. Toi tu es revenue, et Rod s'est volatilisé. Alors est-ce que tu vas finir par me dire ce qui se passe ?

- Ce ne sont pas tes affaires. 

- Betty, j'ai besoin de toi pour attaquer le testament. 

- Il me semblait t'avoir dit au début de l'été que je n'étais pas intéressée par la  fortune de Peyton. 

- Oui, mais tu étais avec Rodney à l'époque. Aujourd'hui, tu es seule". 

- Ca ne change rien, Steven". 

- Ca change tout, au contraire. A deux, on sera plus fort. On gagnera et on obtiendra enfin ce qui nous revient de droit". 

Betty ricane. "Tu ne changeras donc jamais, Steven. Toujours aussi avide de pouvoir et d'argent".

- Non, avide de justice, simplement. Peyton m'a dépossédé des biens que je devais recevoir. Je suis son petit-fils et il m'a traité comme un moins que rien pendant toutes ces années. J'ai grandi auprès d'une mère qui n'était pas la mienne, j'ai été privé de tous les privilèges de la famille Peyton alors que j'y avais droit !". Il se rend compte qu'il crie. Il s'adoucit : "J'ai le droit d'obtenir enfin justice, Betty. Je pensais que tu pouvais au moins comprendre ça". 

Il baisse la tête et retourne vers l'ascenseur, laissant Betty seule devant la porte de sa chambre.

 

A suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article