Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

# 617. Du sang sur le canapé

 

new peyton professionnal

 

Garée sur le parking du Peyton Professional, Lisa resta longtemps dans sa voiture à réfléchir à la situation. Il fallait par tous les moyens démasquer Cal Fullerton. Et le fait qu’il avait frappé sa femme prouvait qu’il était capable d’être violent. Cela ne constituait en rien une preuve, mais ça risquait de mettre le doute dans l’esprit des gens.

Seulement, cette petite écervelée de Paula n’avait pas l’intention d’agir. Elle préférait se laisser battre gentiment sans lever le petit doigt.

Lisa eut alors une idée qu’elle trouva géniale. Elle s’empressa de monter à l’étage d’AD Immobilier, s’assura que Betty était occupée avec des clients dans son bureau, et composa le numéro de l’hôpital de Peyton Place.

Elle reconnut à l’autre bout du fil la voix de Mlle Choate et demanda à parler au Dr Michael Rossi. C’est personnel, ajouta-t-elle. Elle attendit une bonne minute avant d’avoir le Dr Rossi en ligne. « Lisa Peyton à l’appareil.

Elle perçut presque l’irritation de Mike à l’autre bout du fil. « Que se passe-t-il ?

- Paula a des problèmes.

- Si elle est malade, elle n’a qu’à venir pour une consultation.

- Elle est effectivement malade, mais refuse de voir un médecin.

- Ecoutez Lisa, je suis assez pressé et…

- Allez voir Paula, s’il vous plaît. Elle est terrée chez elle et ne veut pas sortir.

- Que se passe-t-il avec elle ?

- Allez la voir. Et ne tardez pas.

Lisa raccrocha avant que Mike ne lui pose d’autres questions.

 

***

 

Il gara sa voiture à cinquante mètres de celle de Carolyn Russell. Il l’avait suivi depuis Peyton Place sans qu’elle s’en aperçoive. Il était maintenant temps d’agir. Il descendit de sa voiture et se faufila entre les arbres qui bordaient la rue afin qu’elle ne le remarque pas.

Il la vit sonner à la porte de la maison du Dr Burns. Elle attendit très longtemps devant la porte et sonna plusieurs fois.

Enfin il la vit entrer. Il se dirigea alors vers la voiture de la jeune femme. Il avait travaillé dans un garage comme aide mécanicien pour payer ses études et savait exactement ce qu’il fallait faire. Il regarda à droite, puis à gauche et ne vit personne.

Il sortit un outil de sa poche, s’allongea sur le dos et engouffra sa tête et ses épaules sous la voiture. L’opération prit moins d’une minute.

 

***

 

boston-house.jpgCarolyn s’impatientait devant la porte d’entrée de la maison de Burns. Sa voiture était garée dans le garage, il devait donc être là. Carolyn pensait qu’il avait dû la voir venir et qu’il ne voulait pas lui ouvrir.

Mais Carolyn était déterminée à lui parler. Aussi frappa-t-elle du poing sur la porte. « Dr Burns, je sais que vous êtes là. Ouvrez-moi. Ça ne sert à rien de faire la sourde oreille… »

Carolyn martela une nouvelle fois du poing sur la porte. Mais Burns ne répondait pas. Elle voulut savoir si la porte était bien fermée à clé, et tourna la poignée. La porte s’ouvrit facilement.

Carolyn avança doucement en appelant : « Dr Burns ?...

Une forte odeur de métal envahit ses narines et Carolyn sut que quelque chose n’allait pas. Son cœur battait plus vite. Une forme d’angoisse comprimait sa poitrine. Elle se rendit compte qu’elle avait peur. Elle marchait dans le vestibule doucement, comme si elle avait peur qu’on la trouve, peur de tomber sur quelque chose qu’elle n’avait pas envie de voir.

Elle le trouva et réprima un cri lorsqu’elle vit le sang du Dr Burns abonder sur le canapé.

La panique l’envahit. Ses muscles se contractèrent et une violente nausée lui secoua l’estomac. Elle s’aperçut qu’elle tremblait de tous ses membres.

Elle se força à reprendre ses esprits et se dirigea vers le téléphone pour appeler les urgences. Puis, elle se ravisa. Les urgences pouvaient attendre.

Elle analysa la situation. La voilà seule, devant le corps sans vie du médecin. Seule dans la maison de Burns. Elle pensa au rapport d’autopsie. Peut-être se trouvait-il ici ? C’était une chance qu’elle devait saisir absolument.

Elle prit des gants dans son sac et les enfila. Puis elle parcourut la pièce du regard. Si Burns devait cacher quelque chose, c’était sûrement dans son bureau. Avait-il un bureau ? Carolyn partit à la recherche d’une pièce faisant office de bureau. Elle la trouva au fond du couloir, à droite.

La pièce se trouvait dans un désordre incroyable. Carolyn s’arma de courage pour aller soulever les différents dossiers et papiers « volants » disséminés un peu partout dans la pièce.

 

 


à suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 08/11/2013 19:26

Bravo Lisa ! Quelle ingéniosité pour amener Mike vers Paula, bien joué !

Avec ce mystère de l'homme sur les pas de Carolyn, on en viendrait à espérer qu'il ne s'agit que de Cal, et pas un autre psychopathe qui aurait poussé l'avocate à se réfugier à Peyton Place :-S

Mr. Peyton 08/11/2013 22:27



Un autre psychopathe ? 


Mais alors si tel est le cas, il faudrait rebaptiser Peyton Place "Psycho Place".