Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

# 607. Un souvenir

9e4ee5a8.jpg

 

Colleen sortit de la salle « Allison MacKenzie » à 10 heures. Elle n’avait pas réussi à se concentrer sur son devoir d’histoire. Elle ne cessait de penser à sa conversation avec cette avocate, Carolyn Russell. Que cherchait-elle à faire ? A semer le doute dans son esprit ? Depuis qu’elle avait l’âge de comprendre ce qui s’était passé, elle était persuadée de la culpabilité de sa mère. Est-ce vraiment sa colère qui l’a aveuglée ?

Colleen secoua la tête. Non, c’était impossible. Sa mère était coupable, les preuves accumulées contre elle étaient édifiantes.

Perdue dans ses pensées, Colleen franchit le portail de sortie de l’établissement scolaire. Elle s’engageait sur la route pour traverser lorsqu’une voiture déboula de la rue perpendiculaire et manqua de la percuter. La voiture klaxonna et donna un coup de frein brusque.

Un coup de frein…

Ce fut comme un déclenchement dans l’esprit de Colleen et elle se souvint.

 

***

 

Il était planqué derrière un talus, tout près du Peyton Professional. Muni de jumelles, il observait Carolyn Russell se garer, sortir de sa voiture et se diriger vers l’entrée de l’immeuble, son attache case à la main. Carolyn se figea devant l’entrée et ce qu’il vit ensuite l’intrigua.

 

***

 

Carolyn avait prévu d’aller directement à Boston voir le docteur Burns qui avait pratiqué l’autopsie du docteur Elby. Cependant, elle avait encore des directives à donner à Emilie pendant son absence. Elle comptait rester au moins deux jours dans la grande ville.

« Mademoiselle Russell ? »

Carolyn, devant l’entrée, se figea.

Colleen Peyton arrivait de l’autre côté de la rue. Carolyn était plus que satisfaite. Elle ne s’attendait pas à une visite de Colleen si tôt. La jeune fille parvint près d’elle. « Je… est-ce qu’on peut parler ? 

Carolyn fit oui de la tête. « Viens dans mon bureau, on sera mieux pour parler. »

 

***

 

11oz-White-Coated-Mug.jpgCarolyn disposa un mug de chocolat chaud devant Colleen, puis s’assit en face d’elle, à son bureau. « Bien, je t’écoute.

- Ce n’est sans doute pas grand-chose…

- Tout a une importance dans cette affaire.

- Attention, si je suis venue vous voir, ce n’est pas pour disculper ma mère.

- Je tente de découvrir la vérité. Mais en aucun cas je veux jouer d’intermédiaire entre toi et ta mère. Si vous avez des problèmes, c’est à vous de les régler. Maintenant, dis-moi ce qui t’amène.

- Je me suis souvenue d’un truc qui s’est passé très peu de temps avant l’arrestation de Lisa…

Impatiente, Carolyn l’encouragea à continuer : « Oui…

- Et bien, ma mère nous avait réveillés très tôt, Gary et moi. Je me rappelle maintenant qu’elle avait l’air très nerveux. Elle nous a habillés en nous disant qu’on partait faire un voyage. Elle nous a emmenés dans la voiture et je me souviens qu’elle roulait vite. Elle regardait constamment derrière elle, comme si une voiture nous suivait. A un moment donné, elle a donné un coup de frein et la voiture s’est arrêtée brusquement. Ensuite, je me souviens qu’elle nous avait dit d’attendre dans la voiture. Elle est sorti et Cal était devant nous. Sa voiture barrait la nôtre. Ils ont discuté un moment. Puis ma mère et revenue dans la voiture et nous sommes repartis à la maison.

- Comment était Cal ? Je veux dire, est-ce qu’il avait l’air menaçant ?

- Je ne m’en souviens plus, vraiment. Ils étaient à une certaine distance de la voiture.

- Et Lisa, quand elle est remontée dans la voiture… Comment était-elle ?

Colleen leva les yeux et croisa le regard de Carolyn avant de dire : « Je crois qu’elle pleurait ».

 

 


à suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 22/10/2013 21:25

Que voilà de l'inquiétant...
Peut-être serait-il temps de fiancer Carolyn à un champion de catch :-)

Mr. Peyton 22/10/2013 21:54



Oui, j'ai l'impression qu'on lui cherche des noises, à notre nouvelle et brillante avocate 


Malheureusement, aucun catcheur (officiel) n'habite à Peyton Place