Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 141 : Qu'on est bien chez soi

Qu'on est bien chez soi… Après avoir passé plusieurs jours à Boston dans le cadre de l'audience pour contester le testament de Martin Peyton, et après toutes les péripéties engendrées par cette audience, Betty Anderson apprécie le calme de la petite ville de Peyton Place. Steven Cord, toujours dans le coma à la suite de son attaque cardiaque, vient d'être transféré à l'hôpital de la petite ville. Mais Betty a la sensation que le calme qu'elle ressent intérieurement n'est que provisoire. Le calme avant la tempête. Elle ignore que c'est Eric Bullock, l'associé de Steven, qui va déclencher la tempête. Betty Anderson flâne dans le square. Depuis la fenêtre du bureau de Steven Cord, Eric Bullock l'observe.

 

 

guillemetJe ne te dérange pas ?"

Eric Bullock détourne son regard de la fenêtre et se tourne vers la porte d'entrée du bureau, où Paula Dixon lui sourit. Il lui rend son sourire, toujours aussi émerveillé par sa beauté. "Tu sais bien que tu ne me déranges jamais.

- Tu semblais perdu dans tes pensées". Paula parvient près d'Eric et l'embrasse.

"Je pensais à Steven. Toujours aucune amélioration ?"

Paula secoue la tête. "Non. Tu dois avoir pas mal de travail avec l'absence de Steven.

- Oui, disons que je prends un certain temps à prévenir les clients de Steven de la situation. Ce n'est pas évident. En plus, il faut répéter sans cesse la même chose. Heureusement, Mlle Nolan m'est d'une grande aide.

- Est-ce pour cette raison que tu es tellement préoccupé ?

- Que veux-tu dire ?

- Eric, depuis ton voyage à Boston, je sens que quelque chose ne va pas.

- L'échec du procès, l'attaque cardiaque de Steven… tu ne crois pas que ce sont des raisons suffisantes.

- Eric, je suis au courant pour Radcliffe et le meurtre.

- Je vois… Betty n'a pas pu tenir sa langue.

- Sans compter le fait que les journaux ont repris l'histoire.

- La police m'a interrogé, mais n'a pas réussit à trouver de lien entre moi et le meurtre.

- Et tu penses que c'est Franklin qui a tué Radcliffe…

- Paula, je ne veux pas te mêler à cette histoire.

- Pourquoi ? Je pourrais sans doute t'aider.

- Je ne crois pas non. Franklin est une personne redoutable. Si tu te trouves sur son chemin, tu cours un grave danger. Je ne veux pas que cela t'arrive.

- Ca veut dire que tu es en danger ?

- Je n'en sais rien, Paula. Franchement, je n'en sais rien.

- Très bien. Mais si tu as besoin d'aide. Ou simplement besoin de parler, sache que je suis là".

Eric sourit. "Je sais, et je t'en suis très reconnaissant.

- Eric, je ne voudrais surtout pas qu'il t'arrive malheur.

- Il ne m'arrivera rien, chérie. Je te le promets".

 

A suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article