Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 115 : retrouvailles (2)

Un regard. Le regard d'une vie gâchée. Celui de deux êtres qui se sont aimés et que la vie a séparé. Un regard croisé, un fossé creusé. Mais aujourd'hui, Susan Winter refuse de baisser les bras. Même si elle a surpris son mari Tom en train d'embrasser une jeune fille, elle ne veut pas croire que tout est fini entre eux. Elle sait que Tom est malade et a besoin d'être soigné. Tout ce qu'elle espère, c'est qu'il retrouve ses esprits et revienne avec elle à Peyton Place. Susan Winter se tient debout parmi les badauds qui ont écouté le discours de Tom. Elle et Tom se regardent longuement, les yeux dans les yeux.

 

C'est finalement Tom qui fait le premier pas et qui s'avance vers Susan. Il lui sourit. "Susan, tu es resplendissante. Je ne te l'ai peut-être jamais dit, mais la sobriété te vas bien".

Susan accuse le coup du sarcasme que vient de lui lancer Tom. Elle hausse les sourcils. "Tom, je me faisais un sang d'encre pour toi. Pourquoi Diable n'es-tu pas revenu à la maison ?"

Tom montre les badauds autour de lui. Certains versent encore de l'argent dans le chapeau que la jeune Cyndie leur tend. "J'ai trouvé ma voie, Susan.

- Ta voie ?

- Oui. Ma voie. Celle que le Seigneur m'a tracé.

- Tom, je t'ai cherché partout. Je suis allé voir le Révérend Gates et…"

Tom l'interrompt. "Ne parle pas de cet homme ! Ne prononce même jamais son nom devant moi. C'est un être vil, un blasphémateur, un immonde chacal.

- Tom, mais voyons, c'était ton ami.

- Il ne suit pas le chemin de Dieu, Susan. Il ne connaît rien à la spiritualité. Il ne peut pas correspondre avec le Seigneur comme je le fais.

- Tom, insiste Susan, je veux que tu rentres à la maison avec moi.

- Pourquoi faire ? Ma place est ici Susan, parmi les âmes à sauver. Si tu le désires, tu peux rester ici. Je ferai un travail sur toi pour que…

- … Un travail sur moi ?

- … Pour que tu puisses enfin être en paix avec toi et communier avec Dieu à travers ton âme. Susan, tu es comme les autres, tu as le droit d'être sauvée le jour où le Seigneur reviendra sur terre.

- Tom, tu perds la tête. Tu n'as plus aucun sens des réalités.

- Qu'est-ce que la réalité, selon toi ? La façon dont tu vis ? Dont tout le monde vit ? Mais vous ne vivez que dans le matériel, jamais dans la spiritualité. Comment pouvez-vous espérer être sauvés le moment où le jour viendra ?"

Susan aperçoit Cyndie qui voudrait s'avancer vers eux, mais n'ose pas. "Qui est cette fille ?" demande Susan en pointant le nez vers la chétive.

Tom fait signe à Cyndie de s'approcher. "Il s'agit de ma bienveillante assistante. Jill".

Cyndie hausse les épaules. "Je m'appelle Cyndie".

Susan commence à s'énerver. "Ecoute, Tom, tu as vraiment besoin d'aide".

Tom se met à rire. "Besoin d'aide ? Moi ?! Mais c'est vous qui avez besoin d'aide. Vous tous ici ! Et je suis là pour vous aider. Vous aider à purifier vos âmes de pécheurs avant qu'il ne soit trop tard.

- Tom, pour la dernière fois, reviens sur terre et rentrons à la maison.

- C'est ici, ma maison. Avec Jill".

Susan éclate et hurle. "Elle n'est pas Jill ! Tu n'es pas le prophète. Il faut que tu comprennes que tu as un problème, Tom. Et que tu dois le régler avec un professionnel.

- J'en ai assez entendu comme ça. Alors écoute-moi Susan, soit tu retournes à ta vie de misérable femme à Peyton Place, soit tu restes avec nous et nous t'aiderons à guérir ton âme de ses impuretés. A toi de choisir".

Susan reste prostrée, ne sachant plus que dire, et totalement effrayée par la folie de Tom.

Tom croise les bras. "Très bien, je vois que tu as choisi ta voie. Tu préfères rester avec le reste des humains, préoccupés par tout ce qui est physique et matériel. Alors reste avec eux, et que Dieu te garde".

Il prend Cyndie par le bras, fait demi-tour et entre dans son immeuble désaffecté.

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

MarIe 11/02/2011 09:42


Le résumé est vraiment superbe !
Amicalement


Mr. Peyton 13/02/2011 23:15



Merci MarIe. Comme quoi, il m'arrive de m'appliquer de temps à autre.