Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

# 598 : L'enquête commence

archive2.jpg

 

Dans un long couloir blanc et austère, un médecin en blouse blanche précède Carolyn Russell. Le couloir est éclairé par des néons éblouissants. Dans ce couloir carrelé, aucune fenêtre pour diffuser la lumière naturelle du jour. Nous sommes au sous-sol de l’hôpital de Peyton Place. La morgue.

Le médecin légiste qui fait claquer ses talons sur le sol est très jeune. Il ne doit pas dépasser la trentaine. Grand et élancé, les cheveux coiffés en brosse, il mâche un chewing-gum. Le nom du médecin se lit sur sa blouse. Il s’appelle J. Flemming.

Il pénètre dans son bureau sombre, appuie sur l’interrupteur et aussitôt les néons offrent à la vue une lumière blanche à la fois éclatante et oppressante. Carolyn le suit.

Flemming s’assoit à son bureau et montre du doigt une chaise où Carolyn prend place. Le médecin fronce les sourcils. « Le Dr Elby ? Je me souviens très bien de ce cas. Il faut dire qu’on en avait beaucoup parlé dans la presse. J’étais stagiaire à l’époque et je n’ai pas eu le droit d’assister à l’autopsie. Mais je me souviens que le corps était dans un sale état. Vous pensez ! Il était resté plusieurs mois en terre. »

Carolyn s’agite sur sa chaise. « Qui était le médecin légiste qui a procédé à l’autopsie ? »

- Le Dr Jonathan Burns il me semble.

- Puis-je le rencontrer ?

Flemming secoue la tête. « Le Dr Burns n’est plus ici. Il a pris sa retraite il y a plusieurs années déjà. »

- Savez-vous où je peux le joindre ?

Flemming secoue la tête. « Désolé, je ne sais pas où il réside. »

- L’hôpital ne garde pas de trace des employés à la retraite ? »

Flemming secoue la tête. « Une fois qu’un médecin quitte nos services, nous ne sommes pas censé savoir ce qu’il fait de sa vie. 

- Puis-je voir le rapport d’autopsie du Dr Elby ?

Flemming se lève. « Bien sûr, il doit être aux archives… Suivez-moi. »

 

Les archives, dont les murs sont aussi blancs que le couloir et le bureau de Flemming, compte cinq rangées d’étagères où sont disposés des cartons. Flemming prend la troisième rangée. « Nous classons nos archives par ordre alphabétique. »

Il parvient à la rangée des « E ». Carolyn attend impatiemment derrière Flemming. Il sort un carton, l’ouvre et regarde les dossiers figurant à l’intérieur. Il fronce les sourcils. « C’est bizarre. »

Carolyn est impatiente. « Quoi ? »

- Le dossier n’est pas à sa place. » Il regarde une deuxième fois, puis hausse les épaules. « Il n’est pas ici. »

Carolyn aperçoit alors un téléphone posé sur une table, près de l’entrée. « Me permettez-vous de passer un coup de fil ? 

- Bien sûr, allez-y. N’oubliez pas d’éteindre en partant.

Flemming s’en va, laissant Carolyn seule dans cette pièce éclairée aux puissants néons. Elle se rend près du téléphone et compose un numéro.

 

telephone.jpgAu Cabinet d’avocats Cord et associés, la secrétaire de Carolyn, Emilie, pique du nez devant un magazine. Le téléphone sur son bureau se met à sonner et elle sursaute. La secrétaire de Steven, en face d’elle, se moque gentiment d’Emilie. Cette dernière décroche. « Bureau de Carolyn Russell.

- Emilie, c’est moi. » Elle s’interrompt un moment avant de reprendre. « Pas de messages, je suppose. »

- Non, aucun message.

- J’ai un travail pour vous. Il faut retrouver la trace du médecin légiste de l’hôpital de Peyton Place qui exerçait en 1972. Son nom est Burns. Jonathan Burns. Est-ce que vous pouvez faire cela rapidement ?

- Je m’y mets tout de suite.

- Parfait. Merci.

Elles raccrochent. Emilie regarde la secrétaire de Steven d’un air de triomphe. « J’ai du travail ! »

 

 


 

à suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 07/10/2013 22:14

Mais elle va y arriver, à innocenter Lisa !

Bravo Carolyn, si un jour j'ai besoin d'un avocat, je saurai où m'adresser :-)

Mr. Peyton 08/10/2013 15:13



En attendant, le PP Clarion prépare un article sur elle