Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 154 : Premier jour de travail

AAu magasin Général de Peyton Place, Tom se trouve derrière le comptoir. Eli lui explique comment fonctionne la caisse enregistreuse. "Vous avez compris ?

- Bien sûr. Eli, je voulais encore vous remercier de m'avoir embauché.

- J'espère que je ne le regretterais pas, Tom.

- Vous pouvez compter sur moi."

Maggie observe Tom du coin de l'œil. Cela n'échappe pas à l'ex révérend. Tandis qu'Eli va voir une cliente qui a du mal à se décider dans le rayon légume, Tom s'approche de Maggie. "J'ai fait quelque chose de mal, Maggie ?

- Qu'est-ce qui vous fait penser ça ?

- La façon dont vous me regardez.

- Disons que je suis moins conciliante que mon mari.

- Avez-vous des préjugés contre moi ?

- Des préjugés ? Non… seulement je ne vous fais pas confiance.

- Pourquoi ?

- Ces derniers mois ont été plutôt éprouvant pour vous, non ?

- Ce n'est pas en me les remémorant que ça va changer.

- Ecoutez Mr Winter, je n'ai rien contre vous. Simplement, sachez que je vous ai à l'œil, et que je ne manquerai pas une occasion de vous renvoyer si quelque chose ne va pas.

- Ne vous inquiétez pas, Mme Carson. Je ne vous laisserais pas le plaisir de me renvoyer.

- Ca ressemble à une menace.

- Prenez ça comme vous voulez."

Tom saisit une pomme et croque dedans effrontément, avant de la remettre à sa place.

 

***

 

SSusan passe l'aspirateur dans son salon. Une forte musique s'échappe de la radio. Susan chante le dernier tube des Carpenters tout en nettoyant. Elle n'a pas été aussi heureuse depuis longtemps. En débranchant l'aspirateur, elle entend la sonnette de la porte d'entrée. Elle diminue le son de la radio et va ouvrir. Sa surprise est grande en voyant deux hommes imposant devant elle. Le plus grand prend la parole. "Mme Susan Winter ?"

- Oui, qui a-t-il ?

- Commissaire John Davenport, de la police de Boston. Voici mon collègue, le Sergent Kinkirk. Pouvons-nous entrer ?"

Une sourde appréhension saisit Susan, et cela se lit dans ses yeux. Elle fait entrer les deux policiers.

Au salon, Davenport sort une photo et la tend à Susan. "Mme Winter, connaissez-vous cette personne ?"

Susan saisit la photo en tremblant. Elle reconnaît le visage de la fille, Cyndie, qui était avec Tom à Boston. Que doit-elle dire ? Mentir ? Dire la vérité ? Son nouveau bonheur avec Tom risque d'être compromis si jamais Tom était accusé de quoi que ce soit. "Pourquoi cette question ?

- Mme Winter, répondez à la question. Connaissez-vous cette jeune fille ?

- Je ne sais pas trop… non." Susan sait qu'elle n'est pas convaincante.

Davenport soupire. "Cette jeune fille a été retrouvée morte voilà quelques temps dans une des ruelles les plus mal famées de Boston. Nous avons trouvé près d'elle votre carte de visite.

- Je… ne me rappelle pas avoir vu cette personne.

- Mais vous êtes bien allée à Boston, n'est-ce pas ?

- Oui. J'étais à la recherche de mon mari." Soudain, une idée qu'elle pense lumineuse jaillit à l'esprit de Susan. "Attendez, dit-elle en espérant que son jeu d'actrice n'est pas trop mauvais. Ca y est, je me rappelle. J'ai vu cette fille. Elle était coiffée autrement.

- Dans quelles circonstances l'avez-vous rencontré, et pourquoi avait-elle votre carte de visite ?

- Comme je vous l'ai dit, j'étais à la recherche de mon mari. Il avait quitté le domicile familial. Quelqu'un l'avait vu à Boston et je suis donc partie à sa recherche. J'ai questionné plusieurs personnes et j'ai donné ma carte de visite au cas où la personne en question se rappellerait quelque chose.

- Pourquoi l'avoir donné à cette fille en particulier ?

- Quoi ?

- Est-ce que la fille vous aurez fait croire qu'elle connaissait votre mari ? Si vous lui avez donné vos coordonnées, c'est qu'elle a dû vous dire qu'elle connaissait votre mari.

- Euh, lorsque je lui ai montré la photo de mon mari, elle a dit qu'elle l'avait déjà rencontré une fois." Susan sent qu'elle s'enfonce dans le mensonge.

Davenport croise les bras. "Et où est votre mari, maintenant ?

- A son travail.

- Vous l'avez donc retrouvé ?

- Il est revenu de lui-même.

- Où travaille votre mari ? Nous aimerions l'interroger.

- Mon mari n'a rien à voir dans cette affaire.

- Ca, c'est à nous d’en juger.

- Ecoutez, il commence un nouveau travail aujourd'hui. Ce travail est très important pour lui. Si son patron voit deux gaillards comme vous débarquer, il risque de se poser des questions et de le renvoyer. Je préfère qu'il vienne vous voir directement à Boston."

Davenport interroge Kinkirk du regard, puis se tourne vers Susan. "Très bien Mme Winter, je l’attends demain soir au commissariat. Voici ma carte. Qu'il vienne sans faute. Et je vous demanderais de venir avec lui. J'aurais certainement encore d'autres questions à vous poser.

- Merci, commissaire.

Les deux policiers s'en vont. En refermant la porte, Susan s'appuie contre elle en soupirant. "Mon Dieu, Tom. Mais qu'as-tu fait ?"

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

MarIe 07/04/2011 08:07


Dire que c'est une surprise serait mentir...
Par contre, ils sont bien naïf ces inspecteurs... surtout que Susan elle-même reconnaît qu'elle ment très mal ! Ils ont intérêt à prendre un bon mot croisé pour attendre leur Tom...


Mr. Peyton 07/04/2011 17:56



Oui, faut dire qu'elle a bien ramé sur ce coup, Susan.