Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

# 586. La dame au chapeau

2 octobre 1978

 

central store

 

 

« Peyton Place… Dans cinq minutes… »

 

Seule dans le wagon, une femme se lève doucement et saisit sa valise. Le contrôleur se dirige vers elle.

 

« Laissez-moi vous aider, Madame ». La jeune femme paraît mal à l’aise. De grandes lunettes noires cachent son visage et un chapeau de paille couvre sa tête. Le contrôleur déduit facilement qu’elle fait tout pour se cacher. Pourtant, le peu qu’il voit d’elle suffit à lui faire penser que c’est une belle jeune femme qui n’a pas encore la cinquantaine.

 

« C’est votre première visite ? »

 

Elle regarde par la fenêtre le paysage défiler de moins en moins vite à mesure qu’ils approchent de la gare. « C’est plus qu’une visite. »

 

Le contrôleur est surpris. « Vous comptez vous installer à Peyton Place ?

 

- Pourquoi pas ?

 

- Et bien, la plupart des gens préfèrent quitter ce genre de petites villes plutôt que s’y installer. Je pensais que vous étiez une touriste venue visiter les lieux du drame. Pendant une année complète, ce train était rempli de curieux venus voir l’immeuble qui a explosé et l’endroit où le faux attentat de Jim Stanford a été perpétré. Ensuite, les voyeurs se sont faits plus rares. » Il secoue la tête. « Si c’est pas malheureux de voir tous ces curieux assoiffés par le malheur des autres. »

 

Elle ne répond pas, signifiant au contrôleur qu’elle préfère mettre fin à cette conversation. Mais le contrôleur insiste. « Les gens préfèrent les grandes villes de nos jours. »

 

- Je les comprends.

 

Le train s’arrête. Le conducteur regarde la femme se diriger vers la porte de sortie en ondulant ses hanches. « Voulez-vous que je vous aide à sortir du train ? »

 

Le ton de la femme est sans équivoque. « Non, merci. Je peux me débrouillez seule. »

 

Elle sort du train et rajoute, pour elle-même. « C’est ce que j’ai fait toute ma vie. »

 

Elle sort de la gare et commence à repérer les lieux. Elle se dirige vers le square de Peyton Place. Elle passe devant le « Magasin Général » autrefois tenu par le vieux Eli Carson et rebaptisé « Central Store ». Une femme très jeune, très belle et d’allure sauvage, se trouve derrière le comptoir. Une nouvelle venue, sans doute, car la femme au chapeau de paille ne l’avait encore jamais vue.

 

Elle passe devant la pharmacie et l’appartement du dessus, ayant autrefois appartenu à Rita et Norman Harrington. Une autre époque pour la dame au chapeau.

 

Elle traverse la rue et atteint le square de Peyton Place. Elle est surprise de voir une foule agitée se hâter de l’autre côté du square. Après avoir parcouru une vingtaine de mètres, la femme s’arrête, surprise par ce qu’elle voit à l’horizon. De l’autre côté du square se dresse, fier, un immeuble flambant neuf d’une quinzaine d’étages et qui domine la petite ville, offrant un fabuleux contraste avec les maisons aux volets verts disséminés un peu partout dans la bourgade. Jadis, un autre immeuble, plus modeste, occupait cette place.

 

La femme au chapeau de paille regarde aux alentours les gens se presser vers le bâtiment. Elle voit, à l’extrémité du square, une fanfare se mettre en place. Des tables sont dressées et un buffet froid est en train d’être installé. Elle cherche du regard une personne à qui elle pourrait parler. Elle aperçoit une jeune fille promenant un bébé dans une poussette. Elle ne la connaît pas et en profite donc pour aller lui parler. « Excusez-moi. Que se passe-t-il ? »

 

La jeune femme la regarde de la tête au pied. « Vous n’êtes pas d’ici, vous ! On s’apprête à fêter l’inauguration du nouveau Peyton Professional. L’immeuble gigantesque qui nous gâche la vue. »

 

- Il est effectivement très impressionnant.

 

- Nous nous sommes battus contre cette idée. Pendant longtemps, la ville a été déchirée. D’un côté, il y avait les partisans de ce projet, et de l’autre ceux qui étaient contre – et dont je fais partie. Mais le maire de Peyton Place a obtenu gain de cause et l’immeuble a finalement vu le jour. »

 

La jeune femme considère la conversation comme close puisqu’elle se hâte vers la foule dense déjà groupée près de l’immeuble.

 

La femme au chapeau de paille décide de la suivre.

 

***

 

new peyton professionnalDebout sur l’estrade, les bras croisés, Jack Peyton observe avec une grande satisfaction la foule s’approcher de lui. Sur l’estrade, un micro a été dressé. Derrière lui, son œuvre.

 

Le Peyton Professional est beaucoup plus imposant que l’ancien, il est aussi entouré de verdure. A l'arrière du bâtiment se trouve un grand jardin fleuri. C’est grâce à cet effort sur l'environnement qu’il a réussi à obtenir le contrat de construction au nez et à la barbe de Bepaliss, son ancien concurrent qui a été obligé de déposer le bilan peu de temps après. Aujourd’hui, « Peyton Real Estate » est l’un des plus gros promoteurs immobiliers de la Nouvelle Angleterre.

 

Un homme s’approche de Jack. « Monsieur Peyton. Nous allons pouvoir commencer. »

 

- Etes-vous sûr qu’il n’y aura pas de problèmes ?

 

- Oui, les opposants au projet ont promis de rester tranquilles. Ils savent qu’ils ont perdu la bataille et ils n’attendent qu’une chose : se rendre au buffet froid.

 

Jack affiche un sourire de satisfaction. « Parfait. »

 

James Peyton arrive sur l’estrade et rejoint son père biologique. Il regarde la foule. « Tu n’as pas peur d’en faire un peu trop ? »

 

- Ca fait six ans que j’espère ce jour, James.

 

- Dois-je rester auprès de toi durant ton discours, en faisant semblant d’être le fils aimant, ou bien est-ce que je peux aller me goinfrer au buffet sans attendre la fin de cette mascarade ?

 

- Tu restes ici et tu fais semblant d’être heureux. N’oublie pas le joli cadeau que je viens de te faire.

 

- C’est encore peu en comparaison de tout le mal que tu m’as fait.

 

- Est-ce que tu comptes me détester toute ta vie ?

 

 


à suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 16/09/2013 10:58

OUUUUUUUFFFFF Jack et James sont en vie ! Merci :-)

Quel que soit le style, toujours aussi addictive cette histoire... ça commence fort.

Mr. Peyton 16/09/2013 11:27



Je crois que Jack est indestructible. Mais cependant, il a tout de même perdu quelque chose dans cette explosion. Nous saurons très bientôt quoi.


En tout cas, merci beaucoup pour ta fidélité