Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 143 : la demande d'Eric

RRita et Norman Harrington entrent au cabinet de Steven Cord. Ils s'arrêtent au secrétariat. Norman sourit à Mlle Nolan. "Bonjour, Mlle Nolan. Eric Bullock a demandé à nous voir. Il paraît que c'est très important".

Mlle Nolan lui montre la porte du bureau de Steven. "Allez-y, il vous attend.

- Merci".

Norman et Rita pénètrent dans le bureau de Steven. Eric est assis au bureau. Il se lève. Norman se fige en voyant Betty, sur la droite. Son corps se raidit. C'est la première fois qu'il la revoit depuis le procès du testament. "Qu'est-ce qu'elle fait ici ?"

Betty s'approche de Norman. "Norman, je…"

Mais voyant le regard noir que lui lance Norman, Betty se rétracte. Norman s'adresse à Eric. "J'espère que vous ne nous avez pas fait venir pour une éventuelle réconciliation, parce que sinon, vous perdez votre temps".

Eric se racle la gorge. "Non, Norman, c'est bien plus grave que ça".

Tous trois se retournent vers Eric. "Qu'y a-t-il ?" demande Rita.

Eric se passe la main sur le front. "Je ne sais pas par quoi commencer".

Norman s'impatiente. "Faites vite. Ada garde le bébé et elle n'a pas toute la journée.

- Au cours du procès du Dr Rossi, nous avons été amenés à enquêter sur un certain Arnold Franklin, que nous soupçonnions d'être en fait le commanditaire du meurtre de Fred Russell, l'amant de la fille de Franklin.

- Et qu'en est-il maintenant ?" demande Norman, soudain intéressé.

"Nous pensons toujours Franklin coupable, mais pour une tout autre raison que le fait que Russell fricotait avec sa fille. Franklin est un dangereux criminel. Son entreprise doit servir de couverture à une des plus grandes organisations criminelles du pays. Russell a tout découvert et c'est pour cela qu'il est mort".

Rita ouvre de grands yeux. "Franklin l'aurait tué ?

- Non, il ne s'occupe pas du sale boulot. Il possède une collection complète de cartes de visites de tueurs professionnels".

Norman s'agite. "Comment en êtes-vous arrivé à cette conclusion ?

- Nous avons retrouvé la trace d'un certain Pellegrini.

- Celui qui s'est suicidé au Manoir ?

- Suicidé… je dirais plutôt qu'il a été assassiné. Pellegrini avait séjourné au Colonial Post Inn au moment de la mort de Fred Russell. Il nous a mené à Franklin parce que nous avons découvert que celui-ci avait versé une somme d'argent conséquente à Pellegrini peut de temps avant le meurtre."

Rita comprend. "Et Franklin aurait fait assassiner Pellegrini afin qu'il ne témoigne pas au procès du Dr Rossi.

- Exact. Après le verdict, je ne me suis pas avoué vaincu. J'ai continué mon enquête sur Franklin. Un des mes détectives m'a appelé, totalement paniqué. Il venait d'apprendre quelque chose sur Franklin et ses activités malsaines. Il n'a rien voulu me dire, mais ce qu'il avait découvert était tellement important qu'il ne souhaitait qu'une chose : quitter le pays. Il sentait qu'il était en danger de mort. Malheureusement, il n'a pas eu le temps de quitter le pays. Il est mort. Assassiné".

Rita secoue la tête. "Mon Dieu, mais c'est une histoire de fou.

- Et ce n'est pas fini, Rita. J'ai voulu en savoir plus sur Franklin. J'ai d'abord appris que le FBI était sur l'affaire depuis plusieurs mois mais n'avait pas réussit à le faire coffrer. Avec l'aide d'un ami commissaire à Boston, j'ai pénétré d'une manière peu légale dans les bureaux de Franklin."

Norman hausse les épaules. "C'était risqué.

- Oui, mais un de mes hommes était mort, et je me devais de faire tout mon possible pour connaître la vérité".

Betty prend la parole. "Avez-vous réussi à découvrir quelles étaient les activités de Franklin ?

- Non, mais je suis persuadé que c'est en rapport avec la mafia, sans quoi le FBI ne s'en mêlerait pas".

Norman fronce les sourcils. "M. Bullock, tout cela ne nous dit pas pourquoi nous sommes ici. Pourquoi nous avoir faits venir ici pour nous raconter tout cela ?

- J'y arrive, Norman. J'y arrive. Lors de ma petite visite nocturne aux entreprises Franklin. J'ai découvert un dossier secret, caché en double fond dans une armoire. Un dossier rouge. L'ensemble du dossier était codé. Le gardien faisant sa ronde toutes les six minutes, je n'ai pas eu le temps d'étudier le dossier en détail. J'ai cependant transcrit un code sur un morceau de papier. Avec l'aide d'un cryptographe, nous avons pu identifier le code. Regardez !

Eric tend la feuille avec le code inscrit. Norman lit le code. Rita en fait de même derrière son épaule.

 

QICMAU GYQQEMFSIM 222970

 

Norman lève les yeux vers Eric. "M. Bullock, ou voulez-vous en venir ?

- J'en viens au fait que ce code vous concerne tous les trois. Et c'est pour cela que je vous ai convoqués ici".

Betty s'agite. "Expliquez-vous Eric.

- Regardez la série de lettres. Remplacez chacune des consonnes par la consonne suivante et chacune des voyelles par la voyelle suivante et ça vous donne…"

Norman ouvre grand les yeux et se concentre sur le code. Au fur et à mesure qu'il déchiffre le code, sa tension augmente. Il comprend et regarde Eric avec incrédulité.

Eric hausse les épaules. "Et oui, Norman. En déchiffrant, on obtient Rodney Harrington.

- Et vous avez trouvé ceci chez Franklin ?"

- Exact.

- Mais ce n'est pas possible. Rodney ne connaissait pas cet homme.

- J'étais aussi incrédule que vous au départ.

- Qu'en déduisez-vous ?" demande Rita.

- Sur la feuille, il y avait d'autres codes, placés de la même façon, avec également des chiffres. Si vous faites pareil avec les chiffres et que vous remplacez chaque chiffre par le chiffre suivant, cela nous donne une date. Dans le cas de Rodney, les chiffres correspondent à peu de choses près à la date de sa disparition.

- Oh Mon Dieu", lance Rita.

Betty porte un regard incrédule sur Eric. "Vous êtes en train de nous dire que…"

Eric hoche la tête et poursuit la phrase : "… Franklin a fait assassiné Rodney".

Rita secoue la tête. "Mais pourquoi ?

- Il est possible que Rodney ait découvert quelque chose à propos de Franklin. Si c'est le cas, il a subit le même sort que mon détective.

- Mais Rod ne connaissait pas Franklin", admet Betty.

- Sans doute. Mais il s'est peut-être trouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Betty, avez-vous vu un changement de comportement chez Rodney ?

- Il a prit une maîtresse. C'est un changement conséquent.

- Rien d'autre ? Un changement d'humeur à un moment donné ?"

Betty fronce les sourcils. "Maintenant que l'on en parle. Il était rentré à la maison un soir et il n'a pas dit un mot. Il avait les pensées ailleurs. Et lorsque le téléphone s'est mis à sonner, il a sursauté. Deux jours plus tard, je l'ai vu avec cette fille. J'en ai donc conclue que son état était dû au fait qu'il voyait quelqu'un en cachette".

Norman secoue la tête. "Je n'arrive pas à croire que Rod ait été assassiné. Il était en Europe. Vous pensez vraiment que Franklin l'a pourchassé jusque là-bas ?

- Franklin est assez puissant pour avoir des hommes à sa solde aux quatre coins du monde.

- Eric, qu'attendez-vous de nous ?" demande Betty.

- C'est simple, il faut dans un premier temps faire corroborer notre histoire.

- Comment ?

- En prouvant que Rodney a été assassiné. Ensuite, on pourra ouvrir une enquête et essayer de coincer Franklin.

- Comment prouver le meurtre ?

- En faisant une autopsie du corps de Rodney.

- Quoi ?"

Norman soupire. "Vous voulez qu'on vous permette d'inhumer Rodney ?

- Oui. J'ai besoin du consentement de Betty."

Betty prend une profonde inspiration. "Qu'avez-vous à y gagner ?

- Si nous arrivons à prouver la culpabilité de Franklin, et ce dossier codé est un bon début… nous pourrons alors aller plus loin dans nos investigations et prouver que Franklin a commandité le meurtre de Fred Russell.

- Ainsi le Dr Rossi sera libre.

- Il est tout à fait possible que le nom de Fred Russell soit sur la fameuse feuille codée que j'ai vue dans le dossier. Et la date du meurtre doit y être aussi.

Norman passe une main sur sa nuque. "Mais pourquoi avez-vous besoin d'inhumer mon frère ? Pourquoi ne pas aller voir le FBI et leur dire que Franklin a un dossier secret ? Ce serait plus simple, non ?

- Norman, je suis entré chez Franklin par effraction. Si le FBI l'apprend, toutes les preuves se trouvant chez lui seront considérées comme non recevables par n'importe quel tribunal, et Franklin s'en sortira."

Norman secoue la tête. "Pas question d'exhumer Rodney."

Eric regarde Betty. "C'est à Betty de prendre la décision".

Betty s'avance vers Eric. "C'est d'accord".

Norman s'agite. "Betty, tu ne vas pas…."

Betty l'interrompt. "Norman, je veux savoir ce qui est arrivé à Rod, et je veux sauver le Dr Rossi de la prison. Si c'est notre seule chance, je n'hésite pas une seconde".

Norman ne répond rien. Betty se tourne vers Eric, le regard décidé. "Commencez les démarches dès maintenant."

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article