Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 116 : Betty soucieuse

guillemetQuelqu'un a des nouvelles de Susan ?". Eric Bullock rejoint Betty Harrington et Steven Cord dans la salle privée de l'hôtel où ils résident. Betty et Steven sont en train de prendre le thé.

Steven hausse les sourcils. "Je pensais qu'elle était avec vous.

- Je ne l'ai pas vue de la journée. Elle est partie faire le tour des associations caritatives de la ville dans l'espoir de retrouver Tom".

Steven hausse les épaules. "Peine perdue, si vous voulez mon avis.

- C'est ce que j'ai essayé de lui faire comprendre. Mais vous connaissez Susan, elle est têtue comme une mule. Rien ne pourra l'empêcher de retrouver Tom.

- Cette histoire ne me dit rien qui vaille".

Eric hausse les sourcils avant de tourner les talons. "Je vais passer quelques coups de fil pour essayer de savoir où elle est".

Puis il s'en va. Steven se tourne vers Betty. Elle a les yeux baissés sur sa tasse de thé, qu'elle n'a pas touché. "Betty, quelque chose ne va pas ?

- Remuer toute cette boue à propos de Martin Peyton me donne la nausée.

- Oui, mais c'était nécessaire.

- Que crois-tu que le juge va décider ?

- Je vais encore produire le témoignage par écrit d'Hannah. Avec ça, je pense que nous avons toutes nos chances. Je suis confiant.

- Tu es un bon avocat, Steven. Je suis sûre que tu as fait ce qu'il fallait pour gagner.

- Betty, j'ai l'impression que quelque chose d'autre te tracasse. Tu veux m'en parler ?

- C'est à propos de Norman.

- Norman ?

- Je l'ai appelé depuis l'hôtel, hier.

- Pourquoi ?

- Je voulais qu'il sache où j'étais, et ce que je faisais.

- Et quelle a été sa réaction ?

- Tu dois t'en douter. Il était en colère. Je ne peux pas lui en vouloir.

- Je ne vois pas pourquoi tu as de la compassion pour lui".

Betty est surprise. "Steven, c'est sa famille que j'attaque.

- C'est aussi la mienne, ne l'oublie pas. Rappelle-toi ce qu'elle m'a fait. Martin Peyton et sa chère fille Catherine m'ont répudié comme un malpropre, me faisant passer pour le fils de leur gouvernante alors que j'étais le fils de Catherine… Un Peyton. Et pendant tout ce temps, Norman a baigné dans le cocon familial sans le moindre problème.

- Tu ne vas tout de même pas en vouloir à Norman. Ce n'était pas sa faute.

- Bien sûr que non. Mais la chose positive qui reste de cette aventure, c'est que j'ai appris à me battre, et à devenir fort et dur. Je me suis bâti une carapace assez solide pour m'en sortir dans la vie. Norman, lui, qu'a-t-il fait ? Rien. Son grand-père le déshérite, renie sa femme, et lui n'a pas bougé le petit doigt. Il a autant de raisons que moi, et toi, d'en vouloir à Martin Peyton. Et à réclamer son héritage. Seulement, il ne l'a pas fait. Tant pis pour lui. Je ne vais pas le plaindre".

 

A suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article