Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

# 667. La proposition de Colleen

manoir peyton hiver

 

Jack Peyton ouvrit la porte de la grande salle à manger du manoir et manqua de peu de percuter Nellie Cross. L’imposante femme de ménage était agenouillée à même le sol, occupée à enlever une tâche tenace. « Tout va bien Nellie ?

- Y’a une tâche que j’arrive pas à enlever.

Jack haussa les sourcils et alla consulter le courrier posé sur la table. « Comment va Lucas ? », demanda-t-il l’air de rien.

Il voulait savoir si ce bon à rien avait bien quitté la ville.

Nellie se releva en grimaçant, et s’essuya les mains sur son tablier. « Si vous l’aviez pas viré, il irait mieux.

Nellie faisait référence à l’époque où Lucas Cross avait voulu escroquer Jack en lui réclamant de l’argent contre de fausses informations sur la disparition de Rita Harrington. Lucas travaillait à la Fabrique et Jack l’avait licencié. En contrepartie, il avait offert un poste à sa femme Nellie.

« De toute façon, ça fait depuis la semaine dernière que ce salopard n’est pas rentré à la baraque.

Jack fit l’étonné. « Et vous savez où il est ?

Nellie haussa les épaules et renifla. « Non, et j’m’en fous. S’il s’est trouvé une nouvelle poulette, tant mieux pour lui et tant pis pour elle.

Elle considéra la conversation terminée et quitta la pièce.

Jack se demandait comment une femme aussi disgracieuse et inculte avait pu donner naissance à une jolie fille comme Selena. Il haussa les épaules. Les mystères de la nature.

 

Colleen arriva quelques minutes après, tandis que Jack buvait un café tout en lisant le Clarion. Elle alla embrasser chaleureusement son oncle. Ravi, il lui dit « Oh, qu’est-ce qui me vaut se débordement d’affection ?

Le buffet du petit déjeuner était disposé sur la table et Colleen alla se servir un chocolat chaud. « Selena m’a dit que son beau-père n’a pas refait surface depuis plus d’une semaine. Est-ce que c’est à toi qu’on doit cette bonne nouvelle ?

- Est-ce que tu veux vraiment le savoir ?

- En tout cas, Selena est soulagée.

- Qu’est-ce que tu comptes faire aujourd’hui ?

- J’ai un cours à 10 h.

- On déjeune ensemble ?

Colleen fit non de la tête tout en dégustant une gorgée de son chocolat chaud. « J’ai rendez-vous avec maman.

- Vous vous voyez souvent toutes les deux ces derniers temps.

- On a du temps à rattraper.

- Comment va-t-elle ?

- Maman ? Oh, elle se débrouille comme elle peut. A propos de maman…

Colleen hésita. Jack l’encouragea à parler : « Quoi ?

- Eh bien… elle fait partie de la famille.

Jack plia le Clarion et le posa sur la table en forme d’échiquier. « Où veux-tu en venir ?

- Elle vit seule dans un petit appartement au-dessus de la pharmacie. Je trouve qu’elle serait mieux ici.

Jack était abasourdi. « Tu… tu veux que Lisa revienne vivre au manoir ?

- J’aimerais beaucoup. Je n’ai pas été très gentille avec elle à son retour. J’ai même été imbuvable. Aujourd’hui, j’ai l’impression que… que je lui dois quelque chose, tu comprends ?

Jack secoua la tête. « Non, je ne comprends pas. Est-ce que c’est une idée de ta mère ?

- Non, elle n’est pas au courant. Et si ça se trouve, elle refusera.

Lisa ? Refuser de vivre dans le luxe? Jack réprima un rire. « Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée.

- Pourquoi ? Je trouve que maman a sa place ici.

Elle se leva et alla rapidement embrasser son oncle. « De toute façon, je pense que si elle ne vient pas vivre au manoir, j’irais vivre avec elle en ville. Il faut que j’y aille, je vais être en retard.

Elle s’en alla rapidement, laissant Jack dans l’expectative. Sa nièce était décidément très intelligente. Elle était partie au bon moment, lâchant une petite phrase qui fit son effet sans laisser à son oncle le temps de répondre. Cela pouvait s’apparenter à un petit chantage affectif.

Lisa de retour au manoir. Jack secoua la tête. Il n’en était pas question. Cette femme ne remettra pas les pieds ici. Il fallait simplement qu’il réfléchisse à la situation, mais n’en eut pas le temps.

Le téléphone se mit à sonner. Puisqu’il était juste à côté de l’appareil, il décrocha. « Jack Peyton, j’écoute.

- Monsieur Peyton, ici Joe Pillburg. Vous devriez venir à la Fabrique tout de suite, on a un gros problème.

 

 


 

à suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 25/02/2014 20:44

Jack ne connaît-il donc pas le diction *A pouette chatte, beau minet* ? Maintes fois vérifié pourtant.

Par contre, est-ce que Pillburg n'aurait pas été dépassé par sa créature ?

Mr. Peyton 26/02/2014 19:24



Non je pense que Jack ne connaît pas ce dicton, étant donné que son créateur ne le connaissait pas non plus. On en apprend tous les jours